De la reconnaissance (2) : des propositions avec différents acteurs à mobiliser

Cette contribution fait suite à celle parue le 6 avril 2020 dans laquelle Philippe Denimal faisait état de la reconnaissance et de la valorisation salariale des emplois déconsidérés souvent évoqués dans notre actualité de crise sanitaire. La mesure directe de l’utilité sociale est inopérante en termes de rétribution. Mais des négociations peuvent s’engager sur la base des dispositifs existants. Et pourquoi pas un revenu universel inconditionnel qui pourrait générer des effets particulièrement intéressants sur ces emplois ? Les rôles que peuvent jouer les différents acteurs sociaux sont évoqués ici.

Des adultes français pas assez qualifiés

Le CEDEFOP a entrepris un travail sur les questions liées au perfectionnement et à la reconversion professionnelle des adultes face aux défis de l’employabilité et de l’apprentissage tout au long de la vie (Empowering adults through upskilling and reskilling pathways). En matière de requalification continue des personnes en cours de vie professionnelle, la situation de la France par rapport à ses voisins reste préoccupante.

Par |2020-04-13T23:30:41+02:0013 avril 2020|Mots-clés : , , , , , |

Mort au Covid-19

C'est avec la philosophie que Jean-Marie Bergère aborde la crise à laquelle notre société est soumise, de la rhétorique guerrière à l'acceptation de nos vulnérabilités. C'est notamment au travers des réflexions d'auteurs, de philosophes, d'historiens, de cinéastes, d'hier et d'aujourd'hui, qu'il nous propose une lecture salutaire.

Par |2020-04-14T15:40:13+02:0010 avril 2020|Mots-clés : , , , , , , |

Travail, sens, mobilités : quels enjeux pour les cadres ?

L’Observatoire de l’Apec vient de produire une étude de synthèse intitulée « Cinq enjeux pour l’emploi-cadre en 2020 », sur laquelle il est intéressant de s’arrêter pour questionner nos certitudes et nos doutes. C’est également l’occasion de revenir sur les débats qui ont fait bruisser le monde de Metis ces derniers mois.

Par |2020-03-23T15:03:51+01:0023 mars 2020|Mots-clés : , , , , , , , , , , |

Salaires et pouvoir d’achat : les Gilets Jaunes se sont-ils trompés de cible ?

Le paradoxe a été maintes fois relevé : les Gilets Jaunes ont beau être pour beaucoup des salariés, rien ou presque dans la foule d'enquêtes, reportages et autres micro-ronds-points qui leur ont été consacrés ne les montre enclins à imputer ne serait-ce qu'une part de leurs difficultés matérielles aux entreprises qui les emploient. Qu'il s'agisse de citoyenneté, de services publics ou de pouvoir d'achat, c'est invariablement contre l'État qu'ils dirigent accusations et revendications. Pourtant, à la question « qu'est-ce que vous voulez au juste ? » ils répondent bien souvent « pouvoir vivre dignement de notre travail. »

IA, IOT, Big Data, digital… une opportunité pour le dialogue social européen en entreprise ?

Le numérique et l’intelligence artificielle se moquent des frontières. Les nouveaux algorithmes et le traitement des big data transforment le travail, modifient les contours des emplois, autorisent de nouvelles formes de travail indépendant. Christophe Teissier tire pour Metis les enseignements de différents programmes européens et du projet EWC 4.0.

Par |2020-02-24T12:30:31+01:0024 février 2020|Mots-clés : , , , , |

IA : Accompagner la transformation des métiers

Au sein du groupe Entreprise et Personnel, un dossier intitulé « Accompagner la transformation des métiers à l’ère de l’intelligence artificielle » vient d’être publié . Destiné aux directions des ressources humaines, il propose un modèle original d’analyse et d’anticipation des transformations provoquées par l’automatisation, la robotisation et maintenant l’intelligence artificielle, particulièrement dans les emplois de service. L’objectif est de permettre aux DRH de jouer un rôle actif dans la requalification des emplois menacés par ces développements. Cet article est issu d’un échange avec Fanny Barbier et Bernard Masingue, co-auteurs du dossier avec François Pichault.

Par |2020-02-24T11:05:41+01:0023 février 2020|

Participation aux résultats : des effets disparates sur la productivité des entreprises

En 2017, près de la moitié des salariés du secteur privé ont pu bénéficier de dispositifs de participation aux résultats des entreprises. Les derniers chiffres de la Dares montrent que l’exercice 2017 a permis de distribuer 19 milliards d’euros à 7,5 millions de salariés, soit une prime moyenne de 2 512 euros, ce qui est loin d’être négligeable. Si leur impact reste globalement positif, l’efficacité des dispositifs de partage des bénéfices dépend de paramètres comme le contexte institutionnel ou la présence de syndicats. Patrice Laroche, Professeur des Universités en sciences de gestion de l'Université de Lorraine fait le point.

Par |2020-02-10T14:10:08+01:0010 février 2020|Mots-clés : , , , , , , |

De l’ancien au nouveau CEP : des conceptions divergentes de l’accompagnement ?

Le principe de la création du Conseil en évolution professionnelle (CEP) a été acté dans l’accord de sécurisation de l’emploi et des parcours professionnels de janvier 2013, en même temps que celui du Compte personnel de formation (CPF), et institutionnalisé dans la loi de juin 2013. L’accord de décembre 2013 et la loi de mars 2014 leur ont donné un contenu concret. La loi de 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel a maintenu la possibilité de recourir au CEP, tout en modifiant son contenu et ses formes de mise en œuvre. S’agit-il d’un simple réaménagement technique au nom de l’efficacité, ou ne faut-il pas voir dans cette évolution une transformation de la conception de l’accompagnement portée par le CEP ?

Charger les articles suivants