Connaître et reconnaître les métiers de la « deuxième ligne »

C’était il y a un an, au sortir de la première vague. Aussitôt après avoir rendu hommage aux soignants pour avoir su faire front, Emmanuel Macron saluait ceux de la « deuxième ligne ». « Il nous faudra nous rappeler aussi que notre pays, aujourd’hui, tient tout entier sur des femmes et des hommes que nos économies reconnaissent et rémunèrent si mal ». D’où, après le « Ségur de la santé » en juillet, l’ouverture par la Conférence du dialogue social d’octobre 2020 de ce second chantier. Chargée avec Sophie Moreau-Follenfant d’éclairer les débats, Christine Erhel fait pour Metis le point sur sa mission.

Par |2021-05-14T10:19:06+02:0010 mai 2021|

Le travail, une thérapie, aussi ?

Certes l’adage dit « le travail c’est la santé », mais la littérature dominante sur le travail donnerait plutôt l’impression que c’est le chemin le plus court vers le pétage de plomb. Des discours récurrents reviennent à la surface affirmant la fin du travail, ou pour le moins qu’il n’y en aura pas pour tout le monde, justifiant pour certains la mise en place d’un revenu universel pour y pallier. Comme si en matière de transition énergétique ou de soins aux personnes, les besoins en travail, et donc en emplois, n’existaient pas…

Par |2021-04-26T19:32:49+02:0023 avril 2021|

L’apprentissage à la croisée des chemins partout en Europe

Dans tous les pays européens, des initiatives nouvelles et tous azimuts se développent concernant l’apprentissage. La question se pose du bon mix entre formation et travail, entre construction de compétences professionnelles bien adaptées aux besoins des entreprises et préparation de l’employabilité à long terme des apprentis. Jean-Raymond Masson fait la synthèse des travaux récents du CEDEFOP et de l’OCDE poursuivant ainsi pour Metis sa réflexion sur les défis actuels des systèmes de formation.

Par |2021-04-26T19:30:42+02:0023 avril 2021|

Travailler dans des domiciles

De nombreuses femmes - parce que ce sont surtout des femmes - exercent un emploi de services à la personne en se rendant au domicile de leurs clients : il s'agit des femmes de ménage, infirmières, auxiliaires de vie ou aides à domiciles. Le lieu de travail est alors structurant de leur activité. Parmi ces emplois, celui des aides à domicile pour personnes âgées présente des spécificités en combinant l'exercice d'un travail salarié dans plusieurs lieux de travail dispersés avec un lien de subordination ambiguë. Ces particularités sont présentées à partir de différents travaux de sociologues.

Une juste valorisation des emplois

La revalorisation de certains emplois, invisibles, déconsidérés, faiblement rémunérés, semble être à l’ordre du jour. Mais comment s’y prendre concrètement ? Identifier les contenus de travail, prendre en compte les aspirations sociales et le corps social dans son ensemble. Philippe Denimal, sociologue du travail et consultant, explicite les acquis de son expérience d’intervention dans des entreprises et des branches professionnelles.

Par |2021-04-12T10:34:34+02:008 avril 2021|

Le télétravail « open bar »

Depuis le « grand confinement » du printemps 2020, le télétravail a donné lieu à de nombreuses enquêtes. Metis en a souvent rendu compte. Il est plus rare d’entrer dans le quotidien d’une entreprise qui s’est livrée à un retour d’expérience approfondi sur le sujet. Res publica nous a donné l’occasion « d’aller y voir de plus près ».

Par |2021-03-27T15:12:45+01:0027 mars 2021|

Les femmes dans les métiers de l’informatique et du numérique : l’Inde fait mieux que l’Europe

Les comparaisons internationales réservent souvent des surprises : les jeunes femmes vont davantage vers les études et les métiers de l’informatique et du numérique en Albanie, en Serbie, au Maghreb ou en Inde que dans les « vieux » pays européens. Nicola Düll, après une étude sur de nombreux pays, établit le constat et cherche les explications.

Par |2021-03-12T13:41:51+01:0012 mars 2021|

Télétravail : les recommandations du BIT pour l’après-pandémie

L’explosion du télétravail survivra-t-elle à la pandémie ? Pour le BIT, la réponse fait si peu de doute qu’il vient de livrer un guide pratique où il dresse l’inventaire des opportunités et des risques du travail à distance et trace un cadre normatif pour en promouvoir un usage équitable et raisonné à travers le monde. Présent au webinaire organisé le 26 janvier par le Bureau de l’OIT pour la France, Metis en rend compte à ses lecteurs.

Par |2021-02-14T20:04:00+01:0014 février 2021|

Le travail à distance n’est pas (du tout) ce que vous croyez (Saison 1)

Le travail à distance est présenté par beaucoup comme l’antichambre de l’enfer : il dégraderait les conditions de travail, provoquerait une montée en flèche du stress et de l’isolement, éroderait la motivation des collaborateurs, détériorerait la relation managériale, le lien social, les capacités d’apprentissage, le sentiment d’appartenance à l’entreprise et l’état de santé des travailleurs. Aucune de ces affirmations n’est exacte.

Par |2021-02-15T12:36:56+01:006 février 2021|

Quel avenir pour le droit social local d’Alsace Moselle ?

Comme l’a souligné François Lotz « l’existence d’un droit local alsacien-mosellan ne peut être réduite à cette approche strictement fonctionnelle. Loin de ne correspondre qu’à un certain nombre d’options de techniques juridiques qui n’intéressent que quelques spécialistes, ce droit local est, avant tout, la marque particulièrement expressive de l’histoire troublée et parfois tragique de la province qu’il concerne et le symbole d’un particularisme qui n’a pas été vraiment reconnu par les pouvoirs publics qui se sont succédés dans la région, ni entièrement effacé par le mouvement d’assimilation qui caractérise la période récente ».

Par |2021-02-02T00:33:07+01:0031 janvier 2021|
Charger les articles suivants