Il ne faut pas s'y tromper : les années qui viennent risquent de ne pas être favorables aux salaires dans nombre de pays de notre continent. Croissance nulle ou presque, pressions continues sur les prix, gel ou baisse des dépenses publiques : il faudrait des miracles pour continuer à gagner plus ! Or, à l'heure où il est de bon ton de faire l'apologie du dialogue social, la négociation collective ne se porte pas très bien en Europe.

 
 
 

Séminaire - Dialogue social sectoriel européen : expériences et visions patronales


Dans le cadre de son cycle de conférences sur le dialogue social européen, organisé en coopération avec Réalités du Dialogue Social (RDS), Europe et Société vous convie à sa séance du 17 décembre 2014 (14h- 18h) consacrée au rôle des partenaires patronaux sectoriels. Cliquez ici pour plus d'informations

 

 

 
 
 

En Europe, le contentieux du travail est en plein mouvement. Au lendemain de la décision Dano sur la mobilité dans l'Union et l'accès aux prestations sociales, et à l'aube de nombreuses réformes des tribunaux du travail nationaux, quel futur pour le contentieux du travail européen ? CC/Flickr/ActuaLitté

  • Les tribunaux du travail au Royaume-Uni : une évolution très politique

    Le 16 Décembre 2014 par Jeremias Prassl & Ben Jones. Au cours des cinquante dernières années, le Royaume-Uni a vu se développer un système extensif de tribunaux spécialisés en droit du travail. Loin d'un simple réarrangement procédural, cette évolution reflète le développement et le renforcement d'un droit du travail substantif, et une réorientation lente mais fondamentale vers une approche juridique des relations industrielles. Cet article analyse les différentes étapes de développement de cette juridiction ainsi que l'influence de la situation politique actuelle sur son statut.

  • Au cœur des prud'hommes : le conflit au travail en épisodes

    Le 17 Décembre 2014 par Sebastian Schulze-Marmeling. Dans son ouvrage « Au cœur des prud'hommes », Véronique Brocard aborde un sujet d'autant plus d'actualité que le patronat dénonce de plus en plus fréquemment l'effet supposé des prud'hommes comme étant un frein à l'embauche. En résumant des audiences prud'homales dans une quarantaine de petits épisodes, Mme Brocard propose une autre vision de ces institutions beaucoup plus complexes que les idées reçues qui dominent le débat public ne le laissent penser.

  • Résolution des conflits au travail : la voie alternative

    Le 16 Décembre 2014 par Fondation européenne pour l'amélioration des conditions de vie et de travail. Tous les États membres de l'Union européenne prévoient la possibilité de soumettre à une instance judiciaire (tribunal du travail spécialisé ou tribunal civil) les conflits individuels concernant des allégations de violation du droit du travail. Cependant, pour éviter que ces conflits soient portés devant un tribunal, il est de plus en plus recouru aux modes alternatifs de résolution des litiges (Alternative Dispute Resolution - ADR). Le recours aux ADR s'intensifiant partout en Europe, ce rapport de Fondation européenne pour l'amélioration des conditions de vie et de travail (2010) analyse à point nommé le phénomène et les usages nationaux en la matière.

  • L'influence troublante des tribunaux européens

    Le 03 Décembre 2014 par Albane Flamant. Au lendemain de la décision Dano sur la mobilité dans l'Union et l'accès aux prestations sociales, on peut s'interroger sur l'influence des cours européennes sur le droit social des Etats membres. Quelle est la nature de cette influence, et comment a-t-elle évolué au cours des dernières années ? Quelle importance donner à la Charte Sociale Européenne? Metis s'est entretenu avec Sylvaine Laulom, professeure de droit et directrice de l'Institut d'Etudes du Travail de Lyon.

 

Nos autres dossiers

 
 

par Albane Flamant 05 Novembre 2014

La nouvelle plateforme Edit-Place fait le buzz depuis quelques jours avec sa proposition de mettre en relation clients et rédacteurs freelance. Des sites d'information tels que France TV Info et 20 minutes peuvent ainsi commander des brèves pour des rémunérations pouvant se limiter à juste 2 euros.