0

UE : ouverture d'une coopération euro-méditerranée en matière sociale

par Planet Labor - 14 Novembre 2008

euromed

Pour la première fois, les ministres de l'Emploi et du Travail des pays partenaires euro-méditerranéens (43 pays) se sont réunis lors d'une conférence ministérielle, à Marrakech, les 9 et 10 novembre dernier, dans le cadre du Processus de Barcelone : Union pour la Méditerranée. Les ministres ont jeté les bases d'un "cadre d'action" qui contribuerait à "l'intégration d'une véritable dimension sociale dans le projet euro-méditerranéen" ainsi que d'un renforcement du dialogue social.

Face aux défis communs qui sont devant eux (croissance démographique, vieillissement de la population, création d'emploi, modernisation des marchés du travail, maintien d'un haut niveau de protection sociale, diffusion des savoirs et innovation, etc.) les 43 Etats des deux rives de la Méditerranée ont décidé, dans le cadre du Processus de Barcelonne : Union pour la Méditerranée, de se doter d'un « cadre d'actions commun », explique le ministère du Travail français.

Un cadre d'action. Ce cadre permettra, lors du prochain rendez-vous des ministres euro-méditerranéens de l'emploi et du travail, fixé en 2010, de mesurer les progrès accomplis. Les ministres ont souligné « la valeur ajoutée que représentent la collaboration régionale entre les pays partenaires dans les domaines de l'emploi, de l'employabilité et du travail décent, ainsi que les enseignements que chacun peut tirer des expériences et des meilleures pratiques des autres ». À cette fin, les ministres se sont prononcés en faveur d'un cadre d'action qu'il incombe à chacun des partenaires de préciser et de mettre en œuvre. Ce cadre sera accompagné par un mécanisme d'échange et de suivi piloté par le « groupe de travail euro méditerranéen sur l'emploi et le travail », mis en place à l'occasion de la conférence.

Un forum du dialogue social. Les partenaires sociaux et les Etats présents se sont aussi mis d'accord pour créer un forum du dialogue social afin « d'associer tous les acteurs au pilotage des réformes et des grands projets de l'Union pour la Méditerranée. Cette plateforme sera une enceinte de dialogue à part entière qui permettra de faire vivre les débats sur les enjeux partagés de l'emploi et du travail entre pays européens et méditerranéens ». Au début de leur réunion, les ministres s'étaient déjà entretenus avec des représentants de haut niveau des partenaires sociaux dont le rôle « dans la gestion des transformations économiques dans la région», a été souligné.

Renforcer le dialogue social. Parallèlement, « il convient de renforcer les efforts déployés en ce qui concerne le dialogue bipartite entre les employeurs et les syndicats, afin de renforcer leur contribution à la gestion des transformations économiques et sociales ». Dans nombre de pays partenaires, « il y a lieu de renforcer la capacité des partenaires sociaux » en particulier en intensifiant « la coopération entre partenaires sociaux dans la région euro méditerranéenne ».
Responsabilité sociale. Les ministres ont appelé les entreprises et les investisseurs à contribuer « à la mise en œuvre du cadre d'action en favorisant la responsabilité sociale des entreprises, en vue de renforcer concrètement les normes de travail ainsi que le développement durable dans la région euro méditerranéenne ».

Planet Labor 14 novembre 2008, n° 080896 - www.planetlabor.com

 
haut de page

A propos de cet article

Auteur(s) : Planet Labor

Mots clés : union pour la méditerrannée, cadre d'action, dialogue social, planet labor, Xavier Bertrand, emploi, travail