0

Un sous-traitant face aux pratiques sociales contradictoires de ses donneurs d'ordres

par Clotilde de Gastines - 22 Mars 2012

Un donneur d'ordre influence fortement la gestion des relations sociales chez son sous-traitant. Les conditions du dialogue social peuvent changer du tout au tout selon les exigences du donneur d'ordre. L'exemple chez un sous-traitant hongrois qui travaille pour deux multinationales aux pratiques bien distinctes.

 

dialogue social

L'entreprise hongroise Bihar fabrique des pièces automobiles. La majorité des 140 employés sont des « cols bleus ». Elle a deux gros clients : la multinationale CarTech et la l'entreprise familiale danoise Pumptech. CarTech (65 000 employés, 200 sites de production) lui achète des pots d'échappement et lui fait fabriquer des pièces de rechange. Pumptech (environ 17 000 employés) achète des moteurs et fait assembler des équipements de pompage. Quatre experts hongrois ont étudié ce cas et le sociologue Csaba Makó l'a présenté lors d'une conférence à Lyon sur la sous-traitance industrielle en Europe organisée par l'ANACT.

 

Bihar doit s'adapter aux méthodes de travail de chacun de ses donneurs d'ordre. CarTech considère par exemple que le comité d'entreprise est une institution inutile, qui se limite à négocier les salaires. Elle peut aller jusqu'à entraver l'activité syndicale. À l'inverse, Pumptech reconnaît l'importance des partenaires sociaux. Mieux, le comité d'entreprise collabore avec les équipes de direction, a le droit d'information et de codécision dans le domaine des œuvres sociales au cours d'un mandat de trois ans. Le comité d'entreprise collabore aussi avec l'union syndicale des métallurgistes (en hongrois : VASAS Szakszervezet) et avec les instances nationales de santé et sécurité. Il joue un rôle majeur dans le développement d'avantages extra-salariaux (temps de loisir, etc). Il collecte tous les mois les suggestions des employés, rend compte à la direction. Il peut prendre l'initiative de consulter la direction et informe les employés des résultats de ses consultations.

 

Innovation sociale

Pumptech a construit des relations de confiance durables avec Bihar. Le sous-traitant est membre du programme VIP, et participe au forum de consultation des sous-traitants. Pumptech développe des programmes de recherche et développement et permet la formation d'apprentis.

 

Bihar est un sous-traitant stratégique de CarTech et bénéficie par conséquent d'une position préférentielle. La performance est évaluée au quotidien par des indicateurs de qualité et de délais de livraison. Bihar est classée parmi les fournisseurs très performants, mais la concurrence est rude, car les sous-traitants de CarTech sont par nature interchangeables. La crise économique a accentué la concurrence. L'industrie automobile est un secteur complexe, dont le fonctionnement suit une logique particulière entre les acteurs qui se retrouvent au long de la chaîne de valeur. Néanmoins, l'innovation sociale est bien possible. 

 

 
haut de page

A propos de cet article

Auteur(s) : Clotilde de Gastines

Mots clés : dialogue social, sous-traitant, donneur d'ordre, Bihar, Cartech, Pumptech, Clotilde de Gastines