0

Les Suisses disent « non » au revenu universel... mais le débat continue

par Eva Quéméré - 06 Juin 2016

Fidèle à son système de démocratie semi-directe - menant régulièrement les citoyens aux urnes pour se positionner sur des questions diverses et variées- le peuple helvète a, lors du référendum de ce dimanche 5 juin, opposé un « non » ferme au projet de revenu de base inconditionnel.

 

ss


Ce projet, présenté par un comité apolitique, a été soumis au referendum par le biais du système d'initiative populaire et proposait aux Suisses de percevoir - sans conditions et tout au long de leur vie - un revenu de 2500 francs (2225 euros) mensuels par adulte et 625 francs (564 euros) par enfant.

Dans un pays où les citoyens ont, en 2012, tourné le dos à deux semaines de congés payés supplémentaires, la valeur travail très importante et le coût d'une telle révolution (188 milliards d'euros contre 55 nécessaires au fonctionnement du système actuel) ont eu raison de cette « utopie » visant à réduire les inégalités et redynamiser la consommation.

À 76,9 % contre, la sentence des Suisses semble donc sans appel. Pourtant, les porteurs du projet sont optimistes et estiment qu'avec près d'1/4 de votants favorables le débat n'en est qu'à ses débuts... D'ailleurs, il résonne déjà en Europe et aux quatre coins du globe. Metis, dans un prochain dossier, tendra attentivement l'oreille.

 
haut de page

A propos de cet article

Auteur(s) : Eva Quéméré

Mots clés : Suisse, référendum, revenu universel, inconditionnel, apolitique, débat, Eva Quéméré