0

La proportion de femmes dans les équipes de direction chute aux niveaux de 2004

par Fenêtre sur l'Europe - 21 Avril 2011

Une étude de Grant Thornton, groupe leader d'audit et de conseil en France et dans le monde, menée par Experian Business Strategies Ltd. auprès d'un panel de 11 000 entreprises privées, à travers 39 pays représentant plus de 80 % du PIB mondial, montre que les femmes représentent 20 % des postes de direction d'entreprises au niveau mondial, contre 24 % en 2009 et à peine 1 % de plus qu'en 2004.

 

parite

A travers le monde, la Thaïlande détient la part la plus importante de femmes au sein des équipes de direction (45 %), suivi de la Géorgie (40 %), la Russie (36 %) et Hong Kong et les Philippines (35 %). Les pays avec les pourcentages de représentation féminine au sein des équipes de management les plus bas sont l'Inde (9 %), les Emirats Arabes Unis et le Japon (8 %).

Jean-Jacques Pichon, associé de Grant Thornton, commente : "Ces chiffres locaux s'expliquent aisément par des aspects culturels et historiques nationaux. En Asie du sud-est par exemple, les femmes ont souvent un niveau d'éducation plus élevé que les hommes, ces derniers étant généralement disposés au travail manuel". Et de préciser : "Ces chiffres ne doivent cependant pas cacher que, comme partout ailleurs et notamment en France, à même niveau de responsabilités, les salaires des femmes cadres asiatiques restent malheureusement inférieurs à leurs équivalents masculins."

 

En France justement, les femmes sont représentées à hauteur de 21 % au sein des équipes de direction, 3 points de plus qu'en 2009. Cette tendance ne pourra que se confirmer après le vote de la loi du 27 janvier 2011 relative à la représentation équilibrée des femmes et des hommes au sein des conseils d'administration et de surveillance et à l'égalité professionnelle et qui, sous peine de sanctions, pose les conditions d'une représentation plus équilibrée des femmes et des hommes au sein des instances de gouvernance/direction des entreprises (au moins 40 % des membres de ces conseils).

Quoiqu'il en soit, la représentation féminine au sein des équipes de direction d'entreprises françaises reste bien supérieure aux pays du G7 où la proportion n'est que de 16 % mais reste évidemment loin des pays asiatiques (hors Japon) qui voient une moyenne de 72 % de femmes au sein des équipes de management.

Ces femmes dirigeantes sont, au niveau mondial, 22 % à avoir une fonction de Directrice Financière, suivie de la fonction de Directrice des Ressources Humaines (à 20 %) et Directrice Commerciale et Directrice Marketing (à 9 % toutes les deux). Elles ne sont qu'à 8 % Directrice Générale ou Présidente.

 

Jean-Jacques Pichon conclut : "Les chiffres n'évoluent malheureusement guère d'année en année. A l'heure où il semble que les multiples initiatives menées en France depuis quelques mois pour faciliter l'accession des femmes à des postes de top management, notamment par l'ARCEP et le MEDEF, force est de constater que les députés ont jugé opportun de légiférer pour amplifier ce mouvement. L'avenir nous dira si cette obligation réglementaire résoudra le problème. Mais sur la difficulté de l'équilibre hommes-femmes en nombre dans les organes de direction, d'autres questions plus profondes peuvent cependant se poser. Le sujet peut également avoir des origines plus complexes au regard d'un choix de vie personnelle, un manque de parité dans le choix de certains métiers, etc. Ces questions sont d'ailleurs assurément plus pertinentes pour les PME que pour les grands groupes."

 

Cet article est paru dans Fenêtre sur l'Europe

 

Les chiffres détaillés de l'étude par pays sont disponibles sur demande.

http://www.internationalbusinessreport.com.

 

 
haut de page

A propos de cet article

Auteur(s) : Fenêtre sur l'Europe

Mots clés : égalité hommes femmes, égalité professionnelle, Grant Thornton, Fenêtre sur l'Europe