0

Social legitimacy of the European Welfare State

par Christophe Teissier - 17 Novembre 2008

W. van Oorschot, Social legitimacy of the European Welfare State. Sociological reflections on solidarity and re-distributive justice with some empirical illustrations, Working Paper n° 2007-46, Centre for Comparative Welfare Studies, Aalborg University, 2007

Si l'on présuppose que le lien social prend l'eau alors même que nos systèmes de protection sociale se trouvent confrontés à de fortes contraintes, notamment financières, il n'est sans doute pas inutile de s'intéresser au crédit dont peut bénéficier l'Etat Providence aux yeux des citoyens européens. C'est l'objet de ce document de travail produit par un chercheur de l'Université d'Aalborg qui s'interroge sur la légitimité sociale de l'Etat Providence en Europe. L'objectif est ainsi de mieux comprendre les mécanismes susceptibles d'affecter le soutien populaire à la fonction redistributive des Etats Providence. Essentiellement théorique, le document s'appuie cependant sur des éléments empiriques (issus d'enquêtes nationales et européennes) pour illustrer l'argumentation développée. L'auteur s'attache en premier lieu à préciser les concepts de référence  au regard desquels peut être appréciée la légitimité sociale de l'Etat Providence : la solidarité et la justice. Sur cette base, il retient que c'est à la fois en regard de la volonté des personnes de contribuer (financièrement, d'une manière ou d'une autre) au système et de leur appréciation quant aux principes et pratiques de redistribution qu'il convient de cerner la légitimité sociale de l'Etat Providence. L'auteur  envisage ainsi, d'une part, les raisons que les citoyens peuvent avoir de se montrer solidaires et d'autre part, les critères de mérite permettant, aux yeux de ces derniers, de justifier le soutien apporté à tel ou tel public de bénéficiaires. Sur ce point, l'auteur avance que ce sont les retraités qui sont les plus « méritants », les immigrés se situant quant à eux à l'autre extrémité de l'échelle.

Le document se clôt par une discussion autour de deux questions : un recentrage des prestations offertes par l'Etat Providence sur les citoyens les plus fragiles serait -il de nature à remettre en cause la légitimité sociale de l'ensemble du système (oui pour l'auteur) ? L'accent mis sur la responsabilité personnelle des individus quant à leur situation sociale menace t-il cette légitimité ?                         

http://www.socsci.aau.dk/ccws/Workingpapers/2007-46-WIM-social-legitimacy.pdf

 
haut de page

A propos de cet article

Auteur(s) : Christophe Teissier