Les Dossiers

Conditions du travail
  • arrow

    Travail et langage    

    Parfois vecteur d'inégalités, le langage tient une place prépondérante dans nos vies, dans notre quotidien, et aussi au travers du numérique. Dans ce dossier, Metis interroge la place du langage dans le travail, les usages des langues, les compétences numériques, et les mots pour dire le travail.

    Dans quelles langues travaillez-vous ?

    Le 20 Janvier 2018 par Danielle Kaisergruber. Un gros travail de recherche et d'enquête vient d'être réalisé dans le cadre du programme européen IR MultiLing. Coordonné par Silvie Contrepois, six pays ont été étudiés du point de vue de leur situation en matière d'immigration, de leur politique linguistique et des études de cas d'entreprises ont été réalisées. Danielle Kaisergruber a lu pour Metis Industrial relations in multilingual environments of work (octobre 2016).

    Langues et diversités culturelles

    Le 10 Février 2018 par Irene Valdelomar Zurera. Il existe un lien intrinsèque entre langue, travail et efficacité. L'édito « Tu m'envoies un petit mail ? » pour introduire le dossier « Travail et langage », souligne deux points essentiels dans le monde du travail aujourd'hui : un marché de l'emploi à échelle mondiale et donc de plus en plus compétitif et un besoin de communiquer qui s'impose à tous les niveaux, du dirigeant à l'ouvrier.

    Des mots et des choses de la formation professionnelle

    Le 20 Janvier 2018 par Jean Raymond Masson. Lorsque j'ai proposé de rédiger un article sur les différentes conceptions de la formation professionnelle en Europe à partir d'une publication récente du CEDEFOP, la rédactrice en chef m'a demandé s'il s'agissait de la formation professionnelle initiale ou continue, ou bien les deux. J'ai répondu les deux, mais la question montrait bien les ambiguïtés qui règnent en France à ce sujet.

    English please

    Le 20 Janvier 2018 par Bernard Salengro, propos recueillis par Denis Maillard . À la suite d'une initiative originale de la CFE-CGC, un Colloque sur le travail en anglais chez les cadres, Bernard Salengro, Expert confédéral santé au travail et Président d'honneur CFE-CGC santé au travail, poursuit la réflexion.

    Ne pas savoir lire, écrire, compter... et travailler

    Le 04 Janvier 2018 par Hervé Fernandez, propos recueillis par Danielle Kaisergruber. Hervé Fernandez conçoit et met en œuvre, depuis plusieurs années et en développant tous les ans davantage de partenariats, les programmes de l'Agence Nationale de Lutte contre l'Illettrisme (ANLCI) dont il est le directeur. 2,5 millions de personnes y sont confrontées aujourd'hui ! Il en parle pour Metis :

    Le travail, parlons-en !

    Le 08 Décembre 2017 par Jean-Marie Bergère. Le dossier de Metis Travail et langage évoque à la fois le rôle du langage, et des langues, dans le travail, mais aussi les mots et les manières de parler du travail. En 2017, la CFDT a titré « Parlons-travail » sa grande enquête. D'où la reprise de cet article de Jean-Marie Bergère publié en 2013, qui n'a rien perdu de son actualité et témoigne de ce qu'il n'est pas si facile de parler du travail :

    Quand le langage nous travaille : de la langue de bois à la langue de coton

    Le 09 Décembre 2017 par Martin Richer. Cela fait bientôt quatre siècles, depuis l'an 1625 exactement, que nos gouvernants et chefs d'entreprise nous échauffent ou nous refroidissent avec la réforme. Mais cela va beaucoup mieux depuis que j'ai appris, grâce à l'opuscule de Pierre Jullien, que ce mot signifie « le rétablissement de l'ancienne discipline dans une maison religieuse ». Comme par ailleurs, il m'indique que le verbe « réformer », dérivé du latin reformare, signifiait au XIIe siècle « rendre à sa première forme », « ramener à sa forme primitive », je comprends mieux qu'à force de « réformer » le Code du travail, on va finir par rétablir les rapports sociaux dans l'état où ils étaient avant l'invention du bienheureux salariat.

    N'est pas digital friendly qui veut

    Le 08 Décembre 2017 par Tristan d'Avezac. Alors qu'il n'y a pas une semaine sans un nouveau rapport, une nouvelle étude traitant de l'impact des nouvelles technologies sur les métiers et les compétences nécessaires pour y faire face, la littéracie digitale (digital litteracy) ressort parmi les compétences dont les actifs doivent disposer au premier rang pour qu'ils puissent s'insérer, travailler et gérer leurs transitions professionnelles.