0

Vers un service public de l'emploi collaboratif 

par Reynald Chapuis, Jean-Louis Dayan - 30 Avril 2016

Pôle emploi - comme avant lui l'ANPE - n'a évidemment pas attendu la révolution numérique pour informatiser la gestion de la liste des demandeurs d'emploi, le recueil des offres ou le suivi de la recherche d'emploi. Mais c'est aujourd'hui le cœur même de son offre de services qui pourrait bien se transformer au contact des potentialités offertes par la rencontre du numérique et du collaboratif. Reynald Chapuis, directeur de l'Innovation et de la RSE à Pôle emploi, a bien voulu nous dire comment.

 

legos


De création récente, votre direction pilote à Pôle emploi aussi bien l'innovation que la RSE. Quelles ont été vos initiatives en matière d'innovation ?

Nous avons mis en place un système d'innovation complet incluant nos travaux sur la prospective, la veille sur le marché, la co-innovation interne et externe, la conception accélérée et l'incubation. Bien entendu, tout cela est attaché à une gouvernance nous permettant de rendre compte de la valeur et aussi de décider de passer certaines de nos innovations vers la généralisation. Parmi ce système, la co-innovation a une place de choix et nous avons lancé il y a 18 mois une plateforme (InnovAction) destinée à recueillir toute idée innovante ou tout procédé remarquable auprès des 56 000 collaborateurs que compte aujourd'hui Pôle emploi. Une forme de « boîte à idées » augmentée d'expertises à l'échelle de l'établissement tout entier. Avec un succès certain puisqu'en seulement 17 mois, 80 % des agents ont agi sur InnovAction (dépôt d'idée ou de pratique, commentaire, like). À partir de près de 10 000 idées et de 2 500 pratiques, de nombreux démonstrateurs ou expérimentations sont issus de notre plateforme et certains dispositifs testés comme le télétravail ou la présélection sans CV vont être déployés dans l'offre de services. Nous disposons d'un processus interne de qualification (l'expertise) dans toutes les directions régionales et aussi de démonstrateurs territoriaux qui collent parfaitement à la réalité du terrain.


De l'idéation à l'incubation


Les méthodes de conception sont aussi innovantes puisque nous disposons désormais d'un Lab, lieu de conception agile que nous avons ouvert à Paris ; « Le Lab Pôle emploi », qui permet de « designer » des services ou des organisations avec toutes les parties prenantes (demandeurs d'emploi, recruteurs, conseillers à l'emploi, start-up etc.) dans des formats très courts (1 à 3 jours), ou encore d'accélérer des projets (8 à 10 semaines).


Par exemple, nous avons conçu en mode Lab l'Emploi Store, véritable portail d'applications embarquées lancé il y a 1 an et qui nous permet de mieux répondre aux mutations des usages de nos utilisateurs. Trois plateformes ont ainsi été conçues avec le Lab :
1. L' Emploi Store, qui a vocation à donner à tout demandeur d'emploi le libre accès à un jeu d'applications mobiles pouvant outiller sa recherche, qu'il s'agisse de choisir un métier, de se former, de préparer sa candidature ou de trouver un emploi.
2. L'Emploi Store Idées est notre plateforme de co-innovation avec les citoyens. C'est la plateforme utile si vous avez un besoin d'application dans le domaine de l'emploi ou de la formation qui n'est pas couvert par l'offre des stores Google Play. Vous pouvez aussi y exprimer vos idées et ainsi rencontrer des développeurs susceptibles de les créer.
3. L'Emploi Store Développeurs, la plateforme des développeurs comportant des données massives sous format API (protocole d'accès à nos serveurs) qui leur permet d'enrichir ou de créer leur application mobile ou celle d'un citoyen repérée sur Emploi Store Idées.


Enfin, nous lançons régulièrement des challenges autour de nos données afin de susciter de nouveaux projets à fort potentiel. Tout récemment avec CapDigital, nous avons lancé un challenge autour d'une présentation dynamique du candidat qui s'adapterait en temps réel au marché du travail. Que gagnent les projets sélectionnés ? Des jours d'incubation au Lab Pôle emploi, des rencontres avec des professionnels de l'emploi mais aussi avec des candidats ou des demandeurs d'emploi afin de bien vérifier l'adéquation entre la solution et les attentes.
Bref, Pôle emploi innove et le fait dans un mode qui fait appel à l'intelligence collective !


Metis s'intéresse particulièrement aux dispositifs de soutien à la création d'activité. Y a-t-il là pour vous un champ d'innovation pertinent ?

Dans le cadre de notre système de l'innovation, nous repérons des projets d'innovation soit de l'interne via notre plateforme InnovAction, soit de l'externe via notre dispositif de veille « Pitch@Pôle », qui nous permet d'être à l'écoute des innovations du marché. Certains projets lauréats entrent en phase de test, sur le modèle d'un « démonstrateur » (ou d'un « POC » - Proof of concept) : ils sont testés sous forme de maquette pour vérifier s'ils peuvent marcher en grandeur réelle, avant d'éventuellement les développer et les généraliser. C'est de la rencontre entre une idée provenant de l'un des collaborateurs Pôle emploi déposée sur InnovAction et d'une solution proposée par une start-up de notre écosystème qu'est né un démonstrateur sur la création d'entreprise « Future is good by Pôle emploi », une nouvelle approche de l'accompagnement des demandeurs d'emploi sur le digital via l'intelligence collective.


Nous sommes partis du constat suivant : Pôle emploi accompagne depuis longtemps les créateurs/repreneurs d'entreprise en rencontrant des porteurs d'idées mais qui se sentent souvent isolés dans leurs démarches. Ils ont rarement la possibilité d'échanger entre eux. Le POC va permettre aux futurs créateurs d'exposer leur projet et d'échanger entre eux, pour dynamiser l'avancement de leurs projets ainsi que bénéficier de conseils d'experts sur la création d'entreprise. Ainsi, « Future is Good by Pôle emploi » apporte aux demandeurs d'emploi qui veulent créer leur entreprise un accompagnement complémentaire dans la mise en œuvre de leur projet professionnel, un lieu d'échange et de partage d'expérience avec d'autres créateurs d'entreprise, une meilleure visibilité des prestations et des services de Pôle emploi, des outils collaboratifs pour mieux définir et réussir leur projet, un lien direct avec le conseiller Pôle Emploi pour toutes les démarches liées à la création d'entreprise.


De plus, nous apportons aussi notre concours à la création d'entreprise dans le cadre de l'incubation des équipes gagnantes des challenges qui, suite à leur participation, ont envie de concrétiser leur projet en créant leur propre start-up. Ce fut le cas lors de notre premier challenge sur la thématique de la mobilité professionnelle et géographique, avec une jeune équipe composée d'un data scientist de Centrale et de deux élèves développeurs de l'école 42. Les 3 semaines d'incubation au Lab Pôle emploi ont permis d'accompagner cette équipe dans la fiabilisation de son projet.

 

 
haut de page

A propos de cet article

Auteur(s) : Reynald Chapuis, Jean-Louis Dayan

Mots clés : Emploi, collaboratif, Pôle emploi, révolution numérique, InnovAction, incubation, Lab Pôle emploi, Reynald Chapuis, Jean-Louis Dayan