Assurance chômage : « Nous sommes face à un immense enjeu d’accompagnement »

Le régime paritaire d'assurance chômage français (l'UNEDIC) est géré depuis l'origine (1958) par les partenaires sociaux. Ce sont eux qui négocient périodiquement ses règles, la dernière convention ayant été signée en 2014. Avec 34 Milliards d'euros en recettes pour 38,5 Mds € en dépenses, l'UNEDIC attend un déficit de 4,6 Mds en 2015, et une dette cumulée de 35 Mds € à l'horizon 2018, malgré la baisse du chômage qu'il prévoit ces trois prochaines années. Au-delà de cette difficile équation financière, dont la composante conjoncturelle est forte, Metis a voulu savoir comment le régime d'assurance chômage perçoit les transformations structurelles de l'emploi, et comment il peut envisager d'y répondre à l'occasion des négociations à venir. Patricia Ferrand, secrétaire confédérale CFDT, présidente de l'UNEDIC, a bien voulu répondre à nos questions.

Les chômeurs indemnisés ne sont pas ceux que vous croyez…

En 2013, l'Assurance chômage a couvert près de 3,2 millions de demandeurs d'emploi. Véritable amortisseur social en période de conjoncture économique dégradée, l'Assurance chômage permet aux salariés qui ont perdu leur emploi de disposer d'un revenu de remplacement et ainsi de préserver en partie leur pouvoir d'achat. Mais qui sont ces derniers aujourd'hui ?

Par |2018-12-17T10:16:25+02:0022 juillet 2014|Mots-clés : , , , , |