Parmi les grands pays européens, la France et le Royaume Uni sont sans doute ceux qui ont, à ce jour, le moins décentralisé leurs systèmes de pouvoirs. Or, ces deux pays vont faire face très bientôt et pour des raisons très différentes à des réformes majeures. Leurs systèmes de pouvoir vont s'en trouver profondément modifiés. Seront-ils mieux à même de répondre aux grands enjeux socio-économiques du monde contemporain ?

 
 
 

On se souvient de cette couverture de The Economist en janvier 2015, qui titrait "Workers on tap" (des travailleurs à la demande). En mai, Metis explorera les effets des nouveaux modèles économiques sur le monde du travail. CC/Flickr/Colin Poellot

  • Les emplois atypiques ne sont plus ce qu'ils étaient 

    Le 18 Mai 2015 par Christophe Everaere . CDD, temps partiel, intérim mais aussi et de plus en plus stages, entrepreneuriat, portage salarial: les formes de l'emploi atypique ne cessent de se diversifier. Mais si certaines prospèrent, d'autres stagnent ou restent marginales. Christophe Everaere, professeur de sciences économiques à l'IAE Université de Lyon 3, revient pour Metis sur la notion d'emploi atypique et interroge les nouvelles sécurités du salariat contemporain.

  • Allemagne: le travail à la carte devient tendance

    Le 18 Mai 2015 par Thomas Schnee. Souci d'économie, pénurie de main-d'œuvre, aspirations à un meilleur équilibre de vie... Outre-Rhin, les firmes flexibilisent de plus en plus leurs organisations à coups de temps choisi et de télétravail. Non sans risques pour les salariés, faute de garde-fous. Metis reprend ici avec leurs aimables autorisations un article de Thomas Schnee publié par Liaisons Sociales Magazine (n° 154 du 03/09/2014).

  • Nouveaux désirs de travail ou résignation à l'inéluctable ? 

    Le 18 Mai 2015 par Wenceslas Baudrillart. L'émulation de la compétition, l'aiguisement des compétences, l'épanouissement personnel, l'obsolescence des entreprises... tels sont les facteurs qui mènent le jeune travailleur d'aujourd'hui à rêver d'horizons multiples, périodiques et stimulants, mais qui s'avèrent incertains et instables. Nouvelles aspirations professionnelles ou reflet d'une inévitable insécurité de l'emploi ? Wenceslas Baudrillart nous livre son billet d'humeur.

  • Travail et nouveaux modèles économiques : quels futurs ?

    Le 04 Mai 2015 par Martin Richer. Le 23 avril dernier, Metis organisait avec la Société Française de Prospective et Cap Digital une journée exploratoire sur le thème « Les nouveaux modèles économiques : vers une déconnexion du revenu/travail ? ». Impliqué dans l'organisation et l'animation de l'une des trois table-rondes, je ne prétends pas en faire le compte-rendu. Mais voici quelques choix personnels, quelques graines semées par les intervenants, qui me semblent les plus fructueuses pour les lecteurs de Metis intéressés par l'étonnante capacité de transformation que manifeste le travail.

 

Nos autres dossiers

 
 
  • 14/04/2015 à 10:49

    par Jaeckle Daniel à propos de Réformer encore ? Pour quoi faire ?

    Une fois n'est pas coutume un petit désaccord avec CET. Je ne considère pas que les réformes HARZ soient un simple complément. Elles ont tout au contraire été l'élément décisif d'une consécration du p ...

  • 10/04/2015 à 15:42

    par jeannot à propos de Le bonheur, et puis quoi encore ? 

    Une démarche de qualité de vie de travail permet à la fois le développement de l'attractivité de l'entreprise, l’amélioration de la créativité, de l'engagement, de la motivation professionnelle et de ...

  • 07/04/2015 à 09:19

    par a.milan@fgte.cfdt.fr à propos de Réformer encore ? Pour quoi faire ?

    Je partage assez l idée de pierre beretti dans les échos du 7 avril sur la révolution silencieuse du dialogue social en France. Que signifie une réforme en profondeur qui ne s appuie sur la réalité de ...