0

Hilda Solis : le pari social d'Obama

par Claude Emmanuel Triomphe - 26 Février 2009

Première Latino-américaine nommée Secrétaire d'Etat, Hilda Solis est pétrie de social.

Hilda Solis bon

Le Sénat américain a confirmé la nomination de Hilda Solis comme Secrétaire d'Etat au Travail. L'Association nationale des élus et de responsables latino-américains a souligné l'événement. « La Secrétaire Solis entre aujourd'hui dans l'histoire américaine. Elle est la première femme originaire d'Amérique centrale et Latine qui est nommée haut-fonctionnaire auprès d'un des quinze départements d'Etat ». 

Barack Obama avait désigné cette députée, avocate en droit social il y a deux mois déjà. A 51 ans, Hilda Solis incarne « le changement pour lequel ont voté les Américains, selon Arturo Rodrigez, président de l'United Farm Workers (UFW). C'est un grand jour pour tous les Américains qui travaillent dur. Comme députée et membre du Congrès Sollis s'est toujours battue pour améliorer les conditions de travail et esquisser les bases d'une protection sociale pour les plus vulnérables ».

Hilda Solis est députée démocrate de Los Angeles et membre de la Chambre des représentants depuis 2001. Elle s'engage alors en faveur des droits des travailleurs agricoles, des migrants et de la légalisation des sans-papiers. Parmi ses récentes déclarations figurent des hommages appuyés à Cesar Chavez et Dolores Huerta, deux figures majeures du syndicalisme agricole californien qui fondèrent en 1962 le Sindicato de Trabajadores Agrícola (l'actuel UFW, en anglais). Hilda Solis est justement née en Californie de parents originaires du Mexique et du Nicaragua.

Pour le retour des syndicats

La nomination d'une femme métisse à ce poste cimente une tradition. Le Secrétariat d'Etat au travail est traditionnellement féminin depuis 1997: Clinton avait choisi une afro-américaine, Bush une asio-américaine. Ce poste a été régulièrement pourvu par des femmes, depuis... 1933 ! Au plus fort de la Grande Dépression, Franklin D. Roosevelt nomme Frances Perkin. Ses idées sont sans précédent : travaux publics massifs permettant de créer des millions d'emplois, indemnités chômage, introduction de la semaine de 40 heures et de lois contre le travail des enfants, accueil des Européens pourchassés. Son plus grand triomphe fut la création de la Sécurité Sociale.

Connue pour sa fibre sociale, la nouvelle Secrétaire Solis devrait s'attaquer au relèvement du salaire minimum ainsi qu'à la relance du fameux projet de loi voté en 2007 (mais rejeté par le Sénat) : l'Employee Free Choice Act qui est destiné à faciliter l'implantation des syndicats au sein des entreprises américaines. (cf article Metis) Obama a promis d'appuyer cette loi en 2009. Les syndicats y voient une chance de renverser leur déclin (seuls 7,5% des salariés du privé sont syndiqués). La bataille contre Républicains et lobbys d'employeurs s'annonce sans merci.

 
haut de page

A propos de cet article

Auteur(s) : Claude Emmanuel Triomphe

Mots clés : social, Employee Free Choice Act, Hilda Solis, USA