0

Portugal, la spirale infernale

par Laurène Fauconnier - 15 Novembre 2011

Le nouveau premier ministre portugais défend son premier budget devant le parlement. Il propose un plan d'austérité qui dépasse les exigences du FMI et de l'Europe. En échange d'un prêt de 78 milliards d'euros, le Portugal avait pris des engagements mais il souhaite aller au-delà.


recession

Ainsi, les 13ème et 14ème mois des fonctionnaires et des retraités dont les revenus mensuels sont supérieurs à 1000 euros seraient supprimés. Le temps de travail quotidien augmenterait d'une demie heure dans le secteur privé. La durée conventionnelle moyenne est actuellement de 38,3 heures par semaine, on y ajouterait donc 2 heures et demie. Le parlement a adopté le projet de budget en première lecture, l'opposition socialiste s'étant abstenue.


Le poids de l'austérité sur les citoyens s'alourdit même s'il n'atteint pas le record que connaissent les Grecs. Des milliers de fonctionnaires ont manifesté à Lisbonne. Le pays s'enfonce dans la récession, - 0,4% au troisième trimestre, une prévision de -1,9% pour l'année 2011 et la Commission européenne avait escompté, avant de prendre connaissance de ce budget, un recul du PIB de 3% pour 2012 accompagné logiquement d'une aggravation du chômage.


La spirale négative austérité/recul du PIB est en œuvre au Portugal comme en Grèce. en attendant que d'autres soient atteints à leur tour.

 
haut de page

A propos de cet article

Auteur(s) : Laurène Fauconnier

Mots clés : récession, fonctionnaires, austérité, Portugal, Laurène Fauconnier