Petits boulots : comment j’ai traversé la rue…

On le sait depuis que le Président de la République a dit qu'il suffisait de traverser la rue : quoi de plus simple que de trouver un petit travail à Paris ? Surtout quand on est une fille... À travers ce récit qui détaille une bonne partie de ma vie ces trois dernières années - j'ai 22 ans - je parlerai de mes expériences professionnelles, les bonnes comme les mauvaises.

Jeunes : « Lost in transition »

En travaillant sur ce dossier « Être jeune en 2018 », nous nous sommes tout à coup interrogés sur les parcours des jeunes autour de nous, les copains des uns, les enfants des autres. Voici quelques-uns des petits récits écrits dans la foulée de cette interrogation. Deux choses sont certaines. 1) Les parcours ne sont plus linéaires, organisés par des séquences prévisibles études/entrée dans la vie active/professionnalisation. 2) Donner aux jeunes au travers des « petits boulots » (d'étudiants ou non) une vision aussi indigne du travail est une horreur...

Petits boulots : comment j’ai traversé la rue…

On le sait depuis que le Président de la République a dit qu'il suffisait de traverser la rue : quoi de plus simple que de trouver un petit travail à Paris ? Surtout quand on est une fille... À travers ce récit qui détaille une bonne partie de ma vie ces trois dernières années - j'ai 22 ans - je parlerai de mes expériences professionnelles, les bonnes comme les mauvaises.

Par |2019-05-02T13:31:12+02:007 octobre 2018|Mots-clés : , , , , , , , , , |

Les petits boulots en Allemagne : quel rôle jouent-ils ?

Nicola Düll (membre du Comité de rédaction de Metis), Tim Vetter et Lara Dunst (Economix Research & Consulting, Munich) ont eu récemment l'occasion de faire un bilan quantitatif et qualitatif des « mini jobs » en Allemagne. En voici un résumé :

Ne dites plus petits boulots, dites jobbing

Avant, il y avait les petites annonces punaisées chez le boulanger «donne cours de langue, garde enfants, propose repassage», le concierge, toujours partant pour venir bricoler chez vous à ses heures creuses contre un peu d'argent de poche, le copinage, le voisinage, le « tu connais quelqu'un qui ? ».

Par |2018-12-17T10:17:19+02:008 janvier 2016|Mots-clés : , , , , , |