Formation/Education2019-05-03T11:53:39+02:00

FORMATION / ÉDUCATION

Réconcilier les jeunes et l’industrie : l’école Industreet

Il se dit que les jeunes n’aiment pas l’industrie. De mémoire de jeunes, c’est-à-dire de la mémoire des plus vieux, ils en ont gardé l’image de l’usine, des Temps modernes de Chaplin, du bruit et du sale. Rien à voir avec l’industrie d’aujourd’hui. Voici les propos que nous avons recueillis lors d’une rencontre avec Olivier Riboud, directeur général de L’Industreet, un nouveau type d’école pour l’industrie du futur et le savoir-vivre en entreprise.

Par |5 septembre 2022|Catégories : Formation et éducation, Interviews, Jeunes 2022|

Un nouvel âge de la formation : vraiment ?

Dans la foulée du colloque organisé en octobre 2021 dans la salle Colbert de l’Assemblée nationale avec la participation de la ministre du Travail, de l’emploi et de l’insertion Elisabeth Borne, Terra Nova vient de publier un rapport « Le nouvel âge de la formation professionnelle » (7 avril 2022).

Par |12 juin 2022|Catégories : Analyses, Formation et éducation|

L’éducation nationale face au boom de l’apprentissage

La montée en charge de l’apprentissage en France n’en finit pas de susciter des commentaires élogieux. Qui concerne-t-il ? Pour quels niveaux de diplômes ? Quels nouveaux problèmes se posent aux lycées professionnels ? En un mot comment réagit le « mammouth » ? À la suite de plusieurs rapports et d’un groupe de travail des « Inspecteurs de l’Éducation sans frontières », Jean-Raymond Masson fait le point.

Par |22 avril 2022|Catégories : Analyses, Formation et éducation|

L’enseignement supérieur est-il soluble dans le digital ?

La crise de la Covid-19 survenue à la mi-mars 2020 est venue totalement bousculer le fonctionnement de l’enseignement scolaire et supérieur. Après un premier temps d’arrêt total des cours, il a bien fallu que les acteurs de l’éducation s’organisent pour assurer la continuité pédagogique afin que les jeunes concernés ne deviennent pas une « génération sacrifiée ». Quelle sera la suite ?

Par |26 novembre 2021|Catégories : Analyses, Formation et éducation, La formation en chantier|

La loi Delors a cinquante ans

Au cœur de cette loi (trois ans après 1968) : l’idée de deuxième chance, de parcours professionnel, en somme d’ascenseur social. Mais aussi de montée en qualification en accompagnement de la modernisation du pays. L’agence AEF a publié trois entretiens et sur les nombreux remaniements qui ont émaillé ces 50 ans. Metis reprend (avec l’autorisation de l’AEF) l’échange entre Christophe Marty et Danielle Kaisergruber, consacré aux politiques publiques.

Adapter la main-d’œuvre ou former les citoyens ?

50 ans, c’est par excellence l’âge du bilan. Qu’en est-il du système de formation professionnelle continue (FPC) issu de la loi fondatrice de 1971, dite « loi Delors » ? A-t-il répondu aux ambitions de ses pères fondateurs ? S’en est-il éloigné au fil des réformes récurrentes dont il a fait l’objet ? Et pour quels résultats ? Croisant les deux regards de l’expert et du syndicaliste, Didier Gélot et Djamal Teskouk dressent dans le livre qu’ils publient un constat sévère, entre échec et trahison. Mais pas désespéré : pour eux, il est toujours possible de repenser un système de formation au service de l’intérêt commun.