0

Une région suédoise face à la crise

par Claude Emmanuel Triomphe - 04 Janvier 2011

Le fonctionnement en régions est récent en Suède et la région Västra Götaland est l'une des deux régions pilotes auxquels des compétences limitées en nombre mais d'ampleur importante ont été déléguées. Pour cette région qui a pour capitale Göteborg et qui couvre 49 municipalités - d'une taille moyenne d'environ 20 000 habitants - les trois compétences majeures sont la santé et les soins qui représentent près de 90% de son budget, le développement régional et la culture.

 

business region goteborg

Le budget consacré au développement régional est largement tourné vers l'innovation (cette région est en termes de R&D la seconde région d'Europe), le soutien aux PME, la croissance durable et les infrastructures (éducation, transport). La région a choisi, en concertation avec les 49 municipalités, pour stratégie celle de la « bonne vie ». Elle combine innovation, éducation et  développement durable. Son budget est limité mais joue d'effet de levier. Elle a peu de compétences directes en matière de formation, celles-ci relevant soit de l'Etat, soit des municipalités.

 

La région connaît une forte activité liée à l'automobile, du fait de la présence de deux constructeurs Volvo et Saab. Mais la crise actuelle a été très sévère, les deux constructeurs étant très dépendants des Etats-Unis où sont à la fois leurs propriétaires et leurs principaux marchés. Volvo Trucks qui est resté indépendant, tout en étant lié à Renault, en est à sa quatrième vague de licenciements depuis l'été 2008 (ce qui a fait bondir la moyenne d'âge de 27 à 41 ans). Des solutions comme la réduction du temps de travail (en négociation) ou le chômage partiel (supprimé par le gouvernement à la fin des années 90) n'ont pas pu être mises en place. Depuis, Saab a été racheté à General Motors par un consortium suédois, Spyker cars, et Volvo, filiale suédoise de Ford, par le chinois Geely.

 

La région a mis en place, en lien avec le gouverneur nommé par le gouvernement central, une structure de coordination face à la crise. Pendant plus d'un an, le représentant de la région et le gouverneur rédigeaient ensemble un rapport mensuel sur la situation régionale, et recensaient les besoins et problèmes ; ils œuvraient pour soutenir les entreprises en difficulté. Leurs comptes-rendus mensuels insistaient de manière très appuyée sur

-  le soutien à l'industrie automobile, à commencer par les sous-traitants, à la fois sur le versant économique (primes à la voiture « verte », R&D) et sur le versant emploi (notamment pour mettre les gens en formation plutôt que de les licencier)

-  la formation en général, à la fois des adultes et des jeunes, sachant que la formation professionnelle est en Suède prise en charge par la collectivité (municipalités qui accordent des bourses sur fonds d'Etat) et que la majorité des actions de formation envisagées sont des formations post-baccalauréat.

 

La métropole de Göteborg s'est également dotée d'un outil "Business region Göteborg" qui vise à favoriser la croissance des entreprises, l'innovation et la mise en réseau. Elle soutient des projets de formations stratégiques, encourage la création d'un collège technologique en réseau pour rapprocher les jeunes des métiers de l'industrie et de l'ingénierie.

 

 

 
haut de page

A propos de cet article

Auteur(s) : Claude Emmanuel Triomphe

Mots clés : région, Suède