Cinéma2019-05-16T14:34:58+02:00

Cinéma

De chaque instant, film documentaire de Nicolas Philibert

On ne plaisante pas avec la technique. Un geste hésitant et la piqûre font mal. Une mauvaise position et on ne parvient pas à redresser le patient hémiplégique. Un stéthoscope mal placé et il reste muet. Une utilisation du SHA (prononcer « chat » et comprendre « solution hydro-alcoolique ») trop rapide et l'hygiène n'est plus garantie. Nicolas Philibert, dans son documentaire tourné à l'Institut de formation en soins infirmiers de la Croix-Saint-Simon à Montreuil, filme avec précision comment une quinzaine de jeunes gens, filles et garçons, apprennent ces gestes. Aucun n'est naturel. Qu'on soit droitier ou gaucher, il faut beaucoup s'entraîner.

Woman at War de Benedict Erlingsson

Que faire ? Woman at War, met les options sur la table. Halla, la quarantaine décidée, est prête à tout pour empêcher l'extension d'une usine d'aluminium aux conséquences écologiques désastreuses. Elle veut aussi adopter Nika, une orpheline ukrainienne dont la famille a été tuée. Elle dirige une chorale. Sa sœur jumelle, Asa, cherche la paix intérieure dans la méditation et la spiritualité. Sveinbjorn décide simplement de rendre service à celle qui est en difficulté. Balvin veut combattre, mais ne prendra aucun risque.

Bécassine ! de Bruno Podalydès

Bécassine c'est toute une histoire. Au même titre que tartuffe ou don Juan, elle est devenue une antonomase. À la naissance de la bande dessinée, elle a inauguré le style dit de la ligne claire qu'Hergé popularisera.

En Guerre, de Stéphane Brizé

Le film En Guerre ne se contente pas de mettre en scène l'histoire d'une grève, avec ses espoirs et ses déceptions, ses coups de gueule, ses divisions et ses amitiés. Pour Stéphane Brizé, le fond de l'affaire ce sont les choix tactiques et stratégiques faits par les organisations syndicales. Il les schématise en opposant ceux qui ne concèdent rien et veulent maintenir l'activité industrielle et les emplois, à ceux qui n'y croient plus et sont prêts à négocier le montant de la prime supra-légale comme prix de leur résignation, baume sur la blessure plutôt que cagnotte pour rebondir.

Après l’ombre, un film de Stéphane Mercurio

Comment vivre avec et vivre après lorsqu'on est resté « à l'ombre » pendant de longues années ? Comment le dire ? Ce sont ces questions que pose Après l'ombre, le film documentaire de Stéphane Mercurio tourné pendant la préparation du spectacle Une longue peine que Didier Ruiz a créé avec d'anciens détenus et Annette la compagne de l'un d'eux.

Human flow de Ai Weiwei

Human flow, le film de Ai Weiwei sur les migrants, montre deux réalités le plus souvent absentes de nos débats en France et en Europe. Tourné dans 23 pays, dont certains accueillent plusieurs millions de réfugiés depuis des décennies, nous ne pourrons plus penser que nous accueillons toute la misère du monde tant notre part est infime. Tourné dans une quarantaine de « camps », administrés par le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) ou camps « sauvages », le documentaire donne la parole aux réfugiés, il filme les enfants sur la route de l'exil. Nous ne pourrons pas dire que nous ne connaissions pas « ces gens-là » et que nous croyions qu'ils étaient d'un autre monde, d'une autre humanité que la nôtre.