Bibliothèque2018-12-01T08:02:03+01:00

Bibliothèque

Les demandeurs d’asile travaillent-ils ?

Le livre L’Activité des demandeurs d’asile d’Alexandra Felder, sociologue spécialiste des parcours migratoires, a été réalisé grâce à une étude et des entretiens menés auprès de 16 migrants. Il nous en apprend plus sur leurs activités, leurs parcours et comment ils essaient d’arriver à une vie « normale », à se reconstruire en exil.

Le travail « de subsistance » dans la ville

Le livre La Ville vue d’en bas – Travail et production de l’espace populaire rend compte d’une enquête ethnographique de plusieurs années, menée par le Collectif Rosa Bonheur , sur la ville de Roubaix qui détient le taux de pauvreté le plus élevé de France, soit 44,3 %. L’industrie textile avait façonné cette ville industrielle, attiré une main d’œuvre issue de migrations, et sa disparition a laissé des espaces de pauvreté où survit une population marginalisée.

Lecture pour « le jour d’après » : Urgences, hôpital en danger

Dans Urgences – Hôpital en danger (Albin Michel), Hugo Huon et le collectif Inter Urgences (dont il est le président) décrivent les conditions réelles du travail du personnel hospitalier en grève depuis près d’un an. Alors que le Prédisent de la République promet un plan massif d’investissement et de revalorisation des carrières à l’hôpital à l’issue de l’épidémie de Covid-19, ce chantier devra tenir compte de cette bouffée de réalité.

Orienter les jeunes : des métiers pas possibles !

Étrange histoire que celle de l’orientation au sein du système scolaire. Bousculés (manipulés ?) par les syndicats, les influences politiques, les « conseillers d’orientation » sont une profession maudite. C’est au moment où on vient de leur reconnaître le « titre » de psychologues que leur métier devient l’un des plus difficiles à exercer. Et pas sûr que la psychologie y suffise ! Le livre de Paul Lhener Les Conseillers d’orientation, un métier impossible (2020) aide à y voir un peu plus clair en retraçant la longue histoire de cette profession et de ce métier si difficiles.

Essayer de ne pas mourir idiots !

Un grand, immense merci, à Dominique Cardon : son livre Culture numérique qui trace aussi bien l’histoire d’internet que celle du web, cet étrange mélange d’héritage militaire et d’aspiration à la liberté, qui relativise les bons et les mauvais effets des réseaux sociaux, qui décortique les différents critères de classement de Google, de la vulgaire réputation à la désirée autorité méritocratique, est une réussite. D’abord, j’ai tout compris, ce qui est en soit une prouesse ! Ensuite cette lecture fait réfléchir.

Du labeur industriel à l’ouvrage artisanal : quel nouveau régime de travail ?

En quelques années, Laetitia Vitaud, chercheuse et rédactrice en chef du magazine de Welcome to the Jungle dédié aux entreprises, s’est fait un nom dans les réflexions sur le futur du travail : rapports, livres blancs, articles, notes de blog. Ses prises de parole sont multiples et généralement saluées ; c’est dire si son dernier livre, Du Labeur à l’ouvrage, l’artisanat est l’avenir du travail (Calmann Levy), était attendu.