par Danielle Kaisergruber

18 Septembre 2016

Edito - Europe : preuves de vie

Faut-il en cette rentrée 2016 revenir sans cesse sur les tensions, les divisions au sein de l'Europe, comme le font volontiers de très nombreux journalistes ? Ne vaut-il pas mieux s'attacher à quelques propositions récentes, et bien intéressantes, de la Commission européenne ?

 
 
 

Le revenu universel est discuté depuis des dizaines et des dizaines d'années et, depuis la crise, revient en tête de gondole. Revenu universel, de base, inconditionnel, minimum, garanti, citoyen... Il emprunte différents noms, de nombreuses définitions se posent et s'opposent, il représente des philosophies aussi variées qu'antagonistes. On lui appose une orientation libérale, de gauche, écologiste. On vante la simplification du millefeuille des prestations sociales, on fait l'éloge de l'oisiveté. Ses détracteurs sont tout aussi nombreux : il mène à la paresse, n'est pas soutenable financièrement et risque d'amoindrir le rôle du travail... impensable !

  • Revenu de base : petits calculs et grand renversement

    Le 26 Septembre 2016 par Martin Richer. Depuis l'apparition de la protection sociale, la logique de notre économie est constante : on cherche à rendre universels les revenus d'activité (le droit au travail figure dans l'article 23 de la Déclaration universelle des droits de l'homme) et lorsque l'on n'y parvient pas, on complète ces revenus par des prestations sociales assurant une existence décente. Le grand renversement, auquel le revenu de base voudrait nous amener, consiste à inverser cette logique : on se préoccupe d'abord de donner à chacun un revenu d'existence, avant de le compléter éventuellement par des revenus d'activité. Ce grand renversement est loin d'être anodin. Je propose une réflexion sur ses trois conséquences néfastes, qui ne sont pas toujours explicitées par ses défenseurs. Et suggère ensuite trois alternatives au revenu de base, permettant d'atteindre certains de ses objectifs sans générer ces conséquences problématiques

  • Petite histoire d'une grande idée : la filiation idéologique du revenu universel

    Le 25 Septembre 2016 par Eva Quéméré. Le revenu universel... mais de quoi parle-t-on ?
    Pour répondre à cette question - si tant est que ce soit possible - nous allons faire un voyage dans le temps et rencontrer ceux qui ont bâti l'idée - dans sa diversité et ses contradictions - et les autres qui les ont inspirés. D'une filiation idéologique complexe, l'idée d'un « revenu universel » versé à tous les habitants d'un État ou d'un territoire est, en effet, apparue à maintes reprises sous la plume de nombreux économistes, écrivains, philosophes et hommes politiques au fil des siècles

  • À crise européenne, dividende européen ?

    Le 25 Septembre 2016 par Tanja Milevska, Philippe Van Parijs. Dans une interview donnée à EurActiv' en avril 2014 (que nous reproduisons) après la conférence sur le « revenu de base inconditionnel » organisée au sein du Comité économique et social européen (CESE), Philippe Van Parijs a fait valoir que l'UE devrait mettre en place un revenu de base pour tous ses citoyens. Ce qu'il nomme « euro dividende » devrait voir le jour pour deux raisons essentielles : aider l'Europe à amoindrir la crise, et montrer que c'est une communauté qui se « soucie » enfin de ses membres

  • À voir : le débat des sénateurs sur le revenu universel

    Le 25 Septembre 2016 par Metis. Jeudi 19 mai 2016, le Sénat n'a pas adopté la proposition de résolution pour l'instauration d'un revenu de base présentée par Jean Desessard et plusieurs de ses collègues. Toutefois, ce débat aura eu le mérite, non seulement d'exister et ainsi d'apporter une nouvelle pierre à l'édifice, mais aussi d'éclairer un sujet souvent complexe.

 

Nos autres dossiers

 
 

03 Septembre 2016 par Jean Raymond Masson

« Il y a un malheur français, bien spécifique à ce pays : pourquoi sommes-nous les champions du monde du pessimisme et du mécontentement de nous-mêmes ? Pourquoi vivons-nous notre situation, notre place dans l'Europe et le monde, comme un malheur incomparable ? » Marcel Gauchet avec Eric Conan et François Azouvi ont entrepris de comprendre ce malheur bien français dans leur ouvrage paru en 2016. Jean-Raymond Masson nous en offre sa lecture

18 Septembre 2016 par Denis Maillard

Denis Maillard avait lu sur cette question les propositions du Rapport Badinter (Religion dans l'entreprise : le rapport Badinter au secours des DRH) en février 2016. Il poursuit sa réflexion en examinant la Loi « Travail » qui permet désormais d'inscrire un principe de neutralité dans le règlement intérieur des entreprises. Explications

18 Septembre 2016 par Jean Simonet

Dans la foulée de l'interview que nous ont accordée deux accompagnatrices de Solidarités Nouvelles face au Chômage SNC, et du Dossier consacré par Metis à l'accompagnement, voici l'analyse que porte Jean Simonet sur son engagement dans l'accompagnement bénévole des chômeurs et plus généralement sur le chômage et la situation des chômeurs

04 Septembre 2016 par Jean-Marie Luttringer

On a beaucoup parlé à propos de la « Loi travail » de la négociation au niveau de l'entreprise, de son articulation avec la négociation de branche, de la possibilité de référendums en cas de blocage...Metis y revient avec l'une des « Chroniques » de Jean-Marie Luttringer, juriste du travail et de la formation, qui analyse l'histoire et le présent des relations sociales au sein des entreprises en Allemagne

03 Septembre 2016 par Robert Salais

Il est décidément difficile de vouloir occuper deux chaises à la fois, celle de l'homme politique, celle de l'universitaire. On remplit mal deux fonctions qui ne répondent pas aux mêmes objectifs, ce qui les réduit au plus petit dénominateur commun, le registre de la rhétorique. Mais qu'y a-t-il dessous ? Des faits, des propositions à la hauteur des enjeux, le vide ? Le lecteur ne peut que se poser la question face au livre de Yanis Varoufakis

03 Septembre 2016 par Fanny Barbier, Danielle Kaisergruber

Vendredi 8 juillet dernier, un séminaire organisé par France Stratégie, l'Ires et Astrees (tous deux fondateurs et têtes de réseaux de Sharers & Workers ) réunissait différents acteurs autour du thème « Faire collectif à l'heure du numérique ». Un séminaire passionnant et une première : à la fois parce qu'il a donné la parole à de nombreux intervenants venus des USA, d'Allemagne, d'Italie et d'Espagne et parce qu'il a permis à des syndicalistes français de réagir et de développer une réflexion sur ces sujets. Le tout avec le concours d'acteurs du numérique : dont Ouishare, La Ruche qui dit oui, la FING (Association pour la fondation internet nouvelle génération)

15 Juillet 2016 par Un anonyme du 21e siècle

Il y a des « parcours de travail » : Metis en publie régulièrement. Il y a aussi des « parcours d'entreprise » : en voici un, juste raconté par son responsable. Il y est question du travail du dimanche, de salariés et demandeurs d'emploi lourdement handicapés et des impasses de la négociation collective à la française...

15 Juillet 2016 par Alain Ehrenberg

La répétition de la division française face aux réformes entreprises depuis le début du quinquennat quelles qu'elles soient, non seulement entre la droite et la gauche, mais également au sein de la gauche, présente le mérite de mettre en lumière les raisons sociologiques d'une situation qui voit la France répéter les mêmes déchirures

 
 
 
  • 26/08/2016 à 13:14

    par Alain MOUSSAT à propos de Et vous, ça va mieux ?

    Bonjour Claude, je te lis un peu tard, mais je suis content de te lire de nouveau. C'est l'occasion aussi pour moi de te dire que j'ai bien pensé à toi, et aux autres. Ton édito me fait du bien, un pe ...

  • 20/07/2016 à 12:39

    par Andrée DEBRULLE. à propos de Et vous, ça va mieux ?

    Ravie de vous revoir et de pouvoir à nouveau profiter de vos analyses . Même en Belgique , vous nous manquiez . Malheureusement, il nous faut tous vivre différemment aujourd'hui . Merci à la person ...

  • 20/07/2016 à 10:26

    par Martine Theveniaut à propos de Et vous, ça va mieux ?

    merci de cet édito qui à la force d'un convalescent qui a eu le temps de méditer, creuser, formaliser pour nous L’histoire du 20ème siècle manifeste les dégâts d’une croyance sans preuve en une pro ...