Britanniques et bénévolat : ce que les chiffres ne disent pas

Bien que l'an passé le Royaume-Uni ait été élu « pays le plus généreux d'Europe », de nouvelles données de l'Office for National Statistics (ONS) ont montré qu'entre 2012 et 2015 le volontariat a décliné de 7 %, entraînant sur les trois ans une perte d'au moins 1 milliard de Livres. La dernière décennie a aussi vu diminuer de 15,4 % le nombre total d'heures y étant dédiées, passant de 2,28 à 1,93 milliard.Mais ces chiffres ne présentent pas pour autant une image exhaustive de la réalité : toujours selon l'ONS, de plus en plus de jeunes deviennent bénévoles et, malgré la baisse du nombre d'heures y étant consacrées, de plus en plus de personnes s'engagent

Réformes territoriales et enjeux sociaux

Parmi les grands pays européens, la France et le Royaume Uni sont sans doute ceux qui ont, à ce jour, le moins décentralisé leurs systèmes de pouvoirs. Or, ces deux pays vont faire face très bientôt et pour des raisons très différentes à des réformes majeures. Leurs systèmes de pouvoir vont s'en trouver profondément modifiés. Seront-ils mieux à même de répondre aux grands enjeux socio-économiques du monde contemporain ?