A propos du livre de Yanis Varoufakis, Et Les faibles subissent ce qu’ils doivent ?

Il est décidément difficile de vouloir occuper deux chaises à la fois, celle de l'homme politique, celle de l'universitaire. On remplit mal deux fonctions qui ne répondent pas aux mêmes objectifs, ce qui les réduit au plus petit dénominateur commun, le registre de la rhétorique. Mais qu'y a-t-il dessous ? Des faits, des propositions à la hauteur des enjeux, le vide ? Le lecteur ne peut que se poser la question face au livre de Yanis Varoufakis