Orienter les jeunes : des métiers pas possibles !

Étrange histoire que celle de l’orientation au sein du système scolaire. Bousculés (manipulés ?) par les syndicats, les influences politiques, les « conseillers d’orientation » sont une profession maudite. C’est au moment où on vient de leur reconnaître le « titre » de psychologues que leur métier devient l’un des plus difficiles à exercer. Et pas sûr que la psychologie y suffise ! Le livre de Paul Lhener Les Conseillers d’orientation, un métier impossible (2020) aide à y voir un peu plus clair en retraçant la longue histoire de cette profession et de ce métier si difficiles.

Essayer de ne pas mourir idiots !

Un grand, immense merci, à Dominique Cardon : son livre Culture numérique qui trace aussi bien l’histoire d’internet que celle du web, cet étrange mélange d’héritage militaire et d’aspiration à la liberté, qui relativise les bons et les mauvais effets des réseaux sociaux, qui décortique les différents critères de classement de Google, de la vulgaire réputation à la désirée autorité méritocratique, est une réussite. D’abord, j’ai tout compris, ce qui est en soit une prouesse ! Ensuite cette lecture fait réfléchir.

Du labeur industriel à l’ouvrage artisanal : quel nouveau régime de travail ?

En quelques années, Laetitia Vitaud, chercheuse et rédactrice en chef du magazine de Welcome to the Jungle dédié aux entreprises, s’est fait un nom dans les réflexions sur le futur du travail : rapports, livres blancs, articles, notes de blog. Ses prises de parole sont multiples et généralement saluées ; c’est dire si son dernier livre, Du Labeur à l’ouvrage, l’artisanat est l’avenir du travail (Calmann Levy), était attendu.

Délibérer en entreprise ?

Les modes managériales sont impitoyables : qu’il s’agisse hier du lean management ou du modèle de l’entreprise libérée ou bien aujourd’hui du management agile, la solution est toute trouvée : réduisons ce management qualifié d’intermédiaire, comme les corps du même nom, réputés pour leur indécrottable conservatisme et leur pratique extensive de la résistance au changement. Dans l’ouvrage qu’il a dirigé et publié sous le titre L'Entreprise délibérée ; Refonder le management par le dialogue, Mathieu Detchessahar nous propose un diagnostic et des pistes d’action autrement plus subtils.

Par |2020-03-02T13:01:38+01:002 mars 2020|

Carnets d’un anthropologue. De mai 68 aux Gilets jaunes

Dans Carnets d’un anthropologue, Marc Abélès, enquête sur sa propre histoire. L’envie initiale, celle d’écrire sur ce que l’expérience de Mai 68 avait « instillé » en lui, constitue le fil conducteur d’un récit beaucoup plus large, « de Mai 68 aux Gilets jaunes » comme l’indique le sous-titre du livre. Sans le dire, Marc Abélès applique à son propre cas la méthode ethnographique qui, comme il la définit d’emblée, consiste en un subtil équilibre entre la proximité et la prise de distance. Avec cette fois, cette gageure qu’on pourrait formuler à la manière de Paul Ricœur, s’étudier « soi-même comme un autre ».

Par |2020-03-02T12:14:22+01:002 mars 2020|Mots-clés : , , , , , |

Arrêtez d’acheter sur Amazon !

Le livre de Benoit Berthelot, journaliste au magazine Capital, relate une enquête dans Le Monde selon Amazon. 300 millions de clients, 650 000 salariés, des infrastructures considérables, des immenses entrepôts robotisés, des réseaux logistiques d’une grande puissance, des services informatiques dans le cloud et, si vous vous prêtez au jeu, Alexa dans votre salon, et maintenant la conquête spatiale… Un monde redoutable, et plus qu’inquiétant.

Par |2020-01-27T13:39:45+01:0025 janvier 2020|Mots-clés : , , , , , |

Travail et emploi : pour une pensée plurielle

Chers lecteurs, peut-être considérerez-vous l’insertion de cette note de lecture dans Metis comme une intrusion. Que vient donc y faire la recension d’un manuel d’économie du travail et de l’emploi, rédigé comme son nom l’indique pour l’édification d’étudiants ayant fait le choix discutable d’apprendre l’économie ? Notre comité de rédaction aurait-il jugé votre niveau si peu suffisant en la matière qu’il vous suggérerait de retourner sur les bancs de la fac pour mettre vos connaissances à jour ?

Tous vulnérables ? — A propos du livre de Marie Garrau, Politiques de la vulnérabilité

L’Etat providence aurait fait son temps. Pour certains, il serait « la source de cette immobilité, de ces rigidités qui empêchent la France de s’adapter à son époque et dont les corps intermédiaires sont la plus pure expression ». Il faudrait urgemment détricoter les institutions qui font obstacle à la mobilité d’individus « libres de choisir leur vie . D’autres, plus ambitieux, souhaitent rendre le social à nouveau « désirable » et confient cette tâche à une « nouvelle génération de moins de 35 ans capable de questionner le modèle et les frontières du social ». Dans Politiques De la vulnérabilité, Marie Garrau contribue en philosophe à cette réflexion.

Par |2019-10-27T19:56:20+01:0025 octobre 2019|Mots-clés : , , , , , , |

« La guerre des pauvres » (perdue… évidemment)

Reconnu depuis longtemps par la république des lettres, Eric Vuillard a accédé à la république des lecteurs avec son Goncourt de 2017 pour le beau L’Ordre du jour, vendu à plus de 300 000 exemplaires. Ecrivain à la pensée résolument de gauche, les révoltes et les révolutions l’ont toujours intéressé. Et c’est ainsi qu’il en est arrivé à écrire cette Guerre des pauvres au souffle brûlant.

Par |2019-10-07T22:59:41+02:007 octobre 2019|

Le macronisme, un néolibéralisme enchanté – à propos du Manifeste « Le Progrès ne tombe pas du ciel »

Qu’est-ce que le macronisme ? Que veut-dire cet au-delà de la « droite » et de la « gauche », qu’Antony Giddens a théorisé vingt ans avant Emmanuel Macron et qui servit de sous-bassement idéologique à la politique de nouvelle gauche (new labor) de Tony Blair ? La doctrine présidentielle peut-elle se résumer à l’émancipation ou l’épanouissement individuel mis en avant dès les discours de campagne et répété à chaque occasion depuis l’élection ?

Par |2019-09-30T20:48:52+02:0029 septembre 2019|
Charger les articles suivants