Réforme de la santé au travail : ne pas oublier les fondamentaux

Le rapport Santé au travail : Vers un système simplifié pour une prévention renforcée a été remis fin août au gouvernement français. Il a été rédigé par Charlotte Lecocq (députée LREM du Nord), Bruno Dupuis (consultant en management) et Henri Forest (ancien médecin du travail et ex-secrétaire confédéral de la CFDT). Il faut « fortement réorganiser le système dans son ensemble », disent les trois auteurs. Leurs propositions visent la simplification des obligations et démarches pour les entreprises et la fusion de l'INRS, de l'ANACT et de la CARSAT en une seule agence. Michel Weill, ancien directeur adjoint de l'ANACT, réagit. Metis publiera d'autres analyses de ce rapport.

Par |2019-05-29T18:45:07+02:001 octobre 2018|Mots-clés : , , , , , , , , , |

Code du travail : où en sont les autres ?

Poids des syndicats, représentation sur le lieu de travail, au niveau du conseil d'administration, en matière de santé et de sécurité, participation financière... comment nos voisins européens participent-ils à la gouvernance de leurs entreprises ? Ces informations sont issues du site Workers-participation.eu (ETUI), The gateway to information on worker participation issues in Europe.

Le « pouvoir d’agir » des salariés à l’épreuve de la rationalité des entreprises

Là où la problématique des RPS (Risques Psycho-Sociaux) n'est considérée qu'à raison légale et où les démarches effectuées pour améliorer la QVT portent sur l'environnement de travail et l'idée d'être « bien dans sa tête, bien dans ses baskets », les notions de contenu, d'organisation et de conditions de réalisation du travail ne sont pas questionnées. Jean-Louis Pépin, sociologue et consultant (IDée Consultants) donne un éclairage sur le « pouvoir d'agir » des salariés, ou plutôt sur la frilosité qu'ont les entreprises à le leur accorder

Le sport au service de la mobilisation des corps au travail ?

On prend peu de risques à affirmer que les patrons et autres managers d'entreprises, observés dès le milieu du XIXè siècle jusqu'à l'ère moderne, s'emploient à motiver différents types de travailleurs. Ouvriers de l'industrie, employés de bureau ou cadres d'une entreprise tertiaire, il s'agit depuis longtemps de mobiliser ces « ressources humaines ». Des patronages aux séminaires de team building ludiques et connectés, en passant par le paternalisme, différents dispositifs incluant des activités sportives ont été imaginés pour encourager ces travailleurs parfois jugés « faillibles » à s'investir - corps et âmes - au travail. Mais comment peut-on inciter un salarié, quelle que soit l'époque considérée, à s'adonner à une activité physique ou sportive ? Quelles initiatives ont été (et sont) prises par les patrons ? Quels effets, attendus et inattendus, directs et induits, ont-elles généré ?

Des chiffres pour comprendre le monde ?

Un Président de la République qui veut « inverser la courbe du chômage », des montagnes de chiffres quotidiens qui prennent la température de la société : le pourcentage de gens qui dorment bien, les chiffres de la délinquance, le pourcentage de gens satisfaits de leur travail, le nombre cumulé de kilomètres d'embouteillages sur la région parisienne ou lyonnaise...Les chiffres rythment notre vie quotidienne et sont supposés nous apporter une bonne connaissance du monde dans lequel nous vivons.

Indépendance de l’Ecosse : l’enjeu social

C'est le 18 septembre que les Ecossais vont se prononcer par référendum sur l'indépendance de l'Ecosse. Grande affaire dont tout le monde parle au Royaume Uni mais aussi en Catalogne ou en Flandre, pour que ne citer que ces régions. L'Ecosse va-t-elle proclamer son indépendance ? Les derniers sondages donnent le oui gagnant mais les scores des pours et des contres sont proches. L'un des principaux enjeux de cette élection : la question sociale.

Travailler quand on est malade : ça aide !

L'exemple récent de Dominique Bertinotti qui a rendu public le fait qu'elle avait continué d'exercer ses fonctions de ministre française de la famille durant les différents traitements suivis pour un cancer du sein m'a frappée. Elle n'en a rien dit à ces collègues et collaborateurs, à quelques exceptions près dont celle de François Hollande.

Les experts CHSCT sont-ils utiles ?

Le CHSCT est une instance dont les responsabilités, les attributions et le champ de compétence se sont beaucoup élargis ces dernières années. Et en même temps, cette instance révèle une grande fragilité. Entre cette puissance et cette fragilité, vient se loger l'expertise. Quel rôle jouent donc ces experts des CHSCT ? Sont-ils un mal nécessaire ? Sont-ils utiles ?

Par |2018-12-17T10:15:52+02:0019 septembre 2013|Mots-clés : , , , , , , |

L’image des services publics en Europe

Selon un sondage publié récemment par l'institut BVA, le jugement des citoyens des 5 plus grands pays européens sur l'action de leurs pouvoirs publics est globalement négatif. Il est en outre très contrasté selon l'axe nord-sud : 34% de jugements positifs en moyenne quel que soit le domaine investigué. Seule la police recueille tout juste plus de 50% d'avis positifs (51%) alors que l'action publique en matière d'emploi et de chômage est la plus mal classée (21% d'avis positifs en moyenne et moins de 10% en Espagne et en Italie).

Charger les articles suivants