0

Union Renewal and Business Strategies - Strategic codetermination of Works Councils and the campaign ‘Better not cheaper" of the German Metalworkers' Union

par Christophe Teissier - 18 Septembre 2013

T. Haipeter, Union Renewal and Business Strategies - Strategic codetermination of Works Councils and the campaign ‘Better not cheaper" of the German Metalworkers' Union, International Business Research, Vol. 6, n°3, 2013

 Cet article constitue une analyse d'une stratégie syndicale, celle lancée en novembre 2004 par la fédération allemande IG Metall et intitulée « Besser statt Billiger ». Il s'agit plus précisément pour l'auteur de cerner les impacts de cette dernière (de portée d'abord régionale puis, à partir de 2008 nationale) sur la capacité des représentants du personnel au niveau de l'entreprise à influencer les stratégies managériales. C'est donc bien la montée en compétence, l'activation de la représentation du personnel, justification première du recours à l'expertise, qui est ici visée par une organisation syndicale. Le propos revêt un intérêt tout particulier en raison des spécificités mais aussi des évolutions récentes du système de relations sociales allemand. L'absence formelle de l'acteur syndical au niveau de l'entreprise fait du comité d'entreprise, le Betriebsrat, le premier interlocuteur de l'employeur à ce niveau. Par ailleurs, l'autonomisation de la négociation d'entreprise en regard de la négociation de branche incite fortement les organisations syndicales à « ordonner » cette décentralisation de la négociation collective. Dans ce contexte, le renforcement  des « compétences stratégiques » des comités d'entreprise parait crucial et fonde la démarche syndicale étudiée. L'auteur s'appuie sur 16 études de cas d'entreprise. Il donne à voir la manière dont l'expertise syndicale est déployée en direction des comités d'entreprise (séminaires, formations), mais aussi comment se trouve stimulée la mobilisation d'autres formes d'expertise : constitution d'un réseau de consultants externes utilisable par les comités,  développement de nouvelles formes de participation directe des salariés.....  

http://www.ccsenet.org/journal/index.php/ibr/article/view/24216/15333

 
haut de page

A propos de cet article

Auteur(s) : Christophe Teissier

Mots clés : syndicats, comités d'entreprise, Allemagne