EDITO

Jean-Marie Bergère

Faut que ça change

Nous ne sommes pas d’accord sur grand-chose, mais unanimes pour « que ça change ». Robert Charlebois chantait : Faut que ça change Quand on change change change Tout s’arrange. Quelques années auparavant, en 1956, Boris Vian dans sa très actuelle Complainte du progrès, se montrait moins volontariste : Maintenant, c’est plus pareil
Ça change, ça change.

Lire la suite

Derniers articles

Le capital que je ne suis pas. Mettre l’économie et le numérique au service de l’avenir

Par |2 mai 2024|Bibliothèque|

Les ouvrages sur l’impact de l’Intelligence artificielle (IA) et plus largement de l’omniprésence du numérique dans nos vies personnelles et professionnelles, sont nombreux, et c’est une bonne chose. J’ai eu l’opportunité en 2022 de contribuer à l’un d’eux : Pour un numérique au service du bien commun. Des plus technophiles aux plus techno-rétifs, rares sont ceux qui ne s’inquiètent pas des conséquences sur l’organisation du travail, l’éducation, les relations sociales, ou la formation psychique des très jeunes enfants, d’une utilisation sans limites et sans réflexion. Signes de cette inquiétude et de la difficulté à nommer les changements en cours, peu importe qu’ils anticipent l’apocalypse ou au contraire la résolution de tous nos malheurs privés et publics grâce à la technoscience, ils sont vite qualifiés d’historiques, de civilisationnels ou d’anthropologiques. Rien que ça.

Dossier « Verdir le dialogue social » : à la recherche d’un chemin dans un labyrinthe de contradictions.

Par |22 avril 2024|Verdir le dialogue social|

Metis a souhaité proposer un dossier très complet sur ces problématiques complexes parfois dénommées « Travail et écologie », « Dialogue social et environnement ». La loi « Climat et résilience » prévoit que les instances représentatives du personnel (principalement le CSE) doivent faire valoir un avis sur les conséquences environnementales d’un projet de leur entreprise : bien peu le font.

« Le chemin vers la sobriété de masse reste à inventer »

Par |22 avril 2024|Bibliothèque, Nouvelles géographies du travail, Travail et société, Verdir le dialogue social|

Il faut nous confronter à l’urgence écologique. Dénoncer les fausses évidences, éviter la consensuelle bien-pensance pour chercher une nouvelle boussole et tracer des chemins pluriels. A propos du livre de Pierre Veltz L’Économie désirable. Sortir du thermofossile.

Charger plus d'articles

Autres dossiers

Consommer / Travailler

Avril 2023

Le care : Un travail, des métiers, une philosophie

Juin 2022

Tous les dossiers

Cinéma

Pas de Vagues de Teddy Lussi-Modeste

17 avril 2024|

Julien existe. Il est ce professeur de français nommé en début de carrière dans un collège de banlieue parisienne. Il a une haute idée de son métier. Il se voit comme « le prof dont on se souvient parce qu’il a été celui qui a changé ma vie ». Il aimerait mieux connaître ses élèves, cherche la complicité, les sollicite, récompense les meilleurs. Jusqu’au moment où il évoque la nouvelle coiffure de Leslie pour expliquer ce qu’est un compliment. Le tout afin de débattre du poème le plus célèbre de Pierre de Ronsard et du sens du mot séduction. Leslie, élève renfermée, mal dans sa peau, ne réagit pas dans le brouhaha que la remarque suscite. À froid, elle rédige une lettre adressée au Conseiller Principal d’éducation (CPE) dénonçant une tentative de séduction de la part de Julien.

« Making of » de Cédric Kahn

5 février 2024|

Physiquement et nerveusement épuisé par un tournage continuellement au bord du désastre, Simon, réalisateur et scénariste expérimenté, déclare que c’est son dernier film. Maintenant, il va prendre soin de lui et de sa famille. Marquez, son producteur exécutif, expert en acrobaties financières et bluffs en tout genre, ne le croit pas : « Le cinéma est une drogue dure », lui rappelle-t-il. Il aurait pu ajouter qu’au cinéma, contrairement à la vie réelle, il y a toujours la possibilité d’imaginer une fin heureuse, une happy end, un fougueux baiser.

The Old Oak, un film de Ken Loach et Paul Laverty

3 novembre 2023|

Nous sommes en 2016. Des familles syriennes ont fui les exactions du régime de Bachar al-Assad. Réfugiées au Royaume-Uni, elles sont envoyées au nord de l’Angleterre dans une petite ville aux maisons de briques rouges. Beaucoup de ces maisons sont vides depuis la fermeture des mines il y a une trentaine d’années. Des grèves prolongées n’ont pas empêché la fin de l’exploitation du charbon, mais elles ont laissé des souvenirs très forts où se mêlent fraternité ouvrière et sentiment d’avoir échoué.

Charger plus d'articles

Bibliothèque

Le capital que je ne suis pas. Mettre l’économie et le numérique au service de l’avenir

2 mai 2024|

Les ouvrages sur l’impact de l’Intelligence artificielle (IA) et plus largement de l’omniprésence du numérique dans nos vies personnelles et professionnelles, sont nombreux, et c’est une bonne chose. J’ai eu l’opportunité en 2022 de contribuer à l’un d’eux : Pour un numérique au service du bien commun. Des plus technophiles aux plus techno-rétifs, rares sont ceux qui ne s’inquiètent pas des conséquences sur l’organisation du travail, l’éducation, les relations sociales, ou la formation psychique des très jeunes enfants, d’une utilisation sans limites et sans réflexion. Signes de cette inquiétude et de la difficulté à nommer les changements en cours, peu importe qu’ils anticipent l’apocalypse ou au contraire la résolution de tous nos malheurs privés et publics grâce à la technoscience, ils sont vite qualifiés d’historiques, de civilisationnels ou d’anthropologiques. Rien que ça.

Daniel Cohen, Une brève histoire de l’économie

18 mars 2024|

Pédagogue est la qualité que chacun attribuait spontanément à Daniel Cohen. Son livre Une brève histoire de l’économie, fait de cette qualité un art. La vaste fresque présentée au fil de neuf courts chapitres donne des clés pour appréhender les enjeux de chaque étape d’une histoire des sociétés qui ne réduit pas à l’histoire des activités économiques, productions agricoles, industrielles et échanges commerciaux. Les politiques publiques, les technologies, le climat, la démographie, les désirs, les rivalités, la recherche du bonheur, l’idée qu’on s’en fait, tout semble trouver sa place dans une vision dynamique et panoramique des évolutions, ruptures, paradoxes, rêves, qui caractérisent les sociétés humaines et les relations entre elles.

Charger plus d'articles

NOS THEMATIQUES

NOS RUBRIQUES

Editos
Analyses
Interviews
Reportages
Chroniques
Cinéma
Bibliothèque
Portraits/Parcours
Points de vue
Actus