Finlande : la confiance au centre de la VAE

Ce pays a une longue tradition de reconnaissance et de validation des apprentissages non formels et informels bien intégrée au sein du système de formation professionnelle. Jean Raymond Masson analyse pour Metis les spécificités de la VAE en Finlande.

Par |2018-12-17T10:16:58+01:0014 septembre 2015|Mots-clés : , , , , |

La VAE en Europe : des problématiques communes 

Erigé en priorité à l'échelle européenne, le système de validation des acquis den l'expérience s'appuie sur la confiance mutuelle entre les parties prenantes, systèmes nationaux de développement des compétences. Dans la première partie de son analyse, Jean Raymond Masson mettait en évidence les progrès de la VAE en Europe, en en soulignant son importance dans les politiques européennes. La suite de son article nuance les avancées de la VAE et cible les difficultés qui gèlent l'essor des pratiques de validation en Europe, dans un marché du travail de plus en plus complexe.

Validation des acquis de l’expérience : des progrès en Europe

Depuis le lancement en 2002 de la politique européenne d'enseignement et de formation professionnels , la reconnaissance des compétences et des qualifications constitue un domaine prioritaire de la coopération volontaire entre les pays et les partenaires sociaux européens selon la méthode dite de coordination ouverte. Dans un premier temps, Jean Raymond Masson analyse pour Metis les tenants de la VAE en Europe et en décrit les progrès. Retrouvez la suite de l'article dans deux semaines : l'auteur relèvera les difficultés et les obstacles qui limitent le développement de la VAE en Europe. 

Charger les articles suivants