Il y a quelques semaines, Metis publiait un dossier « Combien de France dans le pays de France ? » avec des articles de Louis Gallois, Thierry Pech, Martin Richer, Pierre Veltz... La question est plus que jamais d'actualité en ces temps d'élections. Alors, évidemment, à quelques jours du second tour des élections présidentielles, il est facile de faire des titres « Macron-Le Pen : les deux France ». Oui, mais lesquelles ?

 
 
 

30 Avril 2017 par Denis Maillard

La transformation de la France en une société de services a redistribué les rôles sociaux entre ceux dont le travail se fait dans la lumière et une classe de serviteurs, dont le travail est invisible. Ce clivage est primordial pour comprendre comment se structure la vision qu'ont les citoyens de leur place dans la société et le choix du candidat qui les représentera le mieux. Cet article a été publié sur le site Slate.fr

30 Avril 2017 par Danielle Kaisergruber

Parmi les explications de l'état d'incertitude, d'indécision, de trouble souvent ressenti aujourd'hui, il y a peut-être les difficultés à se représenter le monde dans lequel nous vivons. Il y a tout à coup comme « une absence de continuité entre la société d'hier et la société de demain ». C'est à décrire et analyser ce monde d'aujourd'hui que se consacre Pierre Veltz dans son dernier livre, La société hyper-industrielle, le nouveau capitalisme productif. Il prend le revers de quelques idées reçues :

27 Février 2017 par Xavier Baron

L'externalisation croissante des services généraux, ces activités qui ne sont pas le cœur de métier de l'entreprise a créé un véritable secteur, peu connu du grand public en tant que B to B. Dans un article publié dans La revue cadres, repris avec son autorisation par Metis, Xavier Baron donne son analyse de l'émergence du Facility management

17 Avril 2017 par Claude Emmanuel Triomphe

Chômage de masse persistant et segmentation du marché du travail, déstructuration des corps intermédiaires et délégitimation de la classe politique, mise en cause des modes d'intégration et panne de l'ascenseur social, primat de l'individu sur le collectif et précarité de la règle commune, divisions accentuées de l'espace de vie - habitat, écoles, loisirs, - que certains ont qualifié d'apartheid etc. : notre vivre ensemble ne va plus de soi et ce qui fait société est profondément remis en question. Si les Français ne sont pas seuls à partager ces questions, elles atteignent chez nous une sorte d'intensité, voire un paroxysme, qui étonne voire effraie nos voisins. La colère qui gronde pourrait bien être dévastatrice. C'est dans ce contexte tumultueux que Benoît Hamon s'est fait le héraut du revenu universel

27 Mars 2017 par Wenceslas Baudrillart

La puissante silhouette de François Chérèque n'arpente plus les couloirs du boulevard de La Villette ni ceux de l'Inspection générale des affaires sociales où il avait entrepris avec enthousiasme d'exercer un nouveau métier. C'était un homme BIEN. Je ne vois pas de mot plus simple, plus vrai pour le définir

27 Mars 2017 par Yves Grasset et Martin Richer - propos recueillis par Eva Quéméré

La QVT qu'est ce que c'est ? Qu'est-ce qui pousse les dirigeants à s'en emparer ? Et pourquoi ne pas aller vers l'entreprise libérée ? Les collectifs sont-ils morts ? Dans un entretien croisé, une conversation entre Yves Grasset, sociologue du travail et auteur de Nourrir le collectif - sortir de l'individualisation pour sauver le travail et Martin Richer spécialiste de la Responsabilité Sociale des Entreprises et co-auteur du rapport Qualité de vie au travail : un levier de compétitivité, ces questions vont trouver réponse... et le manager sa juste place

27 Mars 2017 par Jean Raymond Masson

Grâce à un document publié récemment par le CEDEFOP, il est possible d'avoir une vue d'ensemble sur les performances des systèmes de formation professionnelle de tous les pays de l'Union européenne. Les trente-six indicateurs retenus permettent des comparaisons entre les pays. L'article esquisse un panorama de la France par rapport à la moyenne européenne, mais aussi par rapport aux pays les plus performants du point de vue du marché du travail. L'analyse révèle un certain nombre de faiblesses et de pistes d'amélioration, qu'il s'agisse de formation professionnelle ou continue. Basées sur des indicateurs purement quantitatifs ces révélations sont fragiles et appellent maintenant des travaux complémentaires et des recoupements avec les analyses des instituts tels que le CEREQ ou le CEET. Elles peuvent aussi stimuler les réflexions des candidats à la magistrature suprême

 
 
 

Qu'est-ce qui définit les fonctionnaires ? Le statut c'est-à- dire l'emploi à vie ? Le calcul de la retraite ? Ce devrait être la nature des missions : l'incarnation et le service de l'Etat (police, justice, contrôle...) et de l'Etat-Providence (santé, éducation, cohésion sociale...), des services publics locaux. Mais les frontières bougent et les périmètres de la fonction publique ne sont pas les mêmes dans les différents pays européens: alors derrière le statut quel est le travail des fonctionnaires ? Celui des policiers ou celui d'une juge d'application des peines que l'on retrouve dans la dernière attaque des Champs Elysées.

  • Le travail des fonctionnaires : 7 idées reçues remises en place

    Le 24 Avril 2017 par Martin Richer. Nous sortons d'une campagne électorale qui a opposé, à droite ceux qui s'affrontaient sur la base du nombre d'emplois de fonctionnaires à supprimer et à gauche les partisans de l'Etat providence en termes de création d'emplois publics. Dans les deux cas, les « mieux-disants » l'ont emporté dans leur primaire respective. Mais cela ne leur a pas réussi dans la confrontation réelle, celle du premier tour de cette élection présidentielle. Peut-être les électeurs ont-ils perçu que le nombre d'emplois ne faisait rien à l'affaire, alors que les candidats se sont tenus à l'écart de la vraie question : le travail des fonctionnaires

  • « Quand la littérature s'intéresse à la police, elle parle toujours du 36, jamais du 17 ! »

    Le 23 Avril 2017 par Hugo Boris, propos recueillis par Denis Maillard. Dans son dernier roman, Police (Grasset), l'écrivain Hugo Boris met en scène Virginie, Aristide et Érik, trois gardiens de la paix du commissariat du 12ème arrondissement  ...

  • Témoignage d'une juge de l'application des peines

    Le 23 Avril 2017 par Fanny Barbier. Un métier de fonctionnaire souvent sous les feux de l'actualité. J'ai interviewé Camille, juge de l'application des peines, affectée au centre de détention de V. Nous avons réalisé deux interviews par téléphone, lors de la durée de son trajet domicile - lieu de travail. Voici ce qu'elle m'a dit de son métier, de son évolution et, plus généralement, de ce qu'elle pense du fonctionnement de la justice en France. La première partie de l'article est descriptive, elle concerne le parcours de Camille et reprend certains fondamentaux sur la justice. La seconde partie est presque exclusivement composée de ses propres mots.

 

Nos autres dossiers

 

14 Avril 2017 par Danielle Kaisergruber, Fanny Barbier

Se passe-t-il toujours quelque chose au Sénat ? En tout cas lors du Colloque organisé par Metis et la Fonda le 6 avril dernier, de nombreux participants ont été heureusement surpris du travail des sénateurs. Les matériaux pour la réflexion étaient nombreux : les sénateurs Jean-Marie Vanlerenberghe et Daniel Percheron ont produit un Rapport maintenant publié Revenu universel, de l'utopie à l'expérimentation. La Fonda a animé un groupe de travail d'associations sur ce thème et Metis a publié en ligne dès l'été 2016, puis sous forme de brochure Le Revenu universel, idées et expérimentations en France et dans le monde. Disons-le franchement, c'est une idée qui « fait son chemin », mais n'est peut-être pas encore mûre...

 
 
 
  • 31/03/2017 à 16:54

    par Alain MOUSSAT à propos de Molière et le travail...

    Bonjour, Le secteur maritime est confronté à cette question de la langue. C'est ainsi que le capitaine, qui, à bord des navires français, dispose de multiples prérogatives, dont des prérogatives de p ...

  • Cher Daniel, Nous sommes d'accord. Tellement d'accord que j'ai voulu souligner l'ambiguité de cette notion d'"'abrité" dans le paragraphe qui se termine précisément par: "Etre abrité de la concurren ...

  • Je réitère mon commentaire: certes le papier est clair, mais les emplois "abrités" ne sont pas du tout à l'abri de disruptions: ainsi la "gig economy" avec les contrats zéro heure en Grande Bretagne o ...