Ce petit édito de rentrée pour espérer que l'été vous a été profitable, qu'il vous a permis de respirer, de de prendre du champ et du bon temps. Notre planète, elle, n'a pas connu de pauses. Ses secousses récentes sont d'une rare intensité et leurs répercussions - en particulier sur notre petite Europe - multiples !

 
 
 

Dans la bataille pour l'emploi, mettre fin à une trop forte division entre formation initiale et formation continue est à l'agenda de la quasi totalité des pays européens. Valorisation des acquis de l'expérience, développement de l'alternance, mesures d'accompagnement des jeunes... Ce dossier Travail et Formation fait le point sur les avancées et les limites que connaissent ces nouveaux dispositifs à l'échelle européenne. 

  • Validation des acquis de l'expérience : des progrès en Europe

    Le 31 Août 2015 par Jean Raymond Masson. Depuis le lancement en 2002 de la politique européenne d'enseignement et de formation professionnels , la reconnaissance des compétences et des qualifications constitue un domaine prioritaire de la coopération volontaire entre les pays et les partenaires sociaux européens selon la méthode dite de coordination ouverte. Dans un premier temps, Jean Raymond Masson analyse pour Metis les tenants de la VAE en Europe et en décrit les progrès. Retrouvez la suite de l'article dans deux semaines : l'auteur relèvera les difficultés et les obstacles qui limitent le développement de la VAE en Europe. 

  • Apprendre en travaillant : l'alternance intégrative 

    Le 31 Août 2015 par Danielle Kaisergruber. C'est du bon sens : pour que les formations en alternance se développent au mieux, il faut que des liens se tissent entre l'organisme où se déroule la formation et l'entreprise où se déroule le « stage » qui est donc une autre partie de la formation. Car l'étudiant/apprenti apprend dans les deux cas même si nombre d'enseignants refusent toujours de l'admettre, considérant que le travail en entreprise est la simple « application » de ce que l'on a appris de manière « théorique » sur les bancs de l'école ou de l'institut de formation. Voici cet exemple au travers d'une synthèse présentée par Chantal Labruyère et Véronique Simon dans la Lettre Bref du CEREQ de décembre 2014 : « L'alternance intégrative, de la théorie à la pratique » dont Danielle Kaisergruber présente ici de larges extraits.

  • Danemark : une VAE aux résultats encore limités

    Le 31 Août 2015 par Jean Raymond Masson. « Dans certains secteurs (électricité, santé) les partenaires sociaux préfèrent en rester aux formes traditionnelles de formation. Dans les petites et moyennes entreprises les développements de la RPL sont négligeables, malgré l'usage d' "ambassadeurs de formation" ». Danielle Kaisergruber livre pour Metis son analyse de ce qui se passe au Danemark en la matière. 

  • Novas Oportunidas : un succès d'abord quantitatif 

    Le 31 Août 2015 par Jean Raymond Masson. Au Portugal, avec le programme Novas Oportunidas, il s'agissait de mettre en œuvre un système de reconnaissance, d'accréditation et de certification des compétences acquises dans des contextes non formels ou informels, doublé d'actions de formation formelle afin de qualifier les participants au programme sous la forme de diplômes et/ou de qualifications professionnelles aux principaux niveaux du système éducatif*. Zoom sur les résultats d'un dispositif de formation au succès d'abord quantitatif, par Danielle Kaisergruber.

 
 
 

par UNICEF France 24 Juillet 2015

Ayant ratifié la Convention Internationale des Droits des Enfants (CIDE), la France est chargée, tous les 5 ans, de démontrer l'effectivité de ses engagements internationaux. Selon UNICEF France, le bilan est accablant, et les chiffres, alarmants. C'est ce que revèle le rapport choc du 9 Juin 2015 de l'UNICEF sur les droits de l'enfant, intitulé "Chaque enfant compte. Partout, tout le temps".