0

German Labour costs: a source of instability in the euro area

par Christophe Teissier - 09 Février 2012

T. Niechoj, U. Stein, S. Stephan, R. Zwiener, German Labour costs: a source of instability in the euro area - Analysis of EUROSTAT data for 2010, IMK Report, n° 68, December 2011

  

Ce document est une publication de l'IMK, un institut de recherche en économie de la Fondation Hans Böckler. Il permet de resituer la question des liens entre travail et fiscalité en regard de la thématique pour le moins sensible du coût du travail. L'analyse comparée de l'évolution du coût du travail figure en effet au rang des objets régulièrement analysés par l'Institut. Le coût du travail constitue, au côté d'autres, un indicateur clé pour apprécier la compétitivité (« price competitiveness ») d'un pays. L'analyse est une exploitation des données fournies par EUROSTAT qui permettent une approche comparée des situations nationales dans l'UE à 27. Les auteurs s'attachent à comparer le coût du travail horaire en Allemagne avec celui observable ailleurs en Europe dans différents secteurs : le secteur privé en général d'abord, puis le secteur des services privés, celui de la métallurgie et enfin (de manière beaucoup plus limitée) le secteur public. Pour apprécier ensuite les liens entre coût du travail et compétitivité, les auteurs prennent en compte le coût unitaire du travail, ce qui les autorise à tenir compte de la productivité du travail. Enfin, ils éclairent la crise de la zone euro en pointant les tendances divergentes affectant l'évolution des coûts du travail au niveau national.          

  

Télécharger le document

 

 

 
haut de page

A propos de cet article

Auteur(s) : Christophe Teissier