0

L'entreprise et la consolidation du système monde de pouvoir

par Christophe Teissier - 09 Juillet 2012

J-P. Robé, L'entreprise et la consolidation du système monde de pouvoir, Contribution au colloque « L'entreprise, formes de la propriété et responsabilités sociales », Collège des Bernardins, avril 2011

 

La globalisation de l'économie s'accompagne d'une redistribution du pouvoir à l'échelle de la planète, des pouvoirs publics (les Etats) vers les pouvoirs privés (notamment les grandes entreprises et fonds d'investissement). Il s'agit donc bien ici d'interroger ce que l'auteur dénomme le « système monde de pouvoir » aux fins limiter ses excès. La première partie livre un diagnostic : l'entreprise en tant qu'organisation n'existe pas en droit alors même qu'elle est un lieu d'exercice de pouvoir. Comment alors civiliser le « système-monde » dont elle est le pivot ?

 

La voie explorée par l'auteur est celle d'une constitutionnalisation du pouvoir « entrepreneurial » : en somme, l'idée générale est bien de « publiciser » (c'est à dire d'inscrire dans la recherche d'intérêts communs) l'ensemble des institutions de pouvoir jouant sur la scène globale, en premier lieu les entreprises. Sur ces bases, l'auteur envisage un ensemble de « micro dispositifs », aptes à « favoriser une auto constitutionnalisation des plus grandes entreprises pour qu'elles s'intègrent dans le système global d'exercice du pouvoir d'une manière qui diminue la mise en concurrence des Etats et fasse qu'elles « prennent en compte » les conséquences de leurs choix politiques d'allocation des ressources qu'elles contrôlent ». Stimulant et riche !!!!

 

 Télécharger le document

 
haut de page

A propos de cet article

Auteur(s) : Christophe Teissier