0

L'ère de l'égoïsme

par Claude Emmanuel Triomphe - 26 Novembre 2014

Voilà un livre BD qui fait du bien et qui est intéressant ! Signé par Darryl Cunningham , dessinateur, sculpteur et photographe britannique ayant aussi travaillé comme aide-soignant en psychiatrie, il traite des relations entre la politique et l'économie, et en particulier de l'évolution des doctrines libérales et leur rôle dans le déclenchement de la crise de 2008, puis de la montée des extrêmes droites en Europe.

 

ego

Divisé en trois chapitres et sous-titré « Comment le néolibéralisme l'a emporté », l'ère de l'égoïsme nous raconte d'abord l'histoire d'une essayiste américaine, Ayn Rand, peu connue en France mais qui a été et reste extraordinairement influente aux États-Unis. Elle est notamment à l'origine de la doctrine de l'objectivisme et a influencé de très nombreux hommes politiques américains, dont les libertariens, mais aussi des personnes clés de l'administration qui jouèrent un rôle prédominant au moment de la crise de 2008.

 

Le second chapitre se lit comme un roman palpitant du krach de 2008 et décrit en détail les mécanismes en cause dans cette crise et les ravages qu'elle a causés. Dans un dernier chapitre, Cunningham analyse l'essor actuel des politiques libérales et la montée de l'individualisme dans nos sociétés. Dans un engagement sans équivoque, il conclut que « l'impôt est le prix que nous devons payer pour la civilisation » et dénonce les risques que fait courir le capitalisme financier à la démocratie : "Dans des États démocratiques, où le droit de vote existe, nous sommes responsables d'avoir donné le pouvoir à ceux qui estiment vertueux de privilégier l'amoncellement d'argent au lieu de l'égalité de tous." A lire et à faire lire !

 
haut de page

A propos de cet article

Auteur(s) : Claude Emmanuel Triomphe

Mots clés : capitalisme financier, crise financière , Goldman Sachs, Ayn Rand, Alain Greenspan, néoliberalisme, Union Européenne, inégalités, impôt, démocratie, tea party, ukip, Darryl Cunningham