Mobilisations étudiantes au Québec : vers un printemps « érable » ?

Moins affecté que l'Europe par la crise, le Québec n'échappe pas pour autant à la vague d'austérité qui balaye les économies développées. Sur fond de scandales à répétition, le gouvernement libéral de Jean Charest impose la rigueur depuis 2009. En première ligne de la contestation, les étudiants dénoncent notamment l'augmentation de 75% des frais d'inscription universitaire

Par |2018-12-17T10:14:53+01:003 avril 2012|Mots-clés : , , , , , , |
Charger les articles suivants