0

Les industriels en faveur d'une sous-traitance plus coopérative

par Claude Emmanuel Triomphe - 21 Mars 2012

Les industriels français veulent mettre en débat la question de la sous-traitance. L'Union des Industries et Métiers de la Métallurgie (UIMM) propose un pacte social pour une industrie compétitive. Il contient un certain nombre de propositions sur la sous-traitance que l'UIMM soumet au débat en cette période électorale. Entretien avec Denis Boissard, directeur de projets à l'UIMM.

 

boissard

D'où vient cet intérêt relativement neuf sur ce sujet et quelles sont ces propositions ?
L'UIMM représente des grands groupes industriels, mais surtout une myriade de PME dont beaucoup sont sous-traitantes de grands groupes. Or nous avons identifié la mauvaise qualité des relations entre donneurs d'ordre et sous-traitants et le caractère non-coopératif de ces relations, comme des facteurs explicatifs de la perte de compétitivité que connaît l'industrie française.
Dans notre « pacte social pour une industrie compétitive », nous faisons deux propositions visant à améliorer les relations entre clients et fournisseurs, de façon à les rendre plus collaboratives et partenariales.
Première proposition : afin d'inciter les grandes entreprises à former des jeunes alternants au profit d'entreprises plus petites et moins outillées pour les accueillir, l'entreprise qui les a recrutés aurait la possibilité de mettre les jeunes alternants à disposition d'une ou plusieurs entreprises au cours de leur formation.
Deuxième proposition : une réunion d'information et d'échange devrait être organisée chaque année par le donneur d'ordre avec ses sous-traitants, et ceci à tous les niveaux de la chaîne de sous-traitance, pour les informer et échanger sur sa stratégie industrielle, sur son plan de charges, sur les attentes et exigences des clients finaux, sur les évolutions technologiques du secteur et sur les conséquences de ces quatre enjeux sur l'emploi et les compétences.

 

Vous participez au dispositif Pacte PME. Concrètement qu'en attendez-vous en matière d'amélioration des relations entre donneurs d'ordres et sous-traitants ?
L'adhésion de l'UIMM à cette association, présidée par Fabrice Brégier, DG d'Airbus, qui réunit des grands groupes et des PME, fournisseurs des premiers, atteste d'abord de notre volonté de s'atteler concrètement à résoudre ce problème.
Nous en attendons à la fois une identification des bonnes pratiques en ce domaine, que nous pourrions diffuser auprès des entreprises de la métallurgie, ainsi qu'une expérimentation pratique des propositions que nous faisons dans le domaine de l'emploi et de la formation.

 

 
haut de page

A propos de cet article

Auteur(s) : Claude Emmanuel Triomphe

Mots clés : sous-traitance, UIMM, PME, Pacte social, Denis Boissard