0

Jakarta refuse d'envoyer ses bonnes en Arabie Saoudite

par The Jakarta Post - 23 Juin 2011

Le 22 juin, le gouvernement indonésien a annoncé qu'il interdirait à ses ressortissants de partir chercher du travail en Arabie Saoudite tant que les deux Etats n'auront pas scellé un accord sur les droits dont cette main-d'œuvre doit pouvoir bénéficier.

 

indonésie

Le moratoire sur l'envoi de travailleurs en Arabie Saoudite entrera en vigueur au 1er août. La semaine dernière, la décapitation d'une employée de maison indonésienne, accusée d'avoir tué son employeuse, a suscité une vive émotion à Jakarta. Ruyati binti Satubi, 54 ans était maltraitée par son employeur, abusée, ne recevait plus son salaire et n'avait pas le droit de retourner en Indonésie.

 

En principe le gouvernement indonésien accepte de verser une caution pour libérer ses ressortissants, lorsqu'ils ont été victimes de travail esclave. Pas cette fois. 26 autres travailleurs migrants indonésiens sont dans l'attente de l'exécution de la peine capitale en Arabie Saoudite.

 

 
haut de page

A propos de cet article

Auteur(s) : The Jakarta Post

Mots clés : bonnes, employées à domicile, accords, Indonésie, Arabie Saoudite