par Jean-Marie Bergère

20 Janvier 2018

Edito - Zones blanches

Le 21e siècle devait être celui des réseaux et de la glocalisation, « une économie dominée par le global et le local, où l'Etat n'est plus maître du jeu ». Les clusters, les pôles d'excellence, de compétitivité ou de coopération, les métropoles « propices à la rencontre entre la recherche, la finance et l'innovation » étaient l'objet de toutes les attentions, les circuits courts étaient parés de toutes les vertus économiques, sociales et environnementales.

 
 
 

Parfois vecteur d'inégalités, le langage tient une place prépondérante dans nos vies, dans notre quotidien, et aussi au travers du numérique. Dans ce dossier, Metis interroge la place du langage dans le travail, les usages des langues, les compétences numériques, et les mots pour dire le travail.

  • Dans quelles langues travaillez-vous ?

    Le 20 Janvier 2018 par Danielle Kaisergruber. Un gros travail de recherche et d'enquête vient d'être réalisé dans le cadre du programme européen IR MultiLing. Coordonné par Silvie Contrepois, six pays ont été étudiés du point de vue de leur situation en matière d'immigration, de leur politique linguistique et des études de cas d'entreprises ont été réalisées. Danielle Kaisergruber a lu pour Metis Industrial relations in multilingual environments of work (octobre 2016).

  • Des mots et des choses de la formation professionnelle

    Le 20 Janvier 2018 par Jean Raymond Masson. Lorsque j'ai proposé de rédiger un article sur les différentes conceptions de la formation professionnelle en Europe à partir d'une publication récente du CEDEFOP, la rédactrice en chef m'a demandé s'il s'agissait de la formation professionnelle initiale ou continue, ou bien les deux. J'ai répondu les deux, mais la question montrait bien les ambiguïtés qui règnent en France à ce sujet.

  • English please

    Le 20 Janvier 2018 par Bernard Salengro, propos recueillis par Denis Maillard . À la suite d'une initiative originale de la CFE-CGC, un Colloque sur le travail en anglais chez les cadres, Bernard Salengro, Expert confédéral santé au travail et Président d'honneur CFE-CGC santé au travail, poursuit la réflexion.

  • Ne pas savoir lire, écrire, compter... et travailler

    Le 04 Janvier 2018 par Hervé Fernandez, propos recueillis par Danielle Kaisergruber. Hervé Fernandez conçoit et met en œuvre, depuis plusieurs années et en développant tous les ans davantage de partenariats, les programmes de l'Agence Nationale de Lutte contre l'Illettrisme (ANLCI) dont il est le directeur. 2,5 millions de personnes y sont confrontées aujourd'hui ! Il en parle pour Metis :

 

Nos autres dossiers

 
 

13 Janvier 2018 par Jean-Louis Dayan

Promouvoir la négociation dans l'entreprise est, avec l'assouplissement des règles du licenciement, l'un des piliers de la réforme portée par les « ordonnances Macron ». La négociation décentralisée a donc en principe de beaux jours devant elle. Qu'en est-il dans la vraie vie ? Il est évidemment trop tôt pour juger de l'impact de textes qui viennent juste d'être ratifiés par l'Assemblée nationale. A défaut, le dernier Bilan annuel de la négociation collective établi par le ministère du Travail a l'intérêt de dresser un état des lieux à « l'instant zéro » de la réforme. Le constat est clair : il y a loin des pratiques actuelles au modèle de négociation décentralisée qui inspire la réforme.

13 Janvier 2018 par Nicola Düll, Tim Vetter et Lara Dunst

Nicola Düll (membre du Comité de rédaction de Metis), Tim Vetter et Lara Dunst (Economix Research & Consulting, Munich) ont eu récemment l'occasion de faire un bilan quantitatif et qualitatif des « mini jobs » en Allemagne. En voici un résumé :

15 Décembre 2017 par André Gauron

« Il est très possible que Uber ne soit plus là dans cinq ans ». Du moins, dans son fonctionnement actuel. Sauf à réduire le montant de sa commission et à augmenter le prix des courses, son business model n'est pas viable. Une entreprise, fût-elle une plateforme numérique, ne peut pas travailler en permanence à perte sans que les autorités de concurrence s'émeuvent des distorsions de concurrence que cela génère ni que les investisseurs s'inquiètent pour l'avenir de leurs capitaux. Uber ou pas, les plateformes numériques continueront d'exister. Il importe donc, au-delà du cas d'Uber qui polarise le débat en France, au-delà aussi de diverses affirmations - basculement d'une économie de la production vers une économie de la demande ou d'une économie de la propriété vers une économie du partage - et des débats sur le statut des travailleurs des plateformes, de comprendre ce qu'il y a de singulier dans l'économie des plateformes numériques. Nouvelle forme de capitalisme ou version extrême d'un « néolibéralisme mondialisé » ?

17 Décembre 2017 par Denis Maillard, propos recueillis par Danielle Kaisergruber

Denis Maillard vient de publier un livre percutant et profond, Quand la religion s'invite dans l'entreprise (Fayard, 2017). À partir de nombreuses enquêtes de terrain, de remontées d'expérience, il inscrit l'analyse de la montée des revendications religieuses sur les lieux de travail dans la perspective plus vaste des changements du travail lui-même et de la place qu'y tiennent les subjectivités.

03 Décembre 2017 par Fanny Barbier

Depuis les années 1980, la problématique des vulnérabilités n'a cessé de monter en puissance dans des sphères aussi différentes que les politiques publiques, la santé, l'environnement, la gestion des risques, mais aussi l'entreprise, le management, la finance. Le lien étroit et fort entre les vulnérabilités et leurs contextes et environnement doit interpeller la gestion des ressources humaines dans les entreprises. Voici le résumé du dernier manifeste d'Entreprise&Société consacré aux vulnérabilités dans le travail.

03 Décembre 2017 par Xavier Baron

La définition des services comme la mise à disposition temporaire d'un bien, d'un équipement ou d'une compétence n'est pas fausse. Elle omet cependant l'essentiel. La valeur des services n'est pas décrite seulement dans le Quoi (l'exécution d'une tâche), mais dans le Pourquoi (de l'activité). On parle des services de qualité ou de qualité des services. De qualité relationnelle, de diversité, de modularité ou d'adaptabilité. Dans la réalité de ses usages, ce concept est transposé des pratiques d'évaluation des productions matérielles et des produits tangibles. Il est insuffisant et porteur d'effets contre-productifs dans les services et tout particulièrement pour la valorisation du travail. Il faut apprendre à évaluer les services avec un autre vocable, celui de « pertinence située ».

 
 
 

par La rédaction 13 Octobre 2017

Le coût annuel des accidents du travail

 
 

14 Avril 2017 par Danielle Kaisergruber, Fanny Barbier

Se passe-t-il toujours quelque chose au Sénat ? En tout cas lors du Colloque organisé par Metis et la Fonda le 6 avril dernier, de nombreux participants ont été heureusement surpris du travail des sénateurs. Les matériaux pour la réflexion étaient nombreux : les sénateurs Jean-Marie Vanlerenberghe et Daniel Percheron ont produit un Rapport maintenant publié Revenu universel, de l'utopie à l'expérimentation. La Fonda a animé un groupe de travail d'associations sur ce thème et Metis a publié en ligne dès l'été 2016, puis sous forme de brochure Le Revenu universel, idées et expérimentations en France et dans le monde. Disons-le franchement, c'est une idée qui « fait son chemin », mais n'est peut-être pas encore mûre...