0

La force d'entreprendre : l'initiative portugaise en France

par Custódia Domingues - 17 Avril 2009

De la dépendance économique à l´autonomie professionnelle  

 

Entre la fin des années 50 et 1974, les Portugais représentent la population émigrée la plus importante en France. Ils sont alors plus d´un million. Ils quittent leur pays pour un eldorado français à la recherche de meilleures conditions de vie.  La France d´après-guerre, en pleine croissance, a alors besoin d'une main d´oeuvre peu qualifiée qui accepte des conditions de vie difficiles et travaille majoritairement dans le secteur du bâtiment et de l´automobile.

 

La fin du régime dictatorial de Salazar en 1974 et l´entrée dans la Communauté Economique Européenne en 1986 permettent aux Portugais d´améliorer considérablement leur niveau de vie en s´ouvrant à la modernité démocratique et économique. Les flux d´immigrants diminuent substantiellement sans s'interrompre tout à fait.

 

En 2006 la diaspora portugaise de France représente plus de 500 000 personnes (1). En fait, ce nombre est bien plus important, il s'élèverait à près d'un million. Une deuxième, voire une troisième génération de Portugais (bi-nationaux franco-portugais) s'est intégrée dans la société francaise. Cette population est davantage qualifiée et préparée aux défis de la mondialisation.

 

Les Portugais sont aujourd'hui chefs d'entreprise et contribuent à l'activité économique de la France au niveau de l'emploi et de la production. On compte aujourd´hui en France 45.000 entreprises d´origine portugaise. Leur activité représente 3% du PIB. 31 %  de  ces  PME appartiennent au secteur du bâtiment, 20% à l´immobilier, le reste se répartit entre le secteur alimentaire, l´hôtellerie et les pompes funèbres. Ces activités se concentrent géographiquement en région parisienne.

 

Palmarès d'entreprises franco-portugaises

societe portugaises en france



Il prend en compte  les filiales et succursales de sociétés portugaises implantées au Portugal ainsi que les entreprises françaises dont le capital est détenu majoritairement par des Portugais ou Luso-descendants. 

 

La grande dynamique économique de ces entreprises a  justifié en 2006 la création de la Chambre de Commerce et d'Industrie Franco-Portugaise à Paris (CCIFP). La CCIFP recense 120 sociétés portugaises et franco-portugaises qui emploient 6 000 personnes et représentent au total un chiffre d´affaires de 3,5 milliards d´euros (voir tableau ci-dessus).

 

Le directeur général de Fiat France, Carlos Gomes déclarait en mars 2008 sur le site de la CCIFP que "Les entrepreneurs portugais, comme un tout, ont de l'espace pour grandir en France, notamment dans des secteurs de pointe, afin de moderniser  leur  image. » En effet, la communauté portugaise de France a su s´adapter et faire preuve d´un esprit d´entreprise qui doit encore relever un défi central, celui de sortir des secteurs traditionnels tel que le BTP et le commerce, de croître et de s´affirmer en toute autonomie.

 

 
haut de page

A propos de cet article

Auteur(s) : Custódia Domingues

Mots clés : Portugais, travail, migration