L’engagement : montée de la valeur prisée, métamorphose des modèles

Paradoxe, contradiction ? Dans des sociétés où le « dégagisme » sévit à grande échelle, l'engagement lui se porte plutôt bien, et ce en particulier chez les jeunes. Il est même devenu une sorte de valeur, prisée autant dans le monde du social et du sociétal que dans le monde économique. Les petites lignes en bas de CV sont de plus en plus lues et il est de bon ton d'avoir un engagement social. Mais qu'est-ce que l'engagement aujourd'hui ? De quoi est-il porteur et comment s'exprime-t-il ? Qu'est-ce qui le différencie de celui d'hier ? Quelles questions pose-t-il ? Tentatives de réponses au terme de six mois de travaux menés par le Lab de l'engagement à Marseille.

Les jeunes ont fait du service civique un outil d’orientation et d’insertion professionnelle

Des jeunes désengagés, indifférents aux grandes causes, repliés sur eux-mêmes, prisonniers des réseaux sociaux, sans goût ni respect pour le travail... Metis a montré il y a peu l'inanité des rengaines déclinistes et autres catégorisations hâtives appliquées aux générations qui arrivent. Quand on offre aux jeunes de s'engager, ils sont au rendez-vous. C'est le constat que Yannick Blanc, Haut-Commissaire à l'engagement civique et Président de l'Agence du service civique, livre à Metis.

Portrait de bénévole

Ancienne cadre dans le secteur bancaire, Catherine Godard est bénévole pour SNC (Solidarités Nouvelles contre le Chômage) depuis une dizaine d'années dans le 18e arrondissement de Paris. Elle raconte ce qu'elle a appris et observé.

Entre médecins et malades : la place des bénévoles

Marc Joubert quitte la présidence de l'association DMLA dans laquelle il s'est investi pendant six années. En répondant aux questions de Metis, il montre comment cette association de patients s'inscrit dans un système médico-social constitué autour d'une pathologie et l'enrichit et quelle est la place du bénévolat.

Quand les activités bénévoles s’invitent au travail

Alexandra Bidet est chargée de recherche en sociologie au CNRS, Centre Maurice Halbwachs. Ses recherches et publications portent sur l'engagement dans le travail et la pluralité des engagements. Jean-Marie Bergère l'a lue et rencontrée. Il en tire ces réflexions sur les liens entre travail rémunéré et activités bénévoles

Bénévolat : état des lieux en Europe et en France – infographies

23 % des Européens et 25 % des français font du bénévolat associatif, dans d'autres organisations ou du bénévolat informel. Qui sont-ils, que font ils ?

Le bénévolat, miroir du travail

Mais qu'est ce donc que le vrai travail ? Peut-être cet article que nous vous invitons à lire, et l'ouvrage qu'il commente, peuvent permettre de mieux l'appréhender. Le document est en effet une recension d'un ouvrage de Maud Simonet, Le travail bénévole. Engagement citoyen ou travail gratuit ? Autant dire qu'il s'agit bien ici d'interroger la notion de travail au travers de l'analyse du bénévolat ! Un entretien avec Maud Simonet sera publié dans la suite du dossier.

Par |2018-12-17T10:18:09+02:006 juin 2017|Mots-clés : , , , , , |

Britanniques et bénévolat : ce que les chiffres ne disent pas

Bien que l'an passé le Royaume-Uni ait été élu « pays le plus généreux d'Europe », de nouvelles données de l'Office for National Statistics (ONS) ont montré qu'entre 2012 et 2015 le volontariat a décliné de 7 %, entraînant sur les trois ans une perte d'au moins 1 milliard de Livres. La dernière décennie a aussi vu diminuer de 15,4 % le nombre total d'heures y étant dédiées, passant de 2,28 à 1,93 milliard.Mais ces chiffres ne présentent pas pour autant une image exhaustive de la réalité : toujours selon l'ONS, de plus en plus de jeunes deviennent bénévoles et, malgré la baisse du nombre d'heures y étant consacrées, de plus en plus de personnes s'engagent

Ce que le management peut apprendre du bénévolat

Etre bénévole, c'est aussi travailler. Mais d'une autre manière que dans la vie professionnelle, avec justement un autre rapport au travail et d'autres attentes. Dans un article paru dans le journal Le Monde (28 avril 2017) Armand Hatchuel, professeur à Mines Paris Tech, en tire quelques leçons à destination des entreprises :

Load More Posts