Un droit de la concurrence protecteur de l’Europe

Derrière le bruit de fond de la construction européenne et de son avancement pas à pas, au rythme de l'adoption de nouvelles directives à l'écart de la publicité, de temps à autre un évènement ébranle les médias et génère une cascade de réactions. Nous venons de vivre cela : la Commission a interdit la fusion Siemens-Alstom.

Europe, j’écris ton nom ?

Ce n'est pas la première fois qu'au Comité de rédaction de Metis Europe nous avons discuté Europe, ni la dernière... Mais ce jour de début mars 2019, le choix fut fait d'en faire un papier. En fait, le premier épisode d'un dossier évidemment consacré au sujet. Ont participé à la discussion rue Saint-Nicolas ou en ligne : Claude-Emmanuel Triomphe qui avait créé l'Université européenne du travail en 1997 ; Jean-Marie Bergère qui adore le cinéma européen (et même au-delà), Martin Richer, grand lecteur des Rapports d'Eurofound en anglais ; Jean-Raymond Masson, longtemps responsable à la Fondation de Turin (Fondation européenne de formation) ; Jean-Louis Dayan, aussi attentif à l'économique qu'au social ; Michel Weill, lyonnais et grand voyageur en Europe et ailleurs, Eva Quéméré et Danielle Kaisergruber.

Pologne : les leçons de l’histoire

Le livre Nous Avons fait galoper l'histoire. Confessions d'un cavalier usé de Karol Modzelewski a été publié en Pologne en 2013. Une traduction, préfacée par Bernard Guetta, vient de paraitre en France aux éditions Maison des Sciences de L'homme. C'est le livre d'un homme engagé et sincère qui confie ses interrogations mais c'est aussi l'analyse d'un historien. Il dit beaucoup de la Pologne d'hier et d'aujourd'hui.

Réforme de l’assurance chômage : la tentation de l’universalité

À l'heure du débat sur la réforme de l'assurance chômage en France, il ne semble pas inutile de procéder à une comparaison des systèmes aujourd'hui en place en Europe. La tâche est ardue, car le degré de « générosité » de l'assurance chômage, qualificatif souvent employé pour caractériser tel ou tel autre système, recouvre une multitude de dimensions : montant, durée, dégressivité, plafond, conditions d'éligibilité, critères de sanctions en cas de refus d'offre, pour ne citer que les principales.

Par |2019-03-11T00:00:00+02:0011 mars 2019|Mots-clés : , , , , , , |

Flagy, village de 660 habitants et laboratoire d’idées

L'actualité a fait subitement des maires ruraux la voix oubliée du « terrain », un corps intermédiaire indispensable à l'équilibre des pouvoirs, un gage d'horizontalité après un excès de verticalité. Les prérogatives et les moyens des communes étaient un peu plus menacés à chaque nouvelle réforme de notre organisation territoriale, toutes hantées par l'effet de taille. On redécouvre qu'elles sont une des « trames essentielles de notre vie collective ». Jean-Marie Bergère s'est entretenu avec le Maire de l'une de ces communes, Flagy, 660 habitants.

Retraites : Questions pour une réforme

La réforme des retraites est à l'agenda 2019. L'objectif est la création d'un régime universel où chaque euro cotisé au même taux rapporterait à chacun les mêmes droits. Les premiers éléments présentés aux partenaires sociaux permettent d'ores et déjà de dresser les contours du futur régime, même si des questions cruciales demeurent encore sans réponse.

Erasmus Pro : faire son apprentissage dans différents pays

Le 28 janvier, en partenariat avec la Fondation Gulbenkian, l'institut Jacques Delors organisait une conférence consacrée aux développements de l'apprentissage en France et en Europe, « L'apprentissage : un avenir pour toute l'Europe ». Il s'agissait de rappeler les mérites de l'apprentissage comme filière de réussite et moyen privilégié de favoriser l'emploi des jeunes, et en même temps de promouvoir un certain nombre d'initiatives et en particulier le lancement d'Erasmus Pro. Un panel de ministres et d'anciens ministres ainsi que de hauts responsables de la Commission et du Parlement européen, mais aussi de la Fondation Agir Contre l'Exclusion (FACE) et des Compagnons du Devoir avaient été mobilisés à cet effet. Metis y était.

Gilets jaunes, démocratie participative et émotions

Pourquoi parler de Loïc Blondiaux, professeur de sciences politiques à Paris I-Panthéon-Sorbonne, ici et maintenant, lui qui fut d'abord un éminent spécialiste des sondages ? Lire sa bibliographie c'est apprécier sa pertinence en ces temps de Gilets jaunes, si troublants dans leur surgissement, dans leurs expressions, dans leurs revendications multiples et - forcément - contradictoires. Loïc Blondiaux est devenu un passionné de la réflexion sur la démocratie participative. Depuis 1999, ce ne sont pas moins de neuf publications qu'il a consacrées à ce sujet, appréhendé sous différents angles et toujours avec une connaissance érudite des débats français qui nous traversent et des débats internationaux qui enrichissent et relativisent notre pensée hexagonale.

L’intelligence collective : à quand le Grand débat dans l’entreprise ?

Les processus de concertation et de débat collectif se sont développés d'une part dans le public (État, grands projets d'équipement, collectivités territoriales) et d'autre part dans le privé en s'ignorant superbement. Alors que le gouvernement a lancé le Grand débat national, la question de la parole mérite d'être également posée dans l'entreprise. Or, malgré la soif d'implication de la part des salariés, malgré les bénéfices bien connus de la démarche, l'intelligence collective peine à se développer dans les entreprises françaises. Il faut donc s'interroger sur le pourquoi de cette situation, sur les facteurs clés de succès à réunir et sur les outils à mobiliser.

Le grand débat sur l’entreprise a déjà eu lieu… en 1975

Le grand débat national est une opportunité démocratique inédite. Mais en privilégiant un lien direct entre le peuple et le gouvernement, il met à l'écart les corps intermédiaires : syndicats de salariés et patronaux, dont le point de rencontre est l'entreprise.

Load More Posts