Évaluation des services : de la « qualité » à la « pertinence située »

La définition des services comme la mise à disposition temporaire d'un bien, d'un équipement ou d'une compétence n'est pas fausse. Elle omet cependant l'essentiel. La valeur des services n'est pas décrite seulement dans le Quoi (l'exécution d'une tâche), mais dans le Pourquoi (de l'activité). On parle des services de qualité ou de qualité des services. De qualité relationnelle, de diversité, de modularité ou d'adaptabilité. Dans la réalité de ses usages, ce concept est transposé des pratiques d'évaluation des productions matérielles et des produits tangibles. Il est insuffisant et porteur d'effets contre-productifs dans les services et tout particulièrement pour la valorisation du travail. Il faut apprendre à évaluer les services avec un autre vocable, celui de « pertinence située ».

Que faisons-nous de nos revenus ? 

A l'heure de la mise à jour des statistiques comparatives en matière de salaire minimum et moyen en Europe, et en plein débat sur la nécessité d'établir une rémunération minimale commune au niveau européen, il semble intéressant de s'interroger sur les réalités sociales qui se cachent derrière les données quantitatives.

Par |2018-12-17T10:16:07+02:001 février 2014|Mots-clés : , , , , , |