Cinéma2019-05-16T14:34:58+02:00

Cinéma

Yves, de Benoît Forgeard

Yves est un frigo. Plus exactement un fribot, un frigo intelligent. Il parle et répond aux questions, normal qu’il ait un prénom. Jerem est un rappeur. Idéaliste et poète plus que showbizz. Il s’est isolé dans une maison en complet désordre pour composer ce qui doit être son premier disque et peut-être son premier succès...

21 juillet 2019|Catégories : Cinéma|

Le jeune Ahmed, des frères Dardenne

Les frères Dardenne et avec eux les spectateurs de leur dernier film Le jeune Ahmed, sont confrontés à une énigme. Le fanatisme d’Ahmed, 13 ans, bon élève, à l’allure sage, est proprement incompréhensible. Il vit dans un milieu musulman modéré, est apprécié par Inès qui anime l’Ecole des devoirs pour les jeunes du quartier. Elle propose d’enseigner l’arabe tel qu’il est parlé aujourd’hui, « en complément » insiste-t-elle de l’arabe du Coran enseigné à la Mosquée. Elle est musulmane elle-même, dans une version tolérante de la religion.

Les invisibles, de Louis-Julien Petit

L'Envol, centre d'accueil pour femmes SDF, doit fermer ses portes. Les travailleuses sociales du centre ont trois mois pour s'occuper de la réinsertion professionnelle de toutes ces femmes dont elles s'occupent...Les Invisibles est un film de Louis-Julien Petit avec Audrey Lamy, Corinne Masiero, Noemie Lvovsky, Deborah Lukumuena. 

Mauvaises herbes, de Kheiron

Inconditionnels de l'esprit de sérieux, n'y allez pas. Cinéphiles tendance avant-garde, ce n'est pas pour vous. Mauvaises herbes, le film de Kheiron avec Catherine Deneuve et André Dussollier ne nous raconte pas la vraie vie, il nous dit qu'on pourrait faire autrement.

Heureux comme Lazzaro, un film de Alice Rohrwacher

Pour écrire et réaliser son troisième film Heureux comme Lazzaro, Alice Rohrwacher semble avoir adopté la même stratégie que l'iPad, le Cirque du Soleil, Nespresso et Emmanuel Macron, une stratégie hybride . De multiples ingrédients se croisent avec bonheur dans cette fiction aussi envoûtante que déconcertante.

De chaque instant, film documentaire de Nicolas Philibert

On ne plaisante pas avec la technique. Un geste hésitant et la piqûre font mal. Une mauvaise position et on ne parvient pas à redresser le patient hémiplégique. Un stéthoscope mal placé et il reste muet. Une utilisation du SHA (prononcer « chat » et comprendre « solution hydro-alcoolique ») trop rapide et l'hygiène n'est plus garantie. Nicolas Philibert, dans son documentaire tourné à l'Institut de formation en soins infirmiers de la Croix-Saint-Simon à Montreuil, filme avec précision comment une quinzaine de jeunes gens, filles et garçons, apprennent ces gestes. Aucun n'est naturel. Qu'on soit droitier ou gaucher, il faut beaucoup s'entraîner.