Analyses2019-05-03T12:39:52+02:00

ANALYSES

Rapport au travail : les jeunes alternants et leurs managers peuvent-ils dialoguer ?

L’Observatoire des cadres et du management organisait le 20 juin 2024 un séminaire sur le rapport des jeunes au travail à partir de la présentation d’un travail d’enquête sur les situations d’entrée dans le monde professionnel par l’alternance. L’enquête a été réalisée par les étudiants de deux masters en Sciences sociales à l’Université Gustave Eiffel en apprentissage eux-mêmes. Ils rendaient compte de leurs conclusions en compagnie de tuteurs et d’anciens alternants. Fanny Barbier assistait à cette matinée.

Par |15 juillet 2024|Catégories : Analyses, Formation et éducation, Management et entreprises|

Corps intermédiaires et défiance en démocratie

Réfléchir au rôle et à la responsabilité des corps intermédiaires, c’est réfléchir aux forces qui animent les démocraties, ou au contraire les menacent. A partir notamment des travaux de Pierre Rosanvallon, Jean-Marie Bergère analyse les différentes expressions de la société civile et plaide pour qu’elles soient pleinement reconnues au sein de démocraties qui ne soient pas seulement un mode de gouvernement mais aussi un art de vivre en société. Il y va de leur survie.

Par |1 juillet 2024|Catégories : Analyses, Corps intermédiaires|

A propos de « La cité du travail »

J'ai bien connu Bruno Trentin : la revue dont je m'occupais à l'époque Dialectiques et la CGIL ont entretenu des rapports étroits. Je garde de lui cette image très italienne d'un bel homme, convaincant et séduisant, exigeant aussi. Un dirigeant syndical qui était aussi un grand intellectuel. Et qui travaillait les idées en permanence, un chercheur cultivé et rigoureux. C'est une caractéristique suffisamment rare pour être soulignée. « Il nous parle savamment de choses dont il a l'expérience », écrit Alain Supiot dans son introduction

L’entreprise à mission, colonne vertébrale d’un modèle européen de gouvernance

J’ai assisté avec intérêt au Congrès européen des entreprises à mission, qui s’est tenu le 16 mai 2024 à la Maison de la Mutualité. Au cours de ce Congrès, la Communauté des sociétés à mission (CEM), qui fédère ces dernières en France, a réaffirmé son objectif de « proposer une directive sur une société à mission européenne » afin de généraliser au sein de l’Union européenne (UE), les « purpose-driven companies ». Quelles sont les chances d’y parvenir et quelle forme pourrait prendre ce cadre de gouvernance commun, qui permettrait un statut d’entreprise reconnu dans tous les pays membres ?

Par |17 juin 2024|Catégories : Analyses, Management et entreprises|

Conjuguer progrès et sobriété

Nous vivons depuis bien longtemps dans une société du travail et de la croissance synonyme de progrès. Beaucoup remettent en cause son évidence. La crise sanitaire y contribue à sa manière. Au-delà des comportements individuels, la sobriété collective est-elle à l’ordre du jour ? À partir de ses lectures, Jean-Marie Bergère dessine des chemins.

Information « extra-financière » : reconquérir la souveraineté européenne

Depuis le début de l'année 2024, la directive européenne CSRD est en vigueur, imposant aux entreprises des normes de rapport extra-financier. Cette mesure vise à accroître la transparence des informations concernant leurs initiatives en matière de "durabilité". En juin 2021, Martin Richer en parlait dans cet article que nous republions. Comment mesurer la performance et les impacts d’une entreprise sur le réchauffement climatique, sur la protection de la biodiversité, sur le recyclage des matières premières ? Dans ces domaines complexes, les instruments portent le nom barbare de données extra-financières. Notre vaillant ministre des Finances s’est courageusement opposé à la vente d’une chaîne de supermarchés à des investisseurs canadiens. Si les légumineuses calibrées et les boîtes de petits pois sont des produits stratégiques, qu’en sera-t-il de l’information extra-financière ? Cette information que presque toutes les entreprises devront prochainement produire permet tout simplement d’évaluer leur performance, de guider les choix de gestion de leurs dirigeants et d’orienter les investissements.

Par |8 avril 2024|Catégories : Analyses, travail et écologie, Verdir le dialogue social|