La grève d'Air France - pour ne pas parler de celle de Lufthansa - a fait couler beaucoup d'encre et ce n'est sans doute pas fini. Mais derrière le mouvement des pilotes se cache une question bien plus vaste : celle de l'arrivée des modèles dits low cost dans nos économies. Très visibles dans le secteur aérien où ils sont devenus en quelques années bien plus puissants que certains « grands, ils sont loin d'y être confinés. Mais il y a low cost et low cost : cette catégorie est très générique et renvoie à des modèles économiques forts différents même si tous caractérisés par des coûts relativement bas.

 
 
 

Depuis toujours, les gens échangent des biens et des services, mais du fait de l'essor des TIC et de la dernière crise économique, l'économie collaborative s'infiltre à présent dans toutes les pores de la société. Quelles en seront les conséquences pour le monde du travail ? Crédit image : CC/Flickr/OuiShare

  • Nouveaux rapports de travail et nomadisme coopératif

    Le 28 Octobre 2014 par Claude Emmanuel Triomphe. Universitaire reconnue et « branchée » sur les nouvelles questions du travail, Patricia Vendramin, directrice de recherche à la FTU et professeure à l'Université Catholique de Louvain en Belgique explique pour Metis ce qui caractérise selon elle les nouveaux comportements au travail en mode projets, à l'ère du numérique, des micro-travaux en ligne et des contrats courts.

  • Travailler ensemble : ce que nous dit Richard Sennett

    Le 29 Octobre 2014 par Martin Richer. On gagne toujours à fréquenter les écrits de Richard Sennett. Ils nous donnent une longueur d'avance sur ce qui nous attend. Son dernier livre ne fait pas exception. Dans son ouvrage sans doute le plus célèbre en France, « Le travail sans qualités », il pointait les effets délétères du « travail jetable » et de ce qui allait devenir la décennie de la précarisation du travail. Dans « La culture du nouveau capitalisme » paru en 2006 aux Etats-Unis, deux ans avant la chute de Lehman Brothers et ce qui allait s'en suivre, il nous alertait sur les conséquences de l'envahissement de la sphère sociale par les normes de la finance. Enfin, dans « Ce que sait la main - La culture de l'artisanat » il se livrait à une critique acérée du taylorisme et des effets néfastes engendrés par la séparation de la tête et de la main, des tâches de conception et d'exécution. « Ensemble - Pour une éthique de la coopération », paru cette année chez Albin Michel, est la poursuite de ce fil qui ne lâche jamais la thématique du travail mais s'autorise de multiples incursions.

  • Arduino : tout le monde peut construire une imprimante 3D ?

    Le 29 Octobre 2014 par Odile Chagny, Albane Flamant. Depuis quelques années apparaissent partout en France les bizarres "Fab Labs". D'abord, c'est quoi un Fab Lab ? Dans l'hexagone, ce terme tend à désigner de façon abusive tout atelier de fabrication numérique. En fait, l'appellation Fab Lab est en quelque sorte protégée, avec sa propre charte, ses équipements précis... Reste que ces ateliers ouverts au public deviennent peu à peu monnaie courante partout dans le monde, et sont l'incarnation d'une tendance de l'économie collaborative qu'on appelle le mouvement des makers. En quelques mots, l'idée est que tout particulier peut créer ou modifier ses propres objets pour mieux répondre à ses besoins et envies. Metis s'est entretenu avec Massimo Banzi, co-fondateur de la start-up Arduino, qui fabrique des cartes électroniques permettant presque à n'importe qui de programmer ses appareils domestiques et bien plus.

  • Consommation collaborative : le communisme (enfin) réalisé ?

    Le 20 Octobre 2014 par Xavier Baron. D'un coté, l'émergence de pratiques de consommation collaborative participe de la création d'innovations et de lien social. Elle facilite l'accès à coûts réduits à des services inaccessibles autrement, de transports, de logements ou de matériels notamment... Il y a bien un usage de valeur, une valeur créée par l'usage (un travail ?), une valeur d'usage accrue grâce à une déconnexion de la propriété et de la jouissance d'un bien. De l'autre, sur le volet de la production de ces services, des entreprises prélèvent, sur un mode automatisé et souvent en toute opacité, une certaine valeur monétaire.

 

Nos autres dossiers

 
 

par Albane Flamant 15 Septembre 2014

Avec la montée des nouvelles technologies dans l'entreprise, près de 15% des plaintes que reçoit la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL) concerne des problèmes au travail. De l'usage d'internet à la surveillance, l'organisme se voit confronté à un nombre croissant de questions. Comment définir la place du numérique au travail ?

 
 
 
  • 27/10/2014 à 10:50

    par denis BIsmuth à propos de Apprendre à se réaliser

    merci pour cet article remarquable. je reprends un des points de cet article pour le commenter: les quatres tiers Les quatre tiers proposés ici renvoient aux différentes missions d’accompagnement tro ...

  • 22/10/2014 à 09:18

    par dughera à propos de Vous avez dit low cost ?

    bonjour j'ajoute qu'au dela de la dimension economique et sociale, il ya une dimension ecologique que le low cost ne prend pas en compte . RYAN AIR du fait de la massification des trajets pollue d ...

  • Merci Chère Laurène pour votre article qui fait suite à une actualité qui fait froid dans le dos ! amitié.