0

Employment in Europe 2007

par Christophe Teissier - 14 Avril 2008

Direction Générale Emploi, affaires sociales et égalité des chances, Employment in Europe 2007, Commission Européenne, octobre 2007

Dans le cadre de la coordination des politiques d'emploi à laquelle s'essaie, depuis longtemps maintenant, l'Union Européenne, la Commission publie chaque année un rapport sur la situation de l'emploi en Europe. Ce document en est l'édition 2007. Se présentant comme un état des lieux visant à nourrir le débat, il est notamment ciblé sur certaines grandes thématiques, constitutives des priorités de l'Union Européenne. Outre un panorama général de la situation du marché du travail dans l'Union, on ne s'étonnera donc pas qu'il aborde la situation de l'emploi des jeunes, celle des travailleurs dits « âgés », la formation continue ou encore la rémunération du travail. On retiendra cependant plus particulièrement ici son chapitre 3 consacré aux modalités de la flexibilité interne en usage dans les entreprises. Dans ce cadre sont ainsi envisagés le temps de travail, mais aussi, l'organisation du travail. C'est bien entendu ce dernier aspect qui permet d'appréhender de manière générale les « nouvelles » formes de travail. Ces développements s'appuient notamment sur l'exploitation des résultats de la dernière enquête sur les conditions de travail en Europe. Ce sont ainsi l'évolution vers des formes d'organisation plus flexibles que celles dites tayloriennes et leurs impacts sur la situation des salariés (à différents niveaux : santé, stabilité de l'emploi, etc..) qui sont appréhendés. C'est ensuite l'existence dans les faits de ces nouvelles formes qui est envisagée : autonomie dans le travail, rotation des tâches et travail en équipe, rythmes de travail, contenu du travail mais aussi modalités de communication entre salariés et employeurs. En bref, un panorama des pratiques du travail concret.

http://ec.europa.eu/employment_social/employment_analysis/employ_2007_en.htm

 
haut de page

A propos de cet article

Auteur(s) : Christophe Teissier

Mots clés : Nouvelles formes de travail,