Pierre Veltz « La France des territoires. Défis et promesses »

La France des territoires, défis et promesses, n'est pas un livre de circonstance. Pierre Veltz y poursuit une réflexion entamée il y a plus d'une vingtaine d'années et inaugurée par des publications aux titres aussi explicites que Des territoires pour apprendre et innover et Des lieux et des liens. […]

Les 3 « T » : travail, transport et territoires

L'époque aime les grandes oppositions binaires, fondement facile d'une rhétorique médiatique envahissante. Il en va ainsi de la fracture territoriale : la France des villes qui va bien et la France des champs qui souffre. Manque de pot : c'est au cœur de nombreuses villes et dans les proches banlieues des métropoles que se concentre le plus de pauvreté. C'est qu'en fait l'opposition entre villes et campagnes qui a structuré le débat d'une partie du 20e siècle - souvenons-nous, Paris Et le désert français de Jean-Michel Gravier en 1947 - n'est plus de mise.

Les vieux : un capital humain à valoriser

En ce milieu d'Automne, autour d'une bière fraîche, j'ai rencontré Odile Plan, présidente de l'association Or gris et coordinatrice du numéro 233 de la revue Pour du GREP (Groupe Ruralité, éducation et politique) « Vieillir actifs à la campagne ». J'ai compris que les vieux ne sont pas seulement bons à entretenir le potager ou à tricoter des bonnets.

Par |2019-04-05T06:08:31+02:0019 novembre 2018|Mots-clés : , , , , , , , |

Les vieux : un capital humain à valoriser

En ce milieu d'Automne, autour d'une bière fraîche, j'ai rencontré Odile Plan, présidente de l'association Or gris et coordinatrice du numéro 233 de la revue Pour du GREP (Groupe Ruralité, éducation et politique) « Vieillir actifs à la campagne ». J'ai compris que les vieux ne sont pas seulement bons à entretenir le potager ou à tricoter des bonnets.

Par |2018-11-19T00:00:00+02:0019 novembre 2018|Mots-clés : , , , , , , , |

Peut-on se développer si l’on n’est pas une métropole ?

Le niveau de chômage reste l'un des principaux facteurs d'inégalité entre les territoires et le principal défi adressé aux pouvoirs publics. Quelles politiques publiques adopter pour créer de l'activité sur les territoires et réduire l'exclusion qui fait le lit des populismes ? Olivier Bouba-Olga pourfend les modèles uniformisateurs du développement économique territorial et fait l'éloge de la diversité. Un exemple pour illustrer sa thèse : la formidable réussite du pays de Vitré, dirigé depuis 40 ans par Pierre Méhaignerie. Marie-Laure Cahier présente deux des interventions faites lors du Colloque de Cerisy, « Le travail en mouvement » en septembre dernier.

Tiers-lieux : les territoires à « l’âge du faire »

Président de la Fondation Travailler Autrement, Patrick Levy-Waitz s'est vu confier en janvier 2018 la mission d'établir un diagnostic des espaces de coworking sur les territoires et leur déploiement, en lien avec les acteurs locaux. À l'heure de rendre son rapport, Tristan d'Avezac et Denis Maillard se sont entretenus avec ce spécialiste des nouvelles formes de travail.

Le coworking, une philosophie et des défis

Le coworking n'est pas une mode bobo parisienne mais une innovation en matière de conception du travail et une nouvelle façon d'aborder les questions d'aménagement du territoire. Lucie Verchère est chargée de mission Temps et services innovants au sein de la Direction de la Prospective et du Dialogue public du Grand Lyon. Elle nous présente le réseau « Coworking Grand Lyon », qui depuis 2014 regroupe, anime et coordonne des espaces de coworking de la Métropole.

Le temps des grèves et des congrès

Étrange mois de mai 2018 : pour peu qu'il y ait du soleil, cela aurait presqu'un parfum d'été. Entre jours de grève des trains, jours de grève des avions, jours fériés et « ponts » subséquents, on voit les Français jongler entre jours de travail, jours de RTT, jours de congés, rattrapage du travail en retard le matin tôt ou le soir tard, travail emporté à la maison. Nombreuses sont les entreprises qui découvrent qu'un peu de télétravail c'est pas mal du tout. En somme, on compose avec les mouvements sociaux comme on compose avec la météo puisque, comme le répètent les conversations entre voisins « le temps on n'y peut rien, il faut le prendre comme il est... »

Vers des égalités réelles ?

Ou pour que l'égalité ne crée pas d'inégalités ! Restons modestes : il ne s'agit pas ici de l'ÉGALITÉ au singulier et en majuscules, mais seulement de se poser la question des conséquences qu'entraîne notre conception de l'égalité sur quelques points précis de notre vie citoyenne et économique par l'utilisation d'une égalité arithmétique généralisée plaquée sur un territoire perçu comme unifié par son jacobinisme, plus précisément sur certains aspects de notre système de redistribution.

Load More Posts