0

Après les suicides, les 107 propositions de Technologia et la fin des mobilités forcées

par Intelligence RH, France Info - 09 Mars 2010

Le rapport tombe à pic. Stéphane Richard, nouveau numéro un de France Télécom-Orange depuis le 1er mars, change de management en supprimant notamment le principe des mobilités forcées.

 

FT

Après avoir dépouillé plus de 80.000 questionnaires, après avoir mené quelques 500 entretiens individuels, et après 44 suicides depuis 2008, dont plusieurs en ce début d'année, le cabinet Technologia a rendu hier un rapport d'étape très attendu sur la situation sociale chez France Télécom. Témoignant de la gravité de la crise sociale au sein de l'entreprise, ce rapport qualitatif avance 107 recommandations pour améliorer la situation et pacifier les relations sociales internes.

Lire la suite

Ecouter les principaux acteurs

 

Deux accords groupe viennent d'être signés dans le cadre des négociations sur le stress. "Ce texte s’appuie sur des décisions marquant une véritable rupture", explique le Communiqué de presse du groupe
•    Les mobilités reposeront essentiellement sur le volontariat. La mobilité géographique imposée aux salariés devient exceptionnelle, les mobilités fonctionnelles imposées résulteront de la disparition prévisible de métiers au sein de l’entreprise (évolutions technologiques par exemple).
•    Les salariés à moins de 3 ans de la retraite bénéficient d’une garantie de stabilité.

•    L’entreprise s’engage à partager avec les représentants des salariés les aspects
économiques des projets de restructuration, les risques psycho-sociaux seront systématiquement envisagés. Les éventuels projets alternatifs des organisations syndicales seront étudiés.
•    Les évolutions, passées et à venir, des emplois et de leur localisation seront partagées avec les instances de représentation du personnel locales et nationales,
•    Chaque salarié bénéficiera d’un entretien d’évolution professionnelle tous les deux ans afin de faire un bilan et d’anticiper son projet professionnel.
•    En cas de fermeture de site ou de service, chaque salarié se verra proposer 3 postes de niveau équivalent dont au moins 2 sur son bassin d’emploi.

 

 
haut de page

A propos de cet article

Auteur(s) : Intelligence RH, France Info

Mots clés : rapport Technologia, France Télécom - Orange, suicides, mobilités foréces, restructurations,

En lien avec cet article