A propos de « La cité du travail »

J'ai bien connu Bruno Trentin : la revue dont je m'occupais à l'époque Dialectiques et la CGIL ont entretenu des rapports étroits. Je garde de lui cette image très italienne d'un bel homme, convaincant et séduisant, exigeant aussi. Un dirigeant syndical qui était aussi un grand intellectuel. Et qui travaillait les idées en permanence, un chercheur cultivé et rigoureux. C'est une caractéristique suffisamment rare pour être soulignée. « Il nous parle savamment de choses dont il a l'expérience », écrit Alain Supiot dans son introduction

Par |2024-07-11T16:02:15+02:001 juillet 2024|Mots-clés : , , , , |

Les Suisses disent « non » au revenu universel… mais le débat continue

Fidèle à son système de démocratie semi-directe - menant régulièrement les citoyens aux urnes pour se positionner sur des questions diverses et variées- le peuple helvète a, lors du référendum de ce dimanche 5 juin, opposé un « non » ferme au projet de revenu de base inconditionnel

Par |2019-06-12T11:13:56+02:006 juin 2016|Mots-clés : , , , , , , |

Vendeur, ou comment ne pas perdre sa vie à la gagner

Vendeur est un film bipolaire. Sylvain Desclous y met en scène des couples de contraires. Un métier alimentaire et un métier de passion, les amours tarifés et une épouse aimante, une chambre d'hôtel sans âme et un foyer chaleureux, la laideur des centres commerciaux et la beauté d'un bord de rivière pour pêcheur à la ligne bourru, une voiture de luxe et une qui peut à peine rouler, un père et un fils.... Et comme le yin et yang, ils s'opposent et s'attirent

Les irremplaçables et l’État de droit

Pourquoi parler du livre « Les irremplaçables » de Cynthia Fleury (Ed. Gallimard) dans les pages de Metis ? Parce que cet ouvrage nous invite à reprendre possession de notre individuation, notre identité, notre engagement, tout en veillant à nous inscrire dans une interdépendance sociale. C'est un livre de philosophie politique qui concerne toutes les facettes de notre vie privée et sociale, dans la cité et dans le travail

Par |2019-06-12T11:13:57+02:0029 février 2016|Mots-clés : , , , , , , |

SPOTLIGHT, le travail des journalistes

Le film de Tom McCarthy raconte l'enquête de journalistes d'investigation qui aboutit à la révélation d'abus sexuels sur de jeunes enfants. Il est adapté de faits réels et fidèle au travail réalisé pendant l'année 2001 par l'équipe en charge de la rubrique « Spotlight » au sein de la rédaction du Boston Globe

Par |2019-06-12T11:13:57+02:008 février 2016|Mots-clés : , , , , , , , |

Religions : politique, morale, écologie et travail

Après avoir abordé dans une première partie les diverses conceptions de la laïcité dans le monde et les relations entre politiques et religions, Metis publie la suite de l'entretien avec Fortunato Mallimaci, ex-doyen de la Faculté des sciences sociales de l`Université de Buenos Aires et chercheur au CONICET. Il y est question d'islam, d'évolution de la doctrine morale et sociale de l'Eglise catholique ou encore du rôle politique du Vatican.

Religions, politiques, laïcités : le modèle français et les autres

Alors qu'il est beaucoup question de laïcité dans la période récente en France, et que par ailleurs l'on assiste sous de multiples aspects à un "réveil" du religieux dans un pays par ailleurs très sécularisé, Metis s'est entretenu avec Fortunato Mallimaci, ex-doyen de la Faculté des sciences sociales de l`Université de Buenos Aires et chercheur au CONICET. Celui-ci revient dans un première partie sur les diverses conceptions de la laïcité dans le monde, ainsi que sur les relations entre politiques et religions.

Taylorisme 2.0 : comment mesurer le travail dans l’économie numérique ?

Si l'on en croit le dictionnaire, mesurer, c'est « déterminer la valeur de certaines grandeurs par comparaison avec une grandeur constante de même espèce prise comme étalon ». Mais avec l'intrusion et la diffusion du numérique en entreprise, l'étalon s'emballe et la mesure se mue en démesure. Que faut-il faire pour éviter la dérive vers un taylorisme 2.0 ?

L’erreur de calcul : à l’assaut des « superstitions économiques »

« L'erreur de calcul » est un livre de combat. Dans un texte court, souvent drôle, vibrant toujours, Régis Debray s'insurge contre la religion ambiante, celle du « salut par la tune ». Il admet qu'il faut « savoir compter la peine des hommes et évaluer le prix des choses », salue l'esprit d'entreprise « irremplaçable facteur de dynamisme », mais refuse que la politique finisse en statistique, la charité en business et l'humanitaire en filière. Il comprendrait qu'un premier ministre apprécie et considère les entreprises et les entrepreneurs mais condamne les déclarations d'amour qu'il leur fait.

Par |2019-06-12T11:13:58+02:0013 avril 2015|Mots-clés : , , , , , |
Charger les articles suivants