Les 3 « T » : travail, transport et territoires

L'époque aime les grandes oppositions binaires, fondement facile d'une rhétorique médiatique envahissante. Il en va ainsi de la fracture territoriale : la France des villes qui va bien et la France des champs qui souffre. Manque de pot : c'est au cœur de nombreuses villes et dans les proches banlieues des métropoles que se concentre le plus de pauvreté. C'est qu'en fait l'opposition entre villes et campagnes qui a structuré le débat d'une partie du 20e siècle - souvenons-nous, Paris Et le désert français de Jean-Michel Gravier en 1947 - n'est plus de mise.

Fief de David Lopez : un vrai conte philosophique sur des jeunes qui attendent

Un premier roman, prix des lecteurs Inter 2018. C'est un livre à lire et que l'on lit d'une traite : ce n'est pas qu'il s'y passe beaucoup de choses, ou alors des choses répétitives, ou alors assez ténues.

Par |2019-05-29T18:46:36+02:0024 septembre 2018|Mots-clés : , , , , , , , , |

Les marchandises dans la ville

Dans la ville, il y a peut-être de moins en moins de voitures (encore que !) mais il y a surtout de plus en plus de camionnettes, de véhicules utilitaires... remplis ou non. Ceux des magasins qui s'approvisionnent, ceux des artisans et entreprises qui font des travaux et ont besoin de matériaux, ceux des livreurs en tout genre. Ce sont ces flux de choses circulantes que décrit le Rapport de Terra Nova Des marchandises dans la ville. Objet mal identifié du débat public, la logistique urbaine est pourtant « un enjeu social, environnemental et économique majeur ».

Félicitations doubles à Pierre Veltz

Des félicitations très enthousiastes de toute l'équipe de Metis à Pierre Veltz. Il reçoit ces jours-ci deux prix très différents l'un de l'autre...et très significatifs de ses engagements d'homme d'action et d'intellectuel. Il reçoit en effet le Grand Prix de l'Urbanisme 2017 qui lui est remis par le ministre de la Cohésion des territoires. Et il vient de se voir décerner le prix du Livre d'économie 2017 pour son livre La Société hyperindustrielle.

Metropolis : peut-on échapper au scénario du pire ?

En 2050, neuf Européens sur dix vivront en ville. Ils étaient sept en 2010. Développement économique, attractivité, saturation, paupérisation ou encore vieillissement. Une carte vaut parfois mieux qu'un long discours pour imaginer l'Europe de demain

Par |2018-12-17T10:15:18+02:0022 novembre 2012|Mots-clés : , , , , , , |