EDITO

danielle kaisergruber

Danielle Kaisergruber

Chronique de début d’hiver

En ce moment j’ai mal au temps. Ne pas pouvoir se projeter change tout. Ou pourquoi il est parfois si dur de vivre, juste continuer à vivre quand on ne peut pas avoir de projet, de perspective de changer. Et cela concerne tellement de gens : le dossier « Changer de vie (professionnelle) ? » témoigne de ce que ce n’est pas toujours facile.

 

Lire la suite

Derniers articles

Galerie de portraits d’anciens étudiants de l’INSA de Lyon… après reconversions

Par |27 novembre 2020|Changer de vie (professionnelle) ?, Interviews, Portraits|

Ils ont fait leurs classes en école d’ingénieur, à l’INSA de Lyon, « l’école des clowns » comme ils aiment à l’appeler. Ils ont beaucoup appris mais ont choisi de changer de voie, de vie (professionnelle). Michel Weill s’est entretenu avec ces premiers de la classe devenus prof, agriculteur, menuisier…

Métiers à la con, quête de sens et reconversions urbaines

Par |15 novembre 2020|Bibliothèque, Changer de vie (professionnelle) ?|

La prochaine fois qu’on vous demande de quoi bobo est l’abréviation, répondez boucher-bohème. En 2000 David Brooks publie Bobos in Paradise : The New Upper Class and How They Got There. Il fait du bobo un successeur du yuppie, cadre dans une multinationale comme lui, mais plus cool, préférant l’éthique et la culture au bling-bling. Le boucher-bohème, outre qu’il peut être fromager, caviste, chocolatier ou restaurateur, n’est pas le successeur du bourgeois-bohème. Il en est une variante en même temps qu’il est leur fournisseur préféré. C’est la démonstration que fait Jean-Laurent Cassely dans son livre La révolte des premiers de la classe. Métiers à la con, quête de sens et reconversions urbaines.

Garantir « La liberté de choisir son avenir professionnel » par temps de crise

Par |15 novembre 2020|Analyses, Changer de vie (professionnelle) ?|

La période qui s’ouvre exige des évolutions fortes des compétences et une adaptation de l’écosystème de la formation professionnelle. La crise sanitaire est l’heure de vérité pour la réforme de 2018. Jean-Marie Luttringer et Sébastien Botardael se demandent si nos concepts et nos dispositifs sont à la hauteur. Et s’il ne faudrait pas être plus prospectifs et plus innovants en allant à la recherche d’un nouvel équilibre des temps de la vie.

Charger plus d'articles

Derniers dossiers

Le travail à distance

Mai 2020

Intelligence artificielle et travail

Mars 2020

Choisir son avenir ?

Janvier 2020

Tous les dossiers

Cinéma

  • histoire d'un regard

Histoire d’un regard, film documentaire de Mariana Otero

9 février 2020|

Le film de Mariana Otero en hommage à Gilles Caron, photojournaliste disparu au Cambodge en avril 1970 à l’âge de 30 ans, est beaucoup plus que « l’histoire d’un regard ». C’est une histoire de regards au pluriel, de regards qui se croisent, s’étonnent, se répondent, s’obligent. Le regard du photographe bien sûr, celui de la réalisatrice qui a raconté dans un film précédent (Histoire d’un secret) la mort de sa mère à l’âge qu’avait Gilles Caron au moment de sa disparition et enfin le regard de chacune des personnes photographiées.

Les Misérables, de Ladj Ly

8 décembre 2019|

Le film de Ladj Ly se conclut par une phrase tirée des Misérables, le best-seller de Victor Hugo publié en 1862 : « Il n’y a ni mauvaises herbes ni mauvais hommes. Il n’y a que de mauvais cultivateurs ». La référence à Victor Hugo pourrait être écrasante. Elle s’impose plutôt tant, 150 ans plus tard et à partir d’évènements différents, les mêmes convictions animent les deux créateurs. Celle que « l’instruction, l’accompagnement et le respect de l’individu sont les seules armes de la société qui peuvent empêcher l’infortuné de devenir infâme » et celle qu’un livre ou un film peuvent être d’utiles plaidoyers et d’efficaces cris d’alarme.

Charger plus d'articles

Bibliothèque

Sous le télétravail, les « bullshit jobs »

18 septembre 2020|

A l'instar de ces livres du Moyen-âge dont il fallait faire parallèlement une lecture exotérique et ésotérique pour en saisir toute la force, le nouveau livre de David Graeber, Bullshit Jobs, recèle un secret derrière cette dénonciation des « boulots à la con » : une vision du travail propre à l'individu contemporain. En lisant ce livre, Denis Maillard fait un point très actuel sur les exigences contradictoires du travail et de ceux qui travaillent.

À la recherche de l’Europe Sociale

2 août 2020|

À propos du livre de Philippe Pochet A La recherche de l’Europe sociale. Quels ont été les étapes, les progrès et les reculs en la matière ? À l’heure où est rédigée cette chronique, un accord a été (laborieusement) conclu lors du sommet européen consacré au plan de relance consécutif à la crise de la Covid 19. Une nouvelle histoire peut-elle s’écrire ?

Philosophie et management

24 juillet 2020|

Philippe Lorino, dans son livre Pragmatisme et Étude des organisations (2020), mobilise les concepts du pragmatisme — courant né au siècle dernier aux États-Unis — et des exemples inspirés de sa propre expérience pour analyser les problèmes managériaux et organisationnels d’aujourd’hui et de demain.

Charger plus d'articles

NOS THEMATIQUES

NOS RUBRIQUES

Editos
Analyses
Interviews
Reportages
Chroniques
Cinéma
Bibliothèque
Portraits/Parcours
Points de vue
Actus