L’évaluation à plusieurs : ingrédient de la démocratie

Le Conseil national d’évaluations de la formation professionnelle (CNEFP) a fonctionné de 2011 à 2018. Michèle Tallard l’a présidé de fin 2015 à fin 2018, à la suite de Sandra Enlart. Jean-Louis Dayan y a participé en tant que « personnalité qualifiée ». Créé de par la volonté des partenaires sociaux, ce Conseil a été une instance d’évaluation inscrite dans la sphère paritaire, de partage et de propositions dans le domaine de la formation professionnelle continue. Michèle Tallard et Jean-Louis Dayan reviennent sur cette expérience et se demandent comment caractériser ce type d’instance. Corps intermédiaire, outil d’aide à la décision ou tout simplement ingrédient de la démocratie ?

Corps intermédiaires et défiance en démocratie

Réfléchir au rôle et à la responsabilité des corps intermédiaires, c’est réfléchir aux forces qui animent les démocraties, ou au contraire les menacent. A partir notamment des travaux de Pierre Rosanvallon, Jean-Marie Bergère analyse les différentes expressions de la société civile et plaide pour qu’elles soient pleinement reconnues au sein de démocraties qui ne soient pas seulement un mode de gouvernement mais aussi un art de vivre en société. Il y va de leur survie.

Par |2019-06-23T16:47:39+02:0023 juin 2019|

Le bon gouvernement

Le dernier livre de Pierre Rosanvallon Le Bon gouvernement poursuit l'enquête sur la vraie vie des démocraties, celle qui apparaît lorsqu'on ne les réduit pas à l'élection à intervalle régulier de ceux qui vont légiférer et gouverner. Mettant de côté les corps intermédiaires, l'invisibilité des vies ordinaires (Metis raconter la vie. Sept 2014) ou les idées d'égalité et de singularité, il s'interroge cette fois sur le pouvoir exécutif et plus précisément sur ce qui fonde le sentiment de nombre de nos concitoyens d'être « mal gouverné ».

Témoignage : 10 ans au CESER Rhône-Alpes

Membre du CESER Rhône-Alpes, puis Auvergne–Rhône-Alpes, de 2008 à fin 2017 avec un mandat CFDT, premier vice-président, puis président de la commission Orientation-Éducation-Formation-Parcours professionnels, désormais libre de tout engagement et de tout mandat, je vais essayer d’apporter un témoignage sur l’utilité sociale d’un CESER.

Par |2019-06-10T19:59:32+02:0010 juin 2019|Mots-clés : , , |

Les syndicats, un corps intermédiaire pas comme les autres ?

Le livre Sociologie politique du syndicalisme (Baptiste Giraud, Karel Yon, Sophie Béroud) propose un regard neuf sur le syndicalisme français. Qu’est-ce qu’un syndicat : un groupe de représentation d’intérêts comme un autre, un corps intermédiaire, une sorte de parti politique ? Trois questions structurent le livre : le fonctionnement du champ syndical, les modalités d’organisation de l’action syndicale et ses formes de l’action.

Par |2019-06-10T20:02:16+02:0010 juin 2019|Mots-clés : , , |

La fatigue de l’Europe est une infox

En ces temps de Brexit, de campagne pour les élections européennes aussi poussive que confuse et de relatif désintérêt pour les questions européennes, la fatigue ressentie par les citoyens européens vis-à-vis de l’UE se transforme en épuisement, à en juger par les médias. Je propose dans cet article de remettre en avant des faits et chiffres qui contredisent quelques-unes des infox, qui nous entourent, propagées et amplifiées par les réseaux sociaux et d’autres qui le sont moins.

Par |2019-05-21T00:57:58+02:0020 mai 2019|Mots-clés : , , , , , |

Qu’attendent les Allemands de l’Europe ?

Une enquête d’automne 2018 menée par des consultants en Sciences politiques de YouGov. Deutschland.GmbH a été publiée par la Friedrich Ebert Stiftung. Elle permet de photographier les critiques et les attentes des Allemands. Le titre de la publication est significatif : « More just. More social. Less inequal. What German expect from Europe ». Quelques résultats :

Par |2019-05-20T21:00:52+02:0020 mai 2019|

Le long chemin européen vers l’harmonisation sociale et fiscale

À la veille des élections européennes, la question qui anime les débats est celle des conditions de la refondation du projet européen et de ses finalités. Il est clair qu’une réactualisation de l’idée des pères fondateurs d’une fédération européenne ne suffira pas à rassembler une majorité d’Européens. Les candidats aux élections l’ont d’ailleurs bien compris. Si la forme politique et institutionnelle de la construction européenne a longtemps concentré les débats, ce sont surtout les moyens d’accomplir sa mission de protection qui interrogent aujourd’hui.

Par |2019-07-15T11:47:06+02:0020 mai 2019|
Load More Posts