0

Espagne : les salariés sont à la recherche d'un deuxième emploi

par Planet Labor - 16 Septembre 2008

madrid

Les Espagnols n'ont pas attendu que le gouvernement évoque la perspective d'une récession pour se préparer à affronter des jours difficiles.

L'entreprise de travail temporaire Randstad, a constaté, en s'appuyant sur ses propres données, que le nombre des personnes cherchant actuellement un deuxième emploi a doublé par rapport à 2007. Ce phénomène avait disparu depuis 20 ans.

Le communiqué de Randstad souligne que si le nombre de demandeurs d'emploi au augmenté de 30% en un an, 10% des candidats faisant appel aux services d'une agence de placement sont à la recherche d'un second emploi. C'est durant la période estivale que le phénomène aurait commencé à prendre de l'ampleur, mais il devrait augmenter à l'automne estiment les experts. Les candidats au 2eme emploi cherchent un poste aux horaires compatibles avec leur 1er travail : en bloquant leurs soirées ou leurs weekends, ou bien, de plus en plus, leurs jours de congés.

Le profil des candidats est hétérogène souligne Randstad. Certains ont une qualification intermédiaire et un emploi stable. Ils cherchent à compléter leurs revenus en profitant de leurs disponibilités horaires, faute de pouvoir faire des heures supplémentaires. Alors que d'autres candidats sont peu qualifiés (agents d'entretiens, téléopérateur, personnel d'accueil etc). Pour les spécialistes du marché du travail, ce phénomène est ponctuel, pour faire face au blocage des salaires, alors que le taux d'inflation flirte avec les 5% et que la plupart des crédits contractés en Espagne l'ont été à taux variable, subissant directement la hausse du prix de l'argent. Ils soulignent que le phénomène du 2ème emploi, habituel dans l'Espagne franquiste des années 50 et 60, avait largement disparu depuis 20 ans.

Planet Labor 16 septembre 2008, n°080691 - www.planetlabor.com

 
haut de page

A propos de cet article

Auteur(s) : Planet Labor

Mots clés : espagne, conditions de travail, emploi, planet labor, récession, pouvoir d'achat, salaires