Travailler dans des domiciles

De nombreuses femmes - parce que ce sont surtout des femmes - exercent un emploi de services à la personne en se rendant au domicile de leurs clients : il s'agit des femmes de ménage, infirmières, auxiliaires de vie ou aides à domiciles. Le lieu de travail est alors structurant de leur activité. Parmi ces emplois, celui des aides à domicile pour personnes âgées présente des spécificités en combinant l'exercice d'un travail salarié dans plusieurs lieux de travail dispersés avec un lien de subordination ambiguë. Ces particularités sont présentées à partir de différents travaux de sociologues.

Travailler avec les appartements des autres : les agents immobiliers

Les agences immobilières ont fleuri avec la hausse du prix des logements, depuis les années 2000. Ceux qui cherchent à se loger scrutent une offre correspondant à leurs moyens, souvent en vain. Mais derrière la vitrine, qui sont ces agents immobiliers qui semblent profiter de l'aubaine ? Lise Bernard, sociologue chargée de recherche au CNRS, livre une étude passionnante, fruit d'une investigation menée sur plus de 10 années, concernant ces femmes et ces hommes acteurs du marché de l'immobilier.

Jobs Act italien, a-t-on crié victoire trop tôt ?

A la suite d'une manœuvre politique réussie, Matteo Renzi, alors secrétaire du parti démocrate, est choisi en février 2014, par le président de la République Giorgio Napolitano pour succéder à Enrico Letta au poste de Président du conseil des ministres, et devient ainsi le plus jeune « Premier ministre » de l'histoire du pays. Un an plus tard, en mars 2015, la « vague réformiste » déferle sur l'Italie avec, entre autres remous, le Jobs Act. C'est sur cette libéralisation du marché du travail italien que nous revenons aujourd'hui.

Le crowd work : honte, secrets et menace imminente pour l’emploi (F)

Peut-être n'avez-vous aucune idée de ce qu'est le Crowd work - ou le « travail de la foule » - et c'est compréhensible. La plupart des gens n'en savent rien, peu d'entre eux aspirent à faire ce travail et ceux qui le font n'en sont pas nécessairement fiers. Peut-être n'attire-t-il pas autant la honte que d'autres emplois, mais vue la faible rémunération des travailleurs et le traitement plutôt injuste qu'il leur est réservé, il n'y a pas de quoi se vanter

Ne dites plus petits boulots, dites jobbing

Avant, il y avait les petites annonces punaisées chez le boulanger «donne cours de langue, garde enfants, propose repassage», le concierge, toujours partant pour venir bricoler chez vous à ses heures creuses contre un peu d'argent de poche, le copinage, le voisinage, le « tu connais quelqu'un qui ? ».

Par |2018-12-17T10:17:19+02:008 janvier 2016|Mots-clés : , , , , , |

Assurance chômage : « Nous sommes face à un immense enjeu d’accompagnement »

Le régime paritaire d'assurance chômage français (l'UNEDIC) est géré depuis l'origine (1958) par les partenaires sociaux. Ce sont eux qui négocient périodiquement ses règles, la dernière convention ayant été signée en 2014. Avec 34 Milliards d'euros en recettes pour 38,5 Mds € en dépenses, l'UNEDIC attend un déficit de 4,6 Mds en 2015, et une dette cumulée de 35 Mds € à l'horizon 2018, malgré la baisse du chômage qu'il prévoit ces trois prochaines années. Au-delà de cette difficile équation financière, dont la composante conjoncturelle est forte, Metis a voulu savoir comment le régime d'assurance chômage perçoit les transformations structurelles de l'emploi, et comment il peut envisager d'y répondre à l'occasion des négociations à venir. Patricia Ferrand, secrétaire confédérale CFDT, présidente de l'UNEDIC, a bien voulu répondre à nos questions.

« La loi du marché » 

Grâce à son nouveau film « La loi du marché », le réalisateur Stéphane Brizé concourait pour la première fois en compétition officielle à Cannes. Aussi discret que talentueux, le réalisateur, en étroite collaboration de son acteur fétiche Vincent Lindon, a été mis sous les feux des projecteurs. Chômage, précarité, petites annonces, Pole Emploi... « La loi du marché » dit l'injustice d'une société qui abandonne l'humain aux griffes de l'économie. Jean Marie Bergère livre pour Metis son analyse de ce film d'actualité. 

Les emplois atypiques ne sont plus ce qu’ils étaient 

CDD, temps partiel, intérim mais aussi et de plus en plus stages, entrepreneuriat, portage salarial: les formes de l'emploi atypique ne cessent de se diversifier. Mais si certaines prospèrent, d'autres stagnent ou restent marginales. Christophe Everaere, professeur de sciences économiques à l'IAE Université de Lyon 3, revient pour Metis sur la notion d'emploi atypique et interroge les nouvelles sécurités du salariat contemporain.

Nouveaux désirs de travail ou résignation à l’inéluctable ? 

L'émulation de la compétition, l'aiguisement des compétences, l'épanouissement personnel, l'obsolescence des entreprises... tels sont les facteurs qui mènent le jeune travailleur d'aujourd'hui à rêver d'horizons multiples, périodiques et stimulants, mais qui s'avèrent incertains et instables. Nouvelles aspirations professionnelles ou reflet d'une inévitable insécurité de l'emploi ? Wenceslas Baudrillart nous livre son billet d'humeur.

Intermittents du spectacle : vers un cadre plus adapté ?

Le 7 janvier dernier, Hortense Archambault, Jean-Denis Combrexelle et Jean-Patrick Gille ont remis au premier ministre français leur rapport "Bâtir un cadre stabilisé et sécurisé pour les intermittents du spectacle". Economiste, chargé en 2004-2005 d'une mission sur le financement de l'emploi dans le secteur du spectacle vivant, du cinéma et de l'audiovisuel, Jean-Paul Guillot, qui préside par ailleurs l'association Réalités du Dialogue Social, a participé au groupe d'experts qui a travaillé sur les éléments de cadrage du secteur et le chiffrage des propositions des acteurs. Il répond aux questions de Metis.

Charger les articles suivants