2 minutes de lecture

par Christophe Teissier

N. Georges, Le profilage des demandeurs d’emploi : modèle américain versus modèle néerlandais, Travail et Emploi, n°112, Octobre-Décembre 2007

Ce document dresse une comparaison de la place occupée par le profilage des demandeurs d’emploi dans deux contextes nationaux distincts, celui des Etats -Unis et celui des Pays Bas. L’idée de profilage se développe avec l’émergence d’un chômage de longue durée mettant en lumière les inégalités entre individus face aux risques de chômage. Dans ce contexte, elle recouvre la mise en place d’outils de détection précoce des demandeurs d’emploi les plus défavorisés. Il s’agit ainsi dès l’inscription comme demandeur d’emploi d’évaluer le risque de chômage de longue durée et d’orienter précocement les personnes défavorisées vers des dispositifs spécifiques et personnalisés. L’auteur présente en premier lieu la notion ainsi que les différents types de profilage possibles. A cet égard, relevons l’existence de modèles statistiques purs, souvent très élaborés sur la base de variables objectivables, qui contrastent avec des approches centrées sur l’entretien direct  entre le demandeur d’emploi et le conseiller du SPE (modèle d’expertise). Sur ces bases, les exemples américains puis néerlandais sont ensuite abordés. Le recours au profilage statistique est prégnant aux Etats-Unis alors que les Pays bas ne l’utilisent que comme un outil d’aide à la décision des conseillers du SPE.  Enfin, l’auteur analyse l’efficacité et les limites du profilage, éclairant ainsi les raisons expliquant les différences entre les systèmes nationaux étudiés.

 

http://www.travail-solidarite.gouv.fr/IMG/pdf/georges_TE112.pdf

  

Print Friendly, PDF & Email
+ posts