0

12/05/08 Protection sociale : En Europe, les dépenses s'élèvent à 27, 2% du PIB

par eurostat - 12 Mai 2008

Dans l'UE27, les dépenses de protection sociale représentaient 27,2% du PIB en 2005. Dans l'UE25, ce taux était de 27,4% en 2005, contre 27,3% en 2004 et 27,4% en 2003.
La moyenne de l'UE27 continuait de masquer de fortes disparités d'un État membre à l'autre. En 2005, la part des dépenses de protection sociale dans le PIB dépassait 30% en Suède (32,0%), en France (31,5%) et au Danemark (30,1%) et était inférieure à 15% en Lettonie (12,4%), en Estonie (12,5%), en Lituanie (13,2%) et en Roumanie (14,2%).
Ces écarts reflètent des différences de niveaux de vie, mais illustrent aussi la diversité des systèmes nationaux de protection sociale ainsi que des structures démographiques, économiques, sociales et institutionnelles propres à chaque pays.

Les dépenses par habitant

En 2005, les dépenses de protection sociale par habitant, exprimées en SPA (standards de pouvoir d'achat) qui éliminent les différences de niveaux de prix entre les pays, étaient plus de dix fois supérieures au Luxembourg qu'en Roumanie. Les dépenses les plus élevées en SPA par habitant étaient enregistrées au Luxembourg, plus de deux fois supérieures à la moyenne de l'UE27, suivi du Danemark et de la Suède, 40% au-dessus de la moyenne chacun. Les dépenses les plus faibles étaient observées en Roumanie (18% de la moyenne de l'UE27), en Bulgarie (21%), en Lettonie (23%), en Lituanie (26%) et en Estonie (29%).

Les sources de financement

En 2005, les deux principales sources de financement de la protection sociale au niveau de l'UE27 étaient les contributions publiques provenant des impôts, qui représentaient 38% des recettes totales, et les cotisations sociales (59%). Ces cotisations se répartissent entre celles versées par les personnes protégées, à savoir les salariés, les travailleurs indépendants et les retraités (21% des recettes totales) et celles payées par les employeurs (38%).
Plus de 70% des recettes totales provenaient des cotisations sociales en Slovaquie (84%), en République tchèque (81%), en Estonie (80%) ainsi qu'en Belgique et en Roumanie (73% chacun). En France, les cotisations sociales couvraient 66% des dépenses. En revanche, plus de 50% des recettes totales étaient alimentées par les impôts au Danemark (63%), en Irlande et à Chypre (54% chacun) et au Royaume-Uni (51%).

Communiqué Eurostat

 
haut de page

A propos de cet article

Auteur(s) : eurostat

Mots clés : protection sociale, eurostat, union européenne, dépenses, cotisations sociales, contribution publique