Intelligence artificielle et travail2020-02-24T12:08:08+01:00

Intelligence artificielle et travail

L’informatique, on connaît, le numérique on commence à connaître. Mais alors « l’intelligence artificielle » c’est quoi ? De l’intelligence mais qui n’est pas celle qui s’est progressivement développée chez les humains, et pour partie, chez certains animaux (n’exagérons rien !). L’IA a la prétention de rivaliser avec l’intelligence humaine : les possibilités de mémorisation, de raisonnement, d’intuition, de perception et d’émotion, d’anticipation, du « cerveau » humain. Les conséquences sur le travail et les différentes opérations cognitives qu’il nécessite, sur les compétences nécessaires, sur les organisations et les emplois sont considérables. Mais sait-on ce que c’est que « penser » au travail ? Ce dossier de Metis va essayer d’y réfléchir…

« L’Intelligence artificielle ? Essentiellement des méthodes et des algorithmes pour gérer l’information »

Pour les uns, c’est la science des algorithmes, pour les autres une armada de machines capables d’apprendre et de décider, pour d’autres encore le triomphe de Big Brother, la victoire annoncée des robots ou la promesse d’une humanité « augmentée ». Pour y voir plus clair, Metis a interrogé Jean-Marc Labat, professeur des universités émérite en informatique, spécialiste de l’intelligence artificielle.

Essayer de ne pas mourir idiots !

Un grand, immense merci, à Dominique Cardon : son livre Culture numérique qui trace aussi bien l’histoire d’internet que celle du web, cet étrange mélange d’héritage militaire et d’aspiration à la liberté, qui relativise les bons et les mauvais effets des réseaux sociaux, qui décortique les différents critères de classement de Google, de la vulgaire réputation à la désirée autorité méritocratique, est une réussite. D’abord, j’ai tout compris, ce qui est en soit une prouesse ! Ensuite cette lecture fait réfléchir.

Les bricolages organisationnels de la robotisation

Comment les entreprises appréhendent-elles l'effet de l'automatisation et de la robotisation sur l'emploi, l'organisation du travail ? La question des compétences et des stratégies de formation va devenir un enjeu central pour les entreprises dans le contexte de la transformation digitale. Thierry Le Guellec conseille les représentants du personnel au sein du cabinet Secafi. Il nous livre ici ses clefs de lecture de l'impact de l'automatisation et de la robotisation au travers des missions qu'il mène, en particulier dans l'industrie automobile.

IA, IOT, Big Data, digital… une opportunité pour le dialogue social européen en entreprise ?

Le numérique et l’intelligence artificielle se moquent des frontières. Les nouveaux algorithmes et le traitement des big data transforment le travail, modifient les contours des emplois, autorisent de nouvelles formes de travail indépendant. Christophe Teissier tire pour Metis les enseignements de différents programmes européens et du projet EWC 4.0.

IA : Accompagner la transformation des métiers

Au sein du groupe Entreprise et Personnel, un dossier intitulé « Accompagner la transformation des métiers à l’ère de l’intelligence artificielle » vient d’être publié . Destiné aux directions des ressources humaines, il propose un modèle original d’analyse et d’anticipation des transformations provoquées par l’automatisation, la robotisation et maintenant l’intelligence artificielle, particulièrement dans les emplois de service. L’objectif est de permettre aux DRH de jouer un rôle actif dans la requalification des emplois menacés par ces développements. Cet article est issu d’un échange avec Fanny Barbier et Bernard Masingue, co-auteurs du dossier avec François Pichault.