0

Pologne : le plan du gouvernement pour remettre les seniors sur le chemin de l'emploi

par Planet Labor - 06 Mai 2008

donald tusk

Le gouvernement a lancé une consultation des partenaires sociaux sur son programme intitulé «Solidarité des générations.

Plan d'action pour accroitre l'activité professionnelle des personnes de plus de 50 ans». Ce plan, visant à faire face au défi démographique, contient une série de proposition de réformes pour remettre au travail les plus de 50 ans et maintenir les seniors en activité.

En Pologne, selon les chiffres d'Eurostat, 28,1% des seniors (55-64 ans) travaillent aujourd'hui, alors que la Stratégie de Lisbonne fixe comme objectif, d'ici 2020, un taux d'emploi des seniors à 50%. Pour y parvenir, le gouvernement a préparé un plan d'action dont le but est, d'une part, d'inciter les entreprises à embaucher et à garder les seniors et d'autre part, d'améliorer les compétences de ces travailleurs pour les rendre plus attrayants sur le marché du travail.

Pour ce faire, le programme contient une série d'objectifs :

  • Amélioration des conditions de travail, promotion de l'emploi des travailleurs de plus de 50 ans et gestion des âges : le plan propose de réformer la réglementation du travail pour faciliter aux entreprises la gestion des âges ; de financer par l'Etat les campagnes promouvant la gestion des âges et une image positive des seniors ; d'inclure dans les priorités du gouvernement les programmes-pilotes en faveur des bonnes pratiques en matière de gestion des âges et de recourir au dialogue social pour garder les seniors dans l'emploi.
  • Amélioration des compétences des travailleurs de plus de 50 ans, en vulgarisant les systèmes gratuits d'auto-évaluation des compétences, en rendant plus accessible la formation continue aux plus de 45 ans ou encore en adaptant l'offre de formation aux besoins de cette catégorie des travailleurs.
  • Diminution des coûts liés à l'embauche des seniors, en réduisant la période de maintien de salaire en cas de maladie d'un salarié âgé et en dispensant les entreprises du paiement de certaines cotisations sociales. En outre, le plan propose de réduire la période spécifique de protection des seniors contre le licenciement à deux ans avant l'âge légal de retraite, contre quatre ans aujourd'hui.
  • Activisation des chômeurs de plus de 50 ans et des personnes menacées de perdre leur emploi, via un accompagnement renforcé de ces personnes (conseil, coaching, formation, bilan de compétences...), ainsi que l'adaptation de l'offre des services de l'emploi, publics et privés, aux seniors.
  • Insertion professionnelle des personnes handicapées : dans un grand nombre de cas, le handicap survient entre 40 et 50 ans, c'est pourquoi le plan souligne la nécessité d'une insertion professionnelle rapide, en simplifiant les procédures du système d'incitation à l'embauche des personnes handicapées ; en incitant les employeurs à développer les programmes de l'égalité des chances ; en promouvant la lutte contre les discriminations sur le marché du travail ou encore en diminuant les allocations qui ne favorisent pas le retour au travail.
  • Augmentation de l'emploi des femmes via le développement des services favorisant la conciliation entre la vie privée et la vie professionnelle, notamment le développement des écoles maternelles et la promotion des solutions de garde d'enfants.

Relèvement de l'âge légal de départ à la retraite. Ces six objectifs s'accompagnent du relèvement de l'âge légal de départ à la retraite et de l'égalisation progressive de l'âge de retraite des femmes et des hommes. Les partenaires sociaux sont invités à faire connaître leurs positions avant la fin du mois de mai. La consultation devrait déboucher sur un « document d'implémentation », contenant une liste de réformes législatives et des actions non législatives (campagnes d'information, conférences, actions de communication...), qui devraient être mises en œuvre à partir de la rentrée 2008. Cependant, ce calendrier risque d'être perturbé : une réunion de la Commission tripartite (instance de dialogue syndicats-patronat-gouvernement), planifiée pour le 24 avril dernier, aurait du être consacrée au débat sur ce plan, mais les représentants du gouvernement ne se sont pas présentés, en provoquant l'indignation des syndicats.

Planet Labor, 6 mai 2008, n°080365 - www.planetlabor.com

 
haut de page

A propos de cet article

Auteur(s) : Planet Labor

Mots clés : seniors, pologne, générations, gestion des ages