2 minutes de lecture

Qu’est-ce que l’entreprise ? Tout le monde en parle mais que ce qu’elle désigne est multiple. « Refonder l’entreprise »,  (Seuil, La République des Idées, février 2012) le livre d’Armand Hatchuel et Blanche Ségrestin fera date. Il bouleverse bien des certitudes et remet les idées en place. Le questionnement qui forme l’ossature de ce travail de recherche est extrêmement ambitieux.

 

refonder entreprise

Plus largement, le projet de recherche académique du Collège des Bernardins dans lequel ce travail s’est inscrit a produit des contributions dont il faut reconnaître (en toute laïcité, bien sûr !) la qualité exceptionnelle. Mais toute lumière produit sa part d’ombre.

 

Ce que nous proposent les auteurs n’est rien moins qu’une « nouvelle théorie de l’entreprise », que l’économiste Danielle Kaisergruber présente et critique dans cet article Pour une nouvelle théorie de l’entreprise. En attendant la survenue hypothétique de ce « grand soir de l’entreprise », Martin Richer, consultant en responsabilité sociale des entreprises décrit dans son papier Comment s’y prendre concrètement les étapes pour avancer concrètement en tant que DRH ou en tant que représentant du personnel.

 

A lire :

Pour une nouvelle théorie de l’entreprise

Comment s’y prendre concrètement ?

«L’entreprise, formes de la propriété et responsabilités sociales», Colloque du 29-30 avril 2011, Collège des Bernardins. Voir les contributions

 

Print Friendly, PDF & Email
+ posts

Philosophe et littéraire de formation, je me suis assez vite dirigée vers le social et ses nombreux problèmes : au ministère de l’Industrie d’abord, puis dans un cabinet ministériel en charge des reconversions et restructurations, et de l’aménagement du territoire. Cherchant à alterner des fonctions opérationnelles et des périodes consacrées aux études et à la recherche, j’ai été responsable du département travail et formation du CEREQ, puis du Département Technologie, Emploi, Travail du ministère de la Recherche.

Histoire d’aller voir sur le terrain, j’ai ensuite rejoint un cabinet de consultants, Bernard Brunhes Consultants où j’ai créé la direction des études internationales. Alternant missions concrètes d’appui à des entreprises ou des acteurs publics, et études, européennes en particulier, je poursuis cette vie faite de tensions entre action et réflexion, lecture et écriture, qui me plaît plus que tout.