EDITO

danielle kaisergruber

Danielle Kaisergruber

Apprivoiser l’incertitude

Bien malin qui pourrait dire ce que nous réserve 2021.
La crise sanitaire et ses menaces accusent les traits des évolutions récentes de notre monde : chaque jour apporte son lot de nouvelles inquiétantes, surprenantes et le plus souvent menaçantes.

Lire la suite

Derniers articles

Un vrai boulot : nettoyeur du web

Par |11 janvier 2021|Bibliothèque|

Twitter et Facebook viennent de supprimer les messages de Trump, reconnaissant que les réseaux dits sociaux peuvent véhiculer le pire et le meilleur. Mais pour faire du commerce et attirer des clients, les plateformes et autre GAFAM ne souhaitent pas que des contenus pourris, haineux, ou pornographiques viennent polluer les messages et les images qui vantent des produits. C’est pour faire ce nettoyage qu’est née la fonction de « modération commerciale ». C’est le mérite des chercheurs américains et notamment Sarah T. Roberts dans son livre Derrière les écrans – Les nettoyeurs du Web à l’ombre des réseaux sociaux, que d’aller enquêter derrière les écrans sur ces nouveaux boulots.

Vent fort dans les branches

Par |11 janvier 2021|Analyses, dialogue social|

Le vent souffle et les branches professionnelles s’agitent, non seulement parce que le législateur a modifié au fil du temps leur importance au regard des prérogatives des entreprises qui ont davantage la main, mais surtout parce que les restructurations en cours constituent un changement profond dans le paysage des relations sociales. Philippe Denimal, sociologue du travail-consultant, décrit le chantier mené avec fermeté et « tact » par le ministère du Travail.

Charger plus d'articles

Derniers dossiers

Changer d’avenir (professionnel) ?

Novembre 2020

Le travail à distance

Mai 2020

Intelligence artificielle et travail

Mars 2020

Tous les dossiers

Cinéma

  • histoire d'un regard

Histoire d’un regard, film documentaire de Mariana Otero

9 février 2020|

Le film de Mariana Otero en hommage à Gilles Caron, photojournaliste disparu au Cambodge en avril 1970 à l’âge de 30 ans, est beaucoup plus que « l’histoire d’un regard ». C’est une histoire de regards au pluriel, de regards qui se croisent, s’étonnent, se répondent, s’obligent. Le regard du photographe bien sûr, celui de la réalisatrice qui a raconté dans un film précédent (Histoire d’un secret) la mort de sa mère à l’âge qu’avait Gilles Caron au moment de sa disparition et enfin le regard de chacune des personnes photographiées.

Les Misérables, de Ladj Ly

8 décembre 2019|

Le film de Ladj Ly se conclut par une phrase tirée des Misérables, le best-seller de Victor Hugo publié en 1862 : « Il n’y a ni mauvaises herbes ni mauvais hommes. Il n’y a que de mauvais cultivateurs ». La référence à Victor Hugo pourrait être écrasante. Elle s’impose plutôt tant, 150 ans plus tard et à partir d’évènements différents, les mêmes convictions animent les deux créateurs. Celle que « l’instruction, l’accompagnement et le respect de l’individu sont les seules armes de la société qui peuvent empêcher l’infortuné de devenir infâme » et celle qu’un livre ou un film peuvent être d’utiles plaidoyers et d’efficaces cris d’alarme.

Charger plus d'articles

Bibliothèque

Métiers à la con, quête de sens et reconversions urbaines

15 novembre 2020|

La prochaine fois qu’on vous demande de quoi bobo est l’abréviation, répondez boucher-bohème. En 2000 David Brooks publie Bobos in Paradise : The New Upper Class and How They Got There. Il fait du bobo un successeur du yuppie, cadre dans une multinationale comme lui, mais plus cool, préférant l’éthique et la culture au bling-bling. Le boucher-bohème, outre qu’il peut être fromager, caviste, chocolatier ou restaurateur, n’est pas le successeur du bourgeois-bohème. Il en est une variante en même temps qu’il est leur fournisseur préféré. C’est la démonstration que fait Jean-Laurent Cassely dans son livre La révolte des premiers de la classe. Métiers à la con, quête de sens et reconversions urbaines.

Les économistes : utiles, inutiles ou toxiques ?

19 octobre 2020|

A quoi servent les économistes ? Voilà bien une question que l’on se pose régulièrement. Experts écoutés et parfois redoutés ? Conseillers du Prince ? D’aucuns en rêvent sans doute mais les gouvernants prennent bien peu en compte les résultats des sciences sociales…Pierre Maréchal a lu attentivement le dernier livre d’Abhijit V.Banerjee et Esther Duflo Economie utile pour des temps difficiles.

Saclay : La fabrique d’un super territoire

18 septembre 2020|

L’Université Paris-Saclay est cette année à la quatorzième place dans le fameux « classement de Shanghai ». Une très bonne nouvelle même s’il faut relativiser la valeur de cette hiérarchie particulière. Comment en est-on arrivé là ? Le livre de Pierre Veltz Saclay Génèse et défis d’un grand projet est unique : récit de plusieurs aventures mêlées, celle de la science et de la coopération entre universités et établissements de recherche, celle des grandes entreprises et des nombreuses start-ups qui poussent sur le plateau de Saclay. Celle aussi de la fabrication d’un tissu urbain avec et contre les élus locaux.

Charger plus d'articles

NOS THEMATIQUES

NOS RUBRIQUES

Editos
Analyses
Interviews
Reportages
Chroniques
Cinéma
Bibliothèque
Portraits/Parcours
Points de vue
Actus